• Un jour d'avance tiens, pour compenser le jour de retard du mois dernier. Et puis surtout ne pas s'apesantir sur le vide entre-temps. C'est pas que je manque de matière, j'ai plein de cousettes, de finies et photographiées, des en attente de photos, des pas encore photographiées mais déjà ruinées par la verte herbe du jardin, des en-cours, des qui attendent sagement. Mais bon, pour aujourd'hui il fallait quand même rester un minimum dans le sujet. On fait ce qu'on veut certes mais ma psycho-rigidité ne me permet pas de m'affranchir complètement de règles connues et acceptées... Oui, on en parle avec la psy ;-)

    Donc aujourd'hui, Fuck aux échelles d'impression des pdf. Voilà,  Parce que jusqu'à il y a trois mois, tous les patrons pdf que j'avais imprimé et cousu avaient le petit carré/graphisme pour vérifier que l'impression était à la bonne échelle. Et puis j'ai voulu coudre le jean bootcut de 1083 sur lequel je n'ai pas trouvé de repère. Confiante et inconsciente, je me suis dit qu'imprimer "à taille réelle", comme pour tous les autres patrons, allait bien faire l'affaire. J'ai scotché les 47 pages (je crois) de patron sans sourciller, découpé le tout en taille 42, coupé et assemblé sans le poser de question.

    J'ai soigné l'intérieur, les surpiqûres, les finitions, comme on fait d'un projetpour soi qu'on compte garder longtemps.

    Voilà, voilà.  Bon évidemment à ce stade là c'est plus un scoop, le jean ne m'allait absolument pas. Absolument pas, genre ca bloque au dessus du genou... J'ai pleuré toutes les larmes de mon oeil droit...  Je l'ai fait essayé à mes deux ados de 12 et 14 ans sans succès, trop petit pour eux aussi. J'ai pleuré toutes les larmes de mon oeil gauche...  Je n'ai pas pu me résigner à abandonner un projte sur lequel j'avais passé autant de temps et mis autant d'application. Je l'ai donc fait essayé à ma bientôt 10 ans. Qui rentrait dedans. Youpi ! Mais la taille était bien trop large...  Au point de désespoir où j'étais j'ai donc créé à l'arrache deux boutonnières à l'intérieur de la ceinture, passé un élastique à bouton et resserré la taille pour que ca devienne portable...

    Résultat sur la demoiselle, après un usage indiscutable dans le jardin boueux

    F.U.C.K. Club 4/?

    Petit zoom sur les surpiqûres bien soignées :-)

    F.U.C.K. Club 4/?

    Et même sur le fond de poche pour lequel j'avais décidé de recycler mon bandana fétiche de 1990.... c'est vous dire si je l'aimais déjà ce jean !

    F.U.C.K. Club 4/?

    Là on voit bien que la ceinture était trop étroite pour une ceinture de jean... non ca ne m'a pas choquée au  montage, la concentration était trop forte pour que je fasse quelque analyse que ce soit !

    F.U.C.K. Club 4/?

    Pour celles qui sont curieuses, j'ai contacté 1083 pour avoir le fin mot de l'histoire. Il n'y a effectivement pas de repère à priori mais Emilie, modèliste chez 1083, m'a rapidement répondu en me donnant les mesures de la hauteur de ceinture (3,5cm) et de la largeur du sous-pont (8cm) pour que je puisse la prochaine fois vérifier mon impression. A suivre...

    Pendant qu'on est ici, j'ai vu sur les photos précédentes que ma fille portait un pull "Simple plain" du Ottobre 6/2014. Il a été cousu en janvier dans un pull que j'ai porté finalement porté moins de 10 fois depuis que je l'ai cousu (début 2015).

    F.U.C.K. Club 4/?

    J'ai fait coup triple : j'ai dégagé ma penderie, j'ai recyclé un vêtement et j'ai etrenner mon jouet de noel, la recouvreuse ! Le résultat plait à la miss et à moi !

    F.U.C.K. Club 4/?

     Le dos est en deux morceaux car le 140 cm ne rentrait pas dans le pull initial. Ca a été un bon prétexte pour faire les premiers points de recouvrement. Je trouve le résultat très réussi :-)

    F.U.C.K. Club 4/?

     

    F.U.C.K. Club 4/?

    Le seul truc qui me reste à dire et dont je constate avec constrenation la constance c'est fuck au temps qui me file si vite entre les doigts et qui ne me permet pas de faire le quart de ce que j'aimerais. Ca reste soft mais partagé par beaucoup d'entre nous... A vori si j'ai le temps de faire mieux d'ici le fuck-post  de juin !


    10 commentaires
  • Un jour de retard, ca reste correct au vu de la faille spatio temporelle dans laquelle je patauge depuis quelques semaines...

    Un contenu conforme à l'esprit FUCK : deux cousettes grises comme la météo avec zéro référence parce que je les ais pas sous la main...

    Un délai de 8-9 mois entres photos et publication

    Des photos raccord avce tout ca.

    Ca donne

    F.U.C.K. Club 3/

    Un tee-shirt ML gris  d'ottobre je sais plus lequel avec un jersey Bennytex je crois et son short Perfect summer je crois (parce que déjà cousu 4-5 fois, ca laisse des souvenirs9 dans une chute de molleton mondial tissu.

    Oui le short en molleton moi c'est un concept qui me laisse perplexe, pourquoi prendre une matière "chaude" pour un vêtement court mais ma foi ma fille est ravie et l'a porté quarante douze mille fois donc c'est le principal.

    Pour le tee-shirt il a aussi toute sa place ici puisque je l'ai cousu en 170cm pour mon quatorze ans. Et puis je l'ai lavé. Game over pour le grand, il a vraiment beaucoup rétréci et va partfaitemenbt à sa soeur d'un mètre 50 environ. Oui bien sûr que je sais qu'il faut laver son tissu avant de l'utiliser.  Fuck le rétrécissement. J'avais d'ailleurs cousu aussi un trop top pour moi dans ce même jersey. Bien loose comme je le voulais, avec l'épaule qui se dévoilait quand l'encolure glissaitun peu. Je n'ai pas de photo mais il est maintenant parfaitement ajusté en petit top près du corps... voilà voilà.

    Le pire ? je ne suis même pas sûre que ca me servira de lecon...

    Bon revenons en au short. Il est parfait pour mamzelle mais moi j'en profite pour un fuck aux magasin de vêtements de filles qui te vendent des shorts ras la touffe ou des jupes à froufrou mais pas juste un bermuda longueur au genou (dixit le réglement du collège...)

    F.U.C.K. Club 3/

    F.U.C.K. Club 3/

    Quand au tee-shirt, bah ... vu que c'était pour un lycéen, le dress code était on ne peut plus sobre, il n'y a rien à en dire sinon que je suis contente de mon encolure !F.U.C.K. Club 3/

    F.U.C.K. Club 3/

     Et Fuck la fausse manip qui vient de me faire perdre la fin de mon post... Je ralais contre le monde qui tourne de plus en plus de travers, contre les égoistes et les "après moi le ´deluge", contre l'individualisme et la sur-consommation, contre le paraitre et l'avoir, contre les fenetres parfaites des réseaux sociaux... Ouaips, il se pourrait que je tourne un peu associale...

    Ah oui et puis j'oubliais fuck aussi aux ordis du boulot qui m'empêchent de voir  la video de la chef pendant ma pause de midi...

    Bref, à suivre le mois prochain :-)

     


    5 commentaires
  • C'est donc officiel, j'ai retrouvé le goût du tricot depuis environ un an. Après Il grande favorito (non bloggué) et mon Ravello, c'est un sweater "Alocasia" de Marie Amelie Designs qui est sorti de mes aiguilles la semaine dernière. A propos d'aiguilles, j'ai investi dans des Hiya Hiya il y a quelques mois et mon seul regret est de ne pas l'avoir fait avant. Le confort de tricot est pur moi vraiment meilleur qu'avec mes aiguilles de basse qualité en bambous ou les autres aiguilles circulaires (en alu je crois) que j'avais avant. J'ai pris le kit version pointues, elles sont très précises et c'est maintenant un plaisir de voir les mailles glisser.

    Revenons donc à nos moutons. Ou plutôt à la laine. Il s'agit ici de Fingering de chez la fée fil, achetée au CSF 2017. Voilà au moins un achat qui ne dormira pas au fond d'une armoire... Le coloris "La chambre de Van G." est tout simplement somptueux, rien que voir défiler les nuances des couleurs de la laine sous mes doigts et mes aiguilles était déjà un plaiisir.

    Le modèle Alocasia se tricote majoritairement en rond (ce qui est un gros plus pour moi qui ne maitrise pas encore bien la maille envers en méthode continentale..). La présence de la frise et des fausses coutures latérales font que le tricot n'est pas monotone, ce qui est toujours plus agréable.

    Qu'en dire de plus ? Je l'ai tricoté en à peine plus de 2 mois, ce qui est pour moi un record aboslu (7 mois pour le Ravello) et un excellent indicateur du plaisir que j'avais à enchaîner les rangs.

    Alocasia

    Je suis aussi fan de son décolleté devant que celui du dos...

    Alocasia

    Et je l'ai déjà porté 2 jours pour mon plus grand plaisir :-)

    Alocasia

    Alocasia

    Alocasia

    Vraiment joli résultat, non ?


    13 commentaires
  • Bon, je suis dans les clous pour la date, c'est déjà ca. Et c'est d'ailleurs un peu la principale raison de ma présence ici. J'ai juste eu le temps de rien ce mois ci. Enfin si,j'ai beaucoup tricoté mais le beau temps au ski a fait que l'ouvrage prévu pour aujourd'hui n'a été fini que hier, il est au blocage donc peu présentable. J'ai envisagé d'utiliser ce sujet pour le premier fuck mais "fuck au beau temps en vacances au ski qui retarde mes en-cours" j'assume pas vraiment. Ou vraiment pas d'ailleurs, c'est comme tu préfères.

    Du coup je suis allée piocher dans les archives pour la créa du mois.

    Avec un petit fuck aux tissus qui vieillissent pas super bien et dont les couleurs ternissent. Remarque pour être honnête je le sentais bien puisque j'ai utilisé ce jersey pour un pyjama (oui, 2/2 des FUCK club sont à base de pyjamas ici...)

    Pour le bas j'ai utilisé le patron du ottobre 2016/3, "perfect summer, déjà cousu ici,  auquel j'ai enlevé la fausse braguette, les poches, et où j'ai simplifié le montage de la ceinture. J'ai juste utilisé les pièces devant et dos quoi ! Pour le haut il s'agit du modèke "Bikes ans stripes" du magazine ottobre 3/2015 avec ses manches classiques devant et raglan dans le dos. Il avait déjà été patronné ici, ca a été vite fait !

    F.U.C.K. Club 2/?

    F.U.C.K. Club 2/?

    F.U.C.K. Club 2/?

    F.U.C.K. Club 2/?

    Comme ledit tissu n'était pas cher (ceci expliquant cela d'ailleurs pour les couleurs), j'en avais pris pas mal. Largement assez pour une toile de "Badiane" de Christelle Beneytout pour moi. Les photos ont été prises le même jour que celles du dessus, ce n'est donc pas la luminosité qui fait changer les couleurs.... Mon badiane n'avait jamais été lavé, le pyj de ma fille a environ 6 mois d'utilisation.

    F.U.C.K. Club 2/?

    Revenons au patron.... Coupé en 42 lui aussi, il tombe bien. J'aime beaucoup l'encolure qui change un peu et les bracelets de manches que l'on pourrait choisir contrastants. Ici ils sont juste différents !

    (et oui, très souvent je ne porte pas de soutien gorge, je supporte de moins en moins... et j'assume les remarques ou regards (les pervers sur internet je sais pas...))

    F.U.C.K. Club 2/?

    On ne dirait pas mais je suis convaincue, c'est un patron gratuit à essayer et qui m'a convaincue.

    F.U.C.K. Club 2/?

    Autre patron convaincant pour finir ce coupon de jersey ... vous reconnaissez ?

    F.U.C.K. Club 2/?

    Il s'agit ici de "Givre" de Deer and Doe. Une toile coupée en 42, rien du tout à redire, si ce n'est que je rallongerais les manches pour la vraie version, J'aime vraiment beaucoup cette marque. Lorsque les patrons sont adaptés à ma morphologie, il n'y a jamais de muavaises surprises... Et ici, et bien... tout va bien !

    F.U.C.K. Club 2/?

    F.U.C.K. Club 2/?

    Coupon fini, ca valait bien une grimace !

    F.U.C.K. Club 2/?

    Et pour finir avec le fuck tissu du jour. Mon jersey France Duval Stalla, offert à ma demande par mes parents il y a quelques années, pour vraiment faire plaisir à la couturière débutante que j'étais et qui n'avais pas assez confiance en elle pour couper dans un jersey à plus de 12 euros le mètre. Maintenant j'ai la confiance. J'ai coupé. Et j'ai la déception qui va avec sur la qualité de ce tissu, tout juste porté, cousu à la surjeteuse et porté envrion 5 minutes.

    F.U.C.K. Club 2/? F.U.C.K. Club 2/?

    C'est évidemment en regardant ca que je me suis souvenue que j'avais bien lu que plusieurs couturières avaient déjà eu ce genre de déboire à l'époque (genre 2013-2014?) et qu'en fait si c'était bel en bien une vraie décpetion, ce n'était pas vraiment une surprise.

    Bon et sinon c'était une robe "Givre" , suite à la toile précédente, pas d'autres photos, je ne me suis pas imposé ca après constatation que la robe était immettable...

    F.U.C.K. Club 2/?

     Voilà j'ai encore plein de fuck, Contre la stupidité des gens et ceux qui se permettent de juger. Contre les entreprises qui demandent l'imposssible au détriment de l'humain. Contre les boulets qu'on traine plus ou moins inconsciemment de son passé.  Je t'épargne la météo, les disputes des enfants et la fatigue dont tu as l'impression que tu n'as jamais vécu sans.

    Fuck tout ce qui ne tourne pas trop rond, je préfère me concentrer, au propre comme au figuré, sur mon jardin....

     


    6 commentaires
  • J'ai un tel retard dans la publication des cousettesssur ce blog que je trouve désormais plus simple de commencer par la fin, par les cousettes toutes fraichesfaites  pour ce printemps (qui va venir, si, si !)

    Je commence donc tout logiquement par un tee-shirt pour mon grand. C'est le modèle Dirt du Ottobre 1/2015,  coupé en 170cm. Il est un poil court à mon goût à cause de la taille imposée du panneau devant mais le grand dit que ca va (on en reparle dans 3 mois !). Les deux jerseys (le noir et le panneau donc) viennent de chez Drewoska, site polonais  sur lequel je commandais pour la première fois. Pour l'instant je suis contente de ma commande, tant en terme de qualité percue des jersey et sweats commandés là bas qu'en terme de délai de livraison (moins d'une semaine).  Concernant le modèle, rien à dire, au lycée les fantaisies couturesques ne sont plus de mise, c'est donc un tee-shirt on ne peut plus classique, avec uns encolure relevée, monté entièrement à la surjeteuse, aux ourlets finis à la recouvreuse.

    Sobre, classique, j'aime ! Et lui aussi je crois.

    Je pousse désormais le goût des finitions jusqu'à poser presque systématiquement des bandes de finition aux encolures. Elles sont loin d'être encore complétement régulières - et ci-dessous les pois accentuent bien le coté "de travers", mais même posées imparfaitement, ces bandes améliorent grandement la qualité percue du tee-shirt ou sweat fini. Je recommande !

     On a ensuite un pull. Enfin moi je dis un pull car le tissu est un molleton léger. Mais l'ado n'ayant jamais froid il lui est juste hors de question de mettre un tee-shirt dessous. C'est donc un tee-shirt manches longues que je vous présente ci dessous. C'est le modèle No Fuss du magazine Ottobre 1/2016, toujours  en 170cm. Il a déjà été cousu précédemment et est particulièrement validé étant donné que son encolure est très dégagée, le jeune homme ayant une claire préférence pour les encolures larges.  A sa demande, je vous cache aussi ses jolis traits :-)

    Le molleton vient de Mondial tissu, il est très léger. Je me suis également cousu un "Le Confortable" dedans mais la mollesse du tissu lui convient moins bien. A suivre si je le bloggue un jour. En tout cas, du coup ,pour mon grand il est hyper confortable et ca c'est bien.

    Dernière pièce, même patron mais molleton épais de "La foire aux tissus" (Gap) pour un rendu beaucoup plus hivernal :

    Ici on voit bien la différence d'encolure avec le tee-shirt précédent. Pour tout dire, je suis même étonnée de ne pas avoir essuyé une petite remarque lors de l'essaygae du tish. Va comprendre...

    Et puis comme il restait une grosse chute du tissu et que je suis dans une période où j'essaie de limiter les chutes qui s'endorment au fond du placard (voir post précédent !) j'ai coupé un Crasy Frogs du magazine Ottobre 6/2016 en 128cm  pour mon petit dernier qui a de fait maintenant un nouveau pull préféré. Ca fait plaisir !

    Merci les garcons et à bientôt pour la suite !


    12 commentaires
  • Just in time pour le premier opus du FUCK Club (si tu as raté la Bande Annonce, retrouve quelques infos chez la cheffe ici ), Youpi !

    Tu sais ce qui m'a vraiment fait kiffer ces derniers temps ? Déstocker, dégager les vieux coupons achetés il y a longtemps et qui prennent la poussière et de la place. Pour faire de la palce pour de nouveaux coupns, le grand écart entre la tendance  minimaliste et sur-consommation de tissus ne m'effrayant pas plus que ca mon vrai problème est la place de stockage. Donc FUCK les tissus-boulets ! Les tissus boulets c'est quoi ?

    - les mauvais choix aux couleurs discutables ou matières finalement douteuses (vive le net!)

    - les coupons achetés parce qu'ils sont pas chers. Si, on l'a quasiment toutes fait un jour ou l'autre, avoue-le !  Tu sais c'est le coupon où t'es pas complètement convaincue mais bon "2 euros le mètre c'est une affaire je trouverais bien quoi en faire,  au pire j'en ferais une toile" . Deux ans après le pire ne s'est pas produit et tu grinces des dents chaque fois que ton regard croise ledit coupon. Si.

    - les chutes àlakon. Trop grandes pour être jetées, trop petites pour faire un vêtement entier....et qui te bouffe une place monstre parce que "mais si un jour j'en ferai bien une encolure ou des poignets ou un truc en kit". Sauf que à moins de t'y forcer tu choisis pas tes projets en fonction de ca...

    Donc pour le FUCK-Club de ce mois ci on a d'abord   un pyj en chutes de jersey velours et jersey éponge. Avec en bonus des chutes de jersey Milano.  Mot compte triple, bingo !

    Données techniques (indispensables pour moi car mon blog me sert de mémoire) : Crazy Frogs  du Ottobre 6/2016 bien modifié puisque le devant est normalement en un seul morceau... et bas  Star Man , également ottobre  6/2014 avec deux bandes de cheveille pour éviter les jambes à l'air la nuit. Jersey éponge et velours : mamzelle fourmi il y a des années et jersey milano des coupons de St Pierre. Le tout en 128cm je pense.

    Là on voit bien que les gris ne sont pas les mêmes. C'est à moi que j'ai dit FUCK, tout le monde s'en fout et ca va très bien comme ca alors !

    Ensuite... dans la catégorie motif àlakon : imposssible de me rappeler où et quand j'ai acheté ce coton à gros carreaux roses. Mais qu'est ce que je pensais pouvoir en faire ??? L'astuce imparable pour dégager ce genre de tissu c'est le pyjama, ni vu ni connu,, pas de honte quasi personne ne te voit avec normalement. Du coup, zou, un bas de pyj pour la grande. Pour le haut c'est un reste d'un jersey à cotes acheté au marché de la plaine. Un jersey à côtes rose de surcroit ... ? Il est évident que mon cerveau a des ratés. La partie principale du jersey avait été utilisée pour un pyj pour sa soeur. Ames chagrines, manifestez vous, il n'est ni photographié ni bloggué, vous pourvez mettre en doute son existence. je n'aurais qu'une réponse, en 4 lettres, commencant par F et finisssant par CK...

    Ici c'est coup double donc, fin du tissu improbable vichy rose clair et fin du coupon de jersey. Le pire étant presque aue je kiffe ma fille dans ce pyjama... comme quoi...

    Donnés techniques : pantalon large numéro 14 du ottobre 2/2017 détourné en pyj, coupé en 34  et haut  weekday du ottobre 5/2017 coupé en 38

    Tu noteras le raccord subtil, la grande a dit moche des manches. Pas assez de chutes pour faire des manches longues, j'ai rallongé, recouvert le tout avec un point de recouvrement. Mais c'est moche. Soit. POur un pyjama je me contente d'un label "fonctionnel".

    J'ai poussé la flemmardise jusqu'à ne pas faire d'ourlet. Comme ca le surjet rappelle le point moche du recouvrement du haut. La boucle est bouclée !

    Pour être exhaustive, je dois aussi avouer que ce tissu a vraiment servi de toile. Pour du bon. Comme quoi il y a toujours une parcelle de bonne foi dans les mauvais alibis. C'est donc un top Sirocco que j'ai cousu avec... Je doute de le porter mais il m'a servi à valider que la toile que j'ai faite nécessitait des ajustements. Ce qui est bien le but d'une toile. Bonus. Rejoue. Bingo. Sauf que j'ai pas les photos et qu'on est le 15. Donc tant pis pour les photos, ca me fera le post du mois d'avrul d'avril tiens !

    A tout bientôt  pour l'opus 2 !


    9 commentaires
  •  Aujourd'hui je vous présente ma version du nouveau patron de Nathalie, alias La Jolie girafe  : Le Trio

    J'avais découvert les patrons de Nathalie avec le basic one- dont j'ai 4 versions -que je porte toujours aussi régulièrement au fil des étés- et depuis mon intérêt pour son travail ne s'est pas démenti. Ce que j'aime dans ses patrons c'est le coté "validés pour la vie de tous les jours ", entendez par là que ses patrons correspondent généralement bien à ce que je cherche le matin devant ma penderie.  Et puis j'aime aussi ce qui transparait sur les réseaux, de l'énergie brute, un certain pragmatisme et en toile de fond  l'envie d'essayer, de tester, de chercher. Un ensemble de points auxquels je suis sensible. Ce qui fait que lorsque Nathalie a lancé un appel à testeuses pour de l'un de ses derniers patrons je me suis proposée, aussi curieuse de tester un nouveau patron que de connaître un peu l'envers du décor chez elle. Et puis je n'avais pas été retenue. Sujet clos pour moi. C'est donc avec grande surprise que j'ai reçu son mail dernièrement et avec tout aussi grand plaisir que j'ai accepté. Voilà donc aujourd'hui mon test du patron "Le Trio".

    Le Trio est un patron niveau 2/5, très accessible. Le seul point un peu délicat au niveau couture est l'assemblage de la bande d'encolure. Mais en prenant son temps et en préparant bien sa bande, ça se passe tout en douceur.

    Pour le premier test, j'ai choisi la version la plus simple, sans manche, avec ourlets simples pour voir sans risque comment le patron taillait et tombait. J'ai sélectionné deux chutes de jersey, mettant à profit l'un des points forts de ce patron, les différentes pièces ne demandent chacune pas beaucoup de métrage :-)  Le tee-shirt est taillé en L pour mon 96 de tour de poitrine.

    Les photos sont faites par ma jeune assistante de 12 ans, avec des cadrages parfois un peu approximatifs, mais on a privilégié le soleil pour que vous puissiez bien voir le résultat plutôt que le choix d'un photographe plus aguerri mais pas présent dans la fenêtre météo. Les photos et la mise en valeur sont vraiment un boulot à part entière et clairement ce n'est pas le point fort ici...

    Voilà donc ce test... sur lequel on constate immédiatement qu'il est impératif de choisir des tissus ayant la même tenue : mon jersey bleu est beaucoup plus fluide que le rouge rayé blanc et au niveau du tombé ça ne pardonne pas. Nathalie a bien précisé ce point dans ses instructions et je vous invite à ne pas y déroger sous peine d'un rendu décevant.

    Soleil dans les yeux, pose très naturelle pour vous permettre d'apprécier la coupe du tee-shirt...

    Le trio

    Et en position plus réelle (on voit bien le mauvais choix des tissus !). bref, passons...

    Le trio

    Sur la photo suivante on voit un bout de ma seconde erreur... Si, si, regardez bien... Non pas sur l'épaule, dessous...

    Le trio

    Mon raccord devant-dos est mauvais. Mauvais parce que je me suis purement et simplement trompée dans la découpe de mes pièces. C'est un point sur lequel il faut être particulièrement vigilant.... Les pièces sont toutes assymétriques, Nathalie a détaillé au mieux le plan de coupe à l'aide de codes couleurs mais je ne saurais que trop vous conseiller de prendre votre temps et de vérifier minutieusement le sens de chaque pièce avant de couper votre tissu. Parole de celle qui s'est gourée deux fois (parce que n'ayant pas vu la bourde sur sa première version... hum...) ... Ceci étant, il suffit de le savoir et d'y porter attention.

    Convaincue par la version test, j'ai décidé de me coudre une version manches longues (pour pouvoir la porter tout de suite) avec des tissus vraiment à mon goût.  J'ai mixé 2 jerseys épais (le noir et l'imprimé)  et un molleton fin (le rouge) qui avaient la même tenue, Ce coup ci donc, pas de problème de tombé. J'ai juste coupé une pièce dos à l'envers. Heureusement j'ai eu de quoi la recouper car sinon je crois que je n'en serais mordu les doigts longtemps. J'ai choisi la finition avec bord-cotes, histoire d'explorer l'ensemble du patron.

    Résultat ? Nickel pour moi ! (mais pas pour ma grimace ! On s'en moque la star c'est "Le Trio" !)

    Le trio

    Le trio

    Le trio

    Seule modif : la longueur des manches. Je porte mes manches plutôt longues, voir blousantes, et je les ai raccourcies ici pourtant de 7cm. N'oubliez donc pas votre essayage malgré votre envie de finir rapidement  !

    Le trio

    Voilà ce que donne un raccord avec des pièces taillées correctement... Enfin je ne parle pas du raccord du motif, lui est devenu complètement optionnel lorsqu'il a fallu retailler la pièce dos. J'étais déjà bien contente d'avoir un reste suffisamment grand pour recouper la pièce ! Mais l'ensemble de l'effet assymétrique vaut vraiment le coup de se poser 2 minutes pour obtenir le résultat parfait !

    Le Trio (La Jolie Girafe, On Dirait des Vrais) !

    Le trio

    Pour parfaire ce test j'ai porté mon nouveau pull une journée au boulot. Rien à signaler, le confort est présent, il est donc aussi facile à vivre qu'il l'est à coudre, point primordial...

    Je suis donc logiquement en train de chercher des tissus pour une vraie version d'été ainsi que d'autres choix pour ma fille (qui rentre désormais dans les patrons adultes... je ne sais pas si je dois en sourire ou en pleurer !). Il devrait donc y avoir prochainement d'autres versions, le plus compliqué étant vraiment de penser à faire les photos et de prendre le temps de poster- dixit celle qui porte aujourd'hui deux cousettes jamais bloguées... .


    9 commentaires
  • Le principal problème d'instagram -outre la désertification des blogs- est l'inépuisable source d'inspiration et de tentations que cela représente.... J'ai découvert @airdelune il y a quelque chose comme un an et je suis tombée sous le charme de son concept et du coup de ses laines. Je vous laisse découvir son compte IG et la boutique etsy ouverte il y a peu.  Quand à moi... j'aime tricoter mais je tricote peu. Enfin je devrais dire je tricotais peu, quasi exclusviement en voiture, ce qui fait que depuis que je suis séparée, il ne me restait plus beaucoup de créneaux. A force de baver me régaler les yeux devant ses laines j'ai fini par m'offrir un "project bag" "Knitting memories" avec 4 écheveaux dedans alors que le mot "fingering" m'était totalement inconnu...

    Mon premier Ravello

    J'ai recu mes laines rapidement et je me suis empressée de finir mon "Il grande favorito" en cours pour pouvoir tricoter les merveilles de Air de Lune. J'ai donc commencé mon "Ravello" d'Isabelle Karmer - qu'on ne présente plus- en mai pour le finir en décembre. Un record pour moi pour un ouvrage tricoté 3,5 (mon délai serait plutôt de l'ordre 18 mois-2 ans!). L'écheveau jaune est encore chez moi, je n'étais pas totalement convaincue de son adéquation dans mon projet. Du coup il me manquait du métrage (forcément, quand on commande avant de se renseigner et réfléchir à ce qu'on peut faire...) et je remercie du fond du coeur Air de Lune de m'avoir réapprovisionné en "Green park", me permettant ainsi de concrétiser le projet.

    Mais la laine était tellement agréable à tricoter et douce, les couleurs tellement belles qu'en fait j'ai passé des semaines à me jeter sur mon tricot dès que 5 minutes étaient dispo. Je me suis même mise à tricoter à mon bureau, pendant la pause dépassant mes préjugés sur ce que les autres allaient penser (oui, on s'en fout mais c'est pas évident d'en être consciente tout de suite).

    Mai....

    Mon premier Ravello

    Juin...

    Mon premier Ravello

    Septemre ou octobre, au boulot donc...

    Mon premier Ravello

    Fin novembre...

    Mon premier Ravello

    Mi décembre, avant blocage, avec un doute sur la longueur des macnhes

    Mon premier Ravello

    Donc voilà, il est plein d'imperfections, tout n'est pas régulier mais il est fini, bloqué, porté et reporté et je l'adore. Et encore j'attends avec impatience qu'il fasse un tout petit peu plus chaud pour pouvoir le porter comme sur les photos, sans sous-pull dessus, il est tellement doux... Les photos ont été faites par ma 9 ans, le cadrage moins appliqué que la dernière fois, les couleurs un peu ternes avec cette lumière d'hiver.

    Mon premier Ravello

    Mon premier Ravello

     

    Mon premier Ravello

    A bientôt pour le prochain ? J'ai déjà recommandé de la laine, un abonnement surprise, j'ai hâte !


    14 commentaires
  • Reprise des publications avec la suite des cousettes pour moi :-). Blog presqu'au point mort, je m'en moque, je publie presque surtout pour moi, la blogo s'endort et chacune fait bien comme elle veut !

    On commence par Cézembre de Anne Kerdiles Couture, un patron que j'aime beaucoup et que j'ai déjà réalisé 3 fois (dont une ici en manches courtes). Pour cette verion j'ai choisi les manches 3/4 et une viscose de l'ouvrage des dames. Elle a un très beau tombé et la déteil du motif me plaît finalement beaucoup (à la réception du tissu j'étais beaucoup plus mitigée, en dehors de ma zone de confort visuel ). Rien a redire sur le patron, j'ai juste beaucoup galéré pour résorber l'embu des manches, sur cette version comme sur la suivante. Je reste étonnée qu'il ne soit pas préconisé de passer un fil pour résorber l'embu mais juste de "bien tirer" sur l'emmanchure...

    C'est pas encore la photo déjantée mais l'idée commence à germer....

    J'en profite pour vous montrer ma première version, qui date de juin 2016 (enfin tout au moins les photos) comme l'atteste ma coupe de cheveux un poil plus longue !

    La viscose vient de chez Bennytex. Hormis son coté très fuyant qui m'a valu un arrachage de cheveux (c'est pour ca que j'ai coupé après) lors de la pose de la parementure dos, cette viscose est très très agréable à porter en demi saison, légère et fluide juste comme il faut.

    Avec une mention spéciale pour le raccord des motifs, qui ne s'est fait qu'au prix d'un faufilage avant couture.

    Ensuite, et là c'est beaucoup plus récent, il y a Jude de Ready to sew. J'étais convaincue par les modèles montrés. Je l'ai été beaucoup moins au premier abord par ma version... Lorsque je l'ai essayé j'ai fait "bof", ca faisait sac. J'ai commencé par enlever 2 cm sur chaque coté (donc 8 en tout tout de même) et c'était portable. Sans plus. Mais j'ai persisté et maintenant je l'ai apprivoisé, elle me plaît bien l'été lorsqu'il fait chaud. Cette viscose de Mondial tissu est également légère et agréable, un plus lorsqu'il fait plus de 30 degrés !

    Coté patron j'aime beaucous les manches raglans plissées, c'est ce qui fait le charme du modèle mais les finitions laissent à désirer avec un ourlet simple en bas des manches. Si je refais ce modèle je rallongerais d'un bon cm pour pouvoir faire un ourlet double correct (et pas à l'arrache comme sur celui là)...

    Oui ma puce, j'y pense à la photo ! Photo qui a le mérite de montrer que l'encolure cache bien tout même dans les situations extrèmes (au moins!)

    Et enfin, le gilet. C'est le Melange Knit, du magazine ottobre 2/2015, taille 42 , que j'avais déjà testé ici.  Il a été validé pour la taille et le tombé mais la couleur de la première version ne me plaît que moyennement donc je le porte assez peu. Ce coup ci, il cousu en jersey maille flammée bleu de chez Bennytex. Et c'est une réussite absolue. Ce gilet est de tous les moments. Il est doux, agréable, fluide, il s'enfile en un clin d'oeil, ne prend pas de place bourré dans un sac, tient chaud juste ce qu'il faut, s'accorde avec presque tout. Le kif absolu comme disent les ados.

    Et comme c'est toujours la même série de photo avec ma fille, je n'ai pas oublié la photo "off" en changeant un peu de position !

    Fini pour aujourd'hui, je crois que je ne suis pas prête de rattraper mon retard...  (j'ai fini de coudre une cézembre hier... à quand les photos ???)


    11 commentaires
  • Cet été (et le printemps précédent) j'ai pas mal cousu pour moi, pour combler des creux dans ma garde robe, par moutonage, pour déstocker (il y a un vrai besoin là, c'est grave je vous le dis , j'ai presque auto-honte) . Ci dessous en vrac donc quelques unes de ces cousettes plus ou moins réussies.

    On commence par Erine, d'Etoffe malicieuse, un patron déjà cousu pour le test, , juste avant sa sortie. Un patron que j'aime vraiment beaucoup, sur lequel j'avais enfin décidé de me repencher. LA bonne idée. Sauf que j'ai voulu (j'avais BESOIN de) déstocker des restes de jersey et que les découpes du patron s'y prêtent bien. Donc, au lieu d'entamer intelligemment des coupons pour faire un joli top j'ai choisi des restes de coupons à éliminer ... et j'ai donc privilégier ce choix là plutôt que celui DU tissu qui va bien. C'est donc sans réelle surprise qu'à l'essayage j'ai trouvé mon choix de tissu assez déplorable. Je me demande encore comment je peux faire ce type d'erreur maintenant. En d'autres termes, qu'est ce qui me fait privilégier un objectif de toute facon inatteignable (vouloir déstocker alors que je continue d'acheter) plutôt qu'une cousette réussie et qui me fera plaisir... ?  (oui, la culpabilité... je sais...)

    Bref, voilà Erine, en taille 40 pour ma pomme, dans un jersey milano bien trop épais pour être ajusté comme ca....

    Toutes les photos de ce post ont été faite par ma 9 ans, seule volontaire pour aider maman. Et pour une première fois, elle a carrément bien réussi à saisir ce qui était demandé et ses cadrages sont tout à fait corrects. Merci ma grande !

    Cet été...

    C'est ballot parce que cette encolure et cette découpe me plaisent vraiment....

    Cet été...

     

    Cet été...

    Voilà...  Passons, ca c'est fait !

    Ensuite il y a les jupes. Fin aôut, il faisait chaud et j'avais envie de jupes simples et pas prise de tête à porter. Grene que tu enfiles avec un tee-shirt, des ballerines plates et roule ma poule. Et autant j'ai quelques jupes pour l'hiver, autant pour l'été j'ai beaucoup moins de choix. J'en ai donc cousu 2.

    La première est la jupe "Keep Cool" d'Ivanne S, sortie justement cet été.

    A la base j'ai coupé une version médium mais mon tissu étant un peu épais et un peu raide (et pourtant c'était un vrai choix celui là !) l'ampleur était trop grande., l'effet baleine en montgolfière un peu trop présent. J'ai donc raboté forfaitairement au pif 3 ou 4 cm de chaque coté. Je suppose donc  qu'on doit s'approcher d'une version mini. Question technique, rien à redire, les explications sont claires, limpides et le montage roule tout seul. Coté options j'ai choisi le pli creux avec fausse patte de boutonnage au dos. Le tissu est un satin de coton rouge corail de chez Bennytex.

    De face, rien de plus classique... (et efficace).

    Cet été...

    De dos, les petits détails qui changent tout ! (je rappelle que la patte de boutonnage est fausse, ca simplifie grandement l'ouvrage !)

    Cet été...

    Et puis en cours de route de séance photo, avec ma grande fille, on a commencé à se taper une petite rigolade sur les photos "alternatives".... et je lui ai promis que je les publierais. Chose due.

    Cet été...

    La seconde jupe est la Suopursu du magazine Ottobre 5/2014, patron on ne peut plus simple : 1 pan, à couper 6 fois et hop basta. Les copines du forum ottobre avaient prévenu que la jupe était courte. J'ai donc rajouté 4 cm en longueur et malgré cela j'ai préféré faire un ourlet roulotté pour préserver un minimum de décence (et aussi parce que j'avais plus qu'un doute sur la faisabilité technique d'un ourlet réussi sur ce tissu si léger et glissant). Le tissu est une maille microfibre imprimée bleue marine à motif carreaux  de cheztissu-price. Une galère à coudre, un bonheur à porter, mieux vaut ca que l'inverse évidemment...

    regardez la jupe, pas ma grimace ;-)

    Cet été...

    Un petit apercu de l'ampleur de la jupe avec les 3 pans "devant"

    Cet été...

    L'ourlet roulotté, je vous laisse imaginer avec 2-3 cm de moins pour un ourlet normal...

    Cet été...

    Et au risque d'attirer une partie des pervers du web, je vous montre comme elle tourne, un vrai rêve de petite fille (pour la cellulite des cuisses, c'est cadeau c'est la vraie vie et c'est comme ca qu'on est bien dans sa peau !)

    Cet été...

    Et la photo alternative de la miss !

    Cet été...

    La suite bientôt, il y a des hauts aussi...

    Enregistrer


    13 commentaires
  • Il y a quelques mois j'avais participé à la collecte de "Amandine Cha-Dessolier " et recu en contre-partie la popeline Alice qu'on ne présente plus, et dont l'intemporalité ne se dément pas. Il se trouve que simultanément une jolie robe en tissu chaine et trame se trouvait dans le numéro 3/2017 d'Ottobre (les modèles hors jersey sont rares chez Ottobre, du coup cette robe est tombée juste à point) et que l'association tissu-modèle s'est donc faite tout naturellement. La robe porte le nom de "Mermaids" mais ici elle s'appelle du coup "Alice"...

    Il a par contre fallu attendre quelques longs mois de plus avant que je réalise la robe, je ne sais pas pourquoi j'ai toujours beaucoup plus d'envies et d'idées que de temps disponible. Je ne comprends pas...

    La robe est donc coupée dans dans la taille maxi, 138cm je crois pour une demoiselle qui fait déjà 140cm (9 ans).  Le montage est simple et j'ai encore simplifié l'exécution en faisant des ourlets roulottés aux mancherons et au bas de la robe (dans ce dernier cas, dans le but avoué que la longueur soit suffisante pour qu'elle remette la robe l'année prochaine).

    Le résultat plaît à la demoiselle, comme la première photo ci dessous ne le laisse pas présumer !

    Une robe pour mamzelle L.

    Une robe pour mamzelle L.

    Ah oui, il y a quand même un point un peu technique avec le montage de la fermeture éclair invisible mais celui-ci s'est globalement bien passé, La FE est quasi invisible, les deux morceaux tombent à la même hauteur, tout va bien !

    Une robe pour mamzelle L.

    Le dessous de bras et le raccord mancheron-robe sontfinis avec un biais, j'ai bien aimé la petite touche de couleur/finition que ca apporte.

    Une robe pour mamzelle L.

    Une robe pour mamzelle L.

    Et voilà une demoiselle ravie !

    Une robe pour mamzelle L.

    Une robe pour mamzelle L.

    Une robe pour mamzelle L.

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    16 commentaires
  • Après une longue absence dûe à une surcharge de travail et à une priorisation assumée en dehors du net, je retrouve avec plaisir le chemin du blog pour vous montrer (et pour garder trace de) quelques cousettes faites pour mister M dans les dernières années. J'ai beaucoup cousu depuis mais je n'ai fait strictement aucune photo. Pas grave, chaque chose se fait en son temps ou ne se fait d'ailleurs pas si cela n'a pas d'importance.

    On commence par le "Explorer short" du ottobre 3/2015 en 116 cm. Il a été cousu par mamzelleA, sa grande soeur, alors agée de 11 ans et a été porté en reporté depuis. Il a rendu l'âme il y a quelques semaines, le coton pourtant épais de la fesse droite ayant fini par se déchirer à force d'usure et de frottements. C'est vous dire s'il a servi....

    Ma grande a profité de ce short pour apprendre à monter des poches. Elle a fait ca tranquillou, comme si c'était complètement intuitif pour elle, j'ai été bluffée.  Il y a aussi une fausse braguette, montée à l'envers par ma faute (hum)... et le joli flex provient de chez Paups.

    Le jeune homme (6 ans donc à l'époque ) a ensuite voulu lui aussi se coudre un short. On est parti sur la même base, j'ai juste enlevé les poches en redessinant le devant. Il a choisi le reste de son tissu fétiche de SA chemise adorée et cousu un short un peu serré -il faut l'avouer- mais qu'il a quand même pas mal porté car il en était -à juste titre- très fier.

    En haut, il porte le débardeur "X and Os" qu'il avait repéré dès l'arrivée à la maison du ottobre 1/2016 (en janvier donc...) coupé lui aussi en 116cm. Rien a redire sur ce débardeur, il se monte facilement, il tombe bien, mister M l'a beaucoup porté également mais il est maintenant trop court à son grand désarroi.

    Le flex est fait maison, grâce à la scan and cut. Ceci étant, il va bien falloir un jour que je me pense sur la vectorisation, la fonctionne scan atteint quand même très vite ses limites...

    "Et tu vois maman, moi je jouerais là ! "

    Ensuite j'ai enchainé sur un "à bas les chutes" avec un coupon de jersey de 50cm (quelle idée d'acheter juste 50cm... ! Les erreus de jeunesse !!!) et un reste de molleton de ce sweat là (OMG, mon grand tout petit on oublie vite !!!) , le tout étant utilisé sur le sweat Rascal du Ottobre 4/2013 , toujours en 116cm. Le molleton comme le jersey viennent de chez Lolie shop.

    Moi j'aime bien, mister M aussi mais son grand frère a trouvé que ca faisait "un peu  pyjama " et l'a dit à voix haute. Du coup je crois que ca a un peu retenu mister M qui ne l'a finalement pas mis très très souvent...

    La chemise "City Safari" du Ottobre 3/2015 a par contre été portée et reportée. Elle a permis de finir les dernières chutes de ce sublime tissu Petit pan qui se marie à merveille avec le coton turquoise des Coupons de St Pierre. J'aime beaucoup cette chemise car les nombreuses pièces (qui sont longues à recopier du coup) permettent des fantaisies au niveau du choix de placement des tissus et le jeune homme a décidé lui même quel tissu irait où. Résultat validé !

    Joli, non ?

    Ensuite, pour le quotidien et donc lui aussi beaucoup porté, c'est un haut de pyjama Rêveur (Her Little World, créations à coudre pour la nuit) en 6 ans, rallongé en longueur mais pas tout à fait assez ... Le.bas est tout simple, coupé sur base du short explorer ci-dessus et rallongé pour la mi-saison. Le jersey bleu vient de chez Lolie-shop et le coton à poisssons de chez papa Pique et Maman Coud.

    C'est une valeur sûre ce haut, 4 ans après je suis toujours aussi fan de l'encolure et du dos...

    Et enfin, ma version test du très polyvalent patron "Magnesium Enfant" d'Ivanne S. C'est une taille 8 ans donc un peu grand puisque le bonhomme a juste 7 ans sur la photo du mois de févrire (mais il est prévu pour cet automne, pour ses 7 ans et 9 mois !) , avec pattes d'épaules, poches prises dans la couture latérale et fermeture éclair. Cette dernière a été montée un peu en freestyle et avec ce tissu qui se situe entre le jersey épais et le néoprène le résultat n'est pas satisfaisant. J'en referais un autre !

    Oui il était vraiment beaucoup trop grand ! Mais mister M l'a remis fin mai, après avoir perdu sa veste un week-end de ballade (...)  et il allait déjà beaucoup mieux, ils grandissent vite à cet âge là...

    Petite vue sur l'intérieur doublé, avec la poche qui dépasse par l'ouverture pas refermée... La grande classe ! Plus sérieusemen et concernant la doublure, les consignes de montage de la doublure sont au top, elles permettent un montage nickel et sans prise de tête pour un résultat très professionnel.

    Et comme le jeune homme -qui a pourtant choisi le tissu de doublure- trouvait que ca faisait "clown", il s'en est donné à coeur joie. ! Et ca lui va bien !

    A bientôt !!!

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    10 commentaires
  •  

    Aujourd'hui je vous montre ma version test de Magnésium femme,  la nouvelle pépite d'Ivanne...

    C'est une version B, coupée en taille 42, avec une longueur intermédiaire entre la version courte et la version médium. Cette longueur a été imposée par la taille de mon coupon de test mais correspond parfaitement à ce dont j'avais envie et ce que je porte facilement. Parce que j'avoue que tant qu'à coudre une veste, même pour une toile, autant qu'elle soit vraiment portable. Comme je m'en doutais connaissant un peu le travail d'Ivanne, la version à tester était déjà très aboutie et le risque d'un vrai raté était donc très faible....

    Au final et grâce au printemps très frais que nous avons eu -même dans le sud-, j'ai déjà porté cette veste un certain nombre de fois et même eu des compliments dessus lors de ma visite de la Bambouseraie d'Anduze le premier mai.

    Le tissu extérieur a été acheté à la foire aux tissus à Gap, c'est un mélange laine-polyester avec un motif qu'on aime ou qu'on déteste. J'aime. L'homme trouve ça "original", joli euphémisme pour exprimer qu'il est plus que dubitatif... Le tissu intérieur vient de tissu.net je crois, c'est un coton commandé initialement pour faire des coussins mais dont le jaune ne correspondait pas à ce que je voulais (la joie des couleurs sur écran lors des commandes internet...). Un col noir pour faire un rappel des boutons et c'est parti :

    La photo suivante avait pour but de montrer le résultat avec le premier bouton du col ouvert. Résultat on voit surtout ma tête bizarre.. Faites abstraction et regarder comme ca se porte bien ouvert aussi... (avec un shawl noir ça sera parfait...)

    Le fameux et joli pli dans le dos... Il faut que je vous avoue que mon tissu ne s'y prêtait pas vraiment bien, prenant très mal le pli du fer mais j'ai fait mon entêtée... Le résultat me plaît mais il n'est pas à la hauteur du patron ;-)

    Ouvert, comme je risque de le porter régulièrement aussi

    Coté technique, j'ai monté les épaulettes ainsi que les cigarettes de manches. Les cigarettes de manches.... le "mais c'est quoi ce truc ???" puis, après avoir relativisé " attend, c'est Ivanne, chaque fois qu'elle propose un truc c'est au'il y a une raison, que c'est accessible et que une fois passé le cap "sortir de ta zone de confort" ça se passe toujours très bien pour un résultat qui en vaut le coup...  alors souffle un coup et suis juste les instructions"... et effectivement ça se passe très bien et le rendu me plaît beaucoup (et pourtant je suis basiquement contre les épaulettes...).

    En bas c'est parfait pour l'ourlet et les angles, comme pour la version enfant.

    Voilà l'intérieur, avec son passepoil qui fait la finition qui va bien et aussi le joli tombé de la doublure  (et mon indécise dont le motif et le jaune se marient moyennement bien avec la doublure !)

    Heureuse ! Une pépite je vous dis. Il y en aura d'autres,  d'autant plus que ma grande était trop "grande" pour Magnésium enfant et a besoin d'un manteau bientôt ( en octobre, c'est bientôt non  ? Vu comme le temps passe c'est après demain quoi...) alors maintenant yapluka choisir sa version, ce qui va être difficile vu le choix dans le patron !

    Et je vous laisse cette photo parce qu'elle me fait marrer : faite il y a plus d'un mois elle me rappelle (vaguement hein !) la photo de FB dd'Ivanne S. 

     

    Enregistrer


    18 commentaires
  • Petit passage éclair entre deux sessions de "je vais y arriver" "ca va passer" lors de ma course poursuite avec un temps qui file de plus en plus vite (ou c'est moins qui me désorganise, va savoir...) (ou les deux) (ou je prends mal la mesure de tout ce que je m'impose) (...).

    Donc post éclair sans longues palabres et moultes disgressions pour vous montrer mon "l'Inédit" de La jolie Girage cousu en mars 2016, photographié dans la foulée et dormant depuis. Curieusement, le pull est très peu sorti de mon armoire, alors que chaque fois que je le mets je me dis qu'il me plaît bien... L'explication tient dans le fait qu'au premier essayage j'ai trouvé que le devant baillait un peu et que malgré le fait que ca ne soit ni flagrant ni rhédibitoire, mon cerveau est resté bloqué là dessus. Du coup il ne vient pas en tête de liste quand je me demande "Comment je m'habille ?" alors que je suis pourtant fan de son encolure.... Va comprendre...

    On a donc un molleton structuré de chez Mondial tissus, un passepoil rose fluo qui fait tout le job, le tout pour le résultat sympa !

    En plus il y a mêmes des poches et ca j'en suis fan !!!

    Et cette encolure.... !!!

    Joli vraiment, non ? (Ca y est. le cerveau, tu as actualisé ???)


    12 commentaires
  • Avec beaucoup beaucoup de retard, voilà mes deux "l'Indécise" de MLM Patrons portées cet automne et cet hiver.

    Avec 8 versions je crois que ce patron est largement en tête de mes patrons préférés. Une neuvième version va bientôt être commencée d'ailleurs. Pour moi ce patron réunit tout ce que je cherche : il est féminin sans être décoletté, il est ajusté sans être serré, il offre des posssibiltés de variations simples et intéressantes, avec ou sans col, avec patte de boutonnage contrastante ou pas, version manches longues ou manches courtes -avec un petit faible pour la version manches et ses poignets rapportés-. Rien que d'écrire j'ai emvie d'en recouper une ce soir tiens !

    Ici ce sont donc deux versions manches longues. La première est en liberty Bourton (merci Karen !) rapporté de Londres par mes parents il y a 4 ans et pour lequel j'ai enfin trouvé un projet qui me plaît. Le passepoil dos, bracletes de manches ainsi que le col et la patte de boutonnage ont été coupés dans un tissu bleu, un peu moins vif que sur la photo en vrai...

    je suis fan de ses poignets !

    Et oui mon dernier bouton est 3-4 millimètres trop haut... dommage !

     

    La seconde version est ma préférée (avec la première en fait !)... Elle est entièrement coupée dans un coton imprimé de chez Mondial Tissus.  Rien à dire de plus en fait, je l'adore tout simplement !!!

    Et vous ? vous avez des patrons fétiches coupés plus de 7 ou 8 fois ???

    Belle journée


    15 commentaires
  • A bientôt 9 ans, Mamzelle L a des goûts bien arrétés quand au choix des vêtements que je peux lui coudre. Récemment elle est tombée en arrêt devant mon stock de tissus à recycler/donner/se débarrasser et a récupéré un tissu qu'elle aime visiblement beaucoup puisque j'ai déjà cousu un sac à tarte pour sa maitresse dans ce tissu. " Je voudrais un pantalon maman". "Euh dans ce tissu?"... " oui"... "t'es sûre? tu le mettras" "Oui"... Je vous laisse juger...

    Le modèle est le Angel Wings du ottobre 1/2014 en 138 cm, déjà cousu ici donc déjà recopié (!), une valeur sûre... Le tissu vient de je ne sais plus où honnêtement parce que je ne me rappelle vraiment pas du tout l'avoir acheté...

    De plus près, ce fameux tissu... (et ma jolie braguette !)

    La taille plisse un peu car j'ai inséré un élastique pour ajuster le dos à la cambrure de la miss.

    Je dois admettre qu'elle le porte, beaucoup même, il ne se tâche pas tant que je l'aurais pensé, c'est donc une réussite (et un tissu compliqué éliminé !)

    Toujours dans la logique de déstocker des tissus et reste de coupons, elle a également choisi plusieurs jerseys qu'on a associé ensemble pour coudre deux hauts.

    Le premier est un modèle ottobre largement modifié dont je ne retrouve plus le nom. Le jersey du corps est un reste du swap des ordures (rappelez vous... !), le jersey imprimé des manches vient de chez mamzelle fourmi et le jersey marron de chez Lolie Shop. Il ne me restait pas assez de ce dernier pour faire le dos en une seule pièce, c'est pourquoi il y a une couture au milieu. ca ne la gêne pas et ca permet de finir le coupon, exploité jusqu'au bout.

    Le haut suivant est un trop top version A, dans le jersey ci-dessus, taille 10 ans sans marge pour ma bientôt 9 ans, Je trouvais que ca fait un peu pyjama mais la misse ne partage pas mon avis, tant mieux !

    Le dernier haut est aussi un Trop Top, version A également, tout simple, avec juste les revers de manches, demandé par la demoiselle dans un coton de Mondial Tissu pour lequel elle a vraiment eu un coup de coeur. Au passage le pantalon est le Angels Wings cousu pour sa soeur l'année dernière, elles grandissent vite !

    A bientôt !!!

     


    17 commentaires
  • Dans la série des patrons que je couds et recouds, porte et reporte, il y a l'Indécise et ses 6 versions (ici, et ). Ah non, ca fait 8 puisqu'il y en a deux en attente de publication. Je crois que je peux faire un memademonthmlm complet à l'instar des "une Marthe par mois" de l'atelier clandestin ! Il y a aussi 4 L'incontournable (dont 3 non publiés...) et un certain nombre de Le confortable. Le tout de chez MLM Patrons !

    Décembre 2015, molleton des Coupons de St Pierre -je crois- pour une version de test, en taille L. Test validé à ceci près que les manches sont trop courtes même si je le cache inconsciemment sur les photos (!),. Je ne sais pas ce que j'ai fait lors de la découpe... Va comprendre...

    Un grand tout chez MLM Patrons

    Un grand tout chez MLM Patrons

    Avec son joli biais d'encolure en liberty pour la girly touch'.

    Un grand tout chez MLM Patrons

    Décembre 2015 encore, j'ai coupé une version pour offrir à ma maman. En molleton gris à pois blanc de Mondial tissus, elle est ici coupée en XL pour un tombé loose sur moi. J'ai tellement été convaincue du résultat que je suis retournée acheter le même tissu pour m'en refaire un. Bingo, je la porte quasi une fois par semaine...

    Un grand tout chez MLM Patrons

    Un grand tout chez MLM Patrons

    Un grand tout chez MLM Patrons

    Août 2016, voilà une maille très légère trouvée au déstockage Agnès B.... Jj'ai pris juste un mètre car la version manches 3/4 d'un "Le confortable" s'est imposée instantanément devant le rouleau. Et ca a fonctionné exactement comme je l'avais prévu. L'encolure est super large et lâche étant donné que la maille n'a absolument aucune tenue, mais le rendu correspond pile au "petit pull  qui glisse nonchalamment sur l'épaule bronzée en fin de soirée d'été" (vous le visualisez bien là ?) que je voulais. Vous pouvez noter au passage la cousette en mode totale feignasse puisque j'ai laissé la maille roulotter en bas des bras et du corps...

    Un grand tout chez MLM Patrons

    Un grand tout chez MLM Patrons

    Et toujours le petit plus pour relever un peu le niveau couture avec un biais en liberty Ellie Ruth tout de même !

    Un grand tout chez MLM Patrons

    La version suivante est en molleton de chez Mondial tissus, le flex vient de chez IDFlex, le motif vient du net, scanné et coupé avec la Scan and Cut et collé trop à gauche par mes soins ... Dommage !

    La coupe de cheveux c'est dommage aussi, je m'en suis rendue compte après les photos (va falloir briefer le photographe sur son rôle à ce niveau là aussi...). A force d'habillage/déshabillage pour faire des photos, la présentation en pâtit clairement.. Mais si je repousse pour faire d'autres photos je ne m'en sortirai pas non plus... Voilà donc la fin de la quête de la perfection (!!!) et vive la vraie vie même sur les blogs.

    Un grand tout chez MLM Patrons

    Au passage le col dessous appartient à une ... L'indécise, encore non bloguée évidemment...

    Un grand tout chez MLM Patrons

    A la fin, j'ai trouvé une solution pour la coiffure...

    La collection de "Le confortable"

    Et le dernier, cousu en février, photos faites en mars 2016 , publiées un an plus tard et beaucoup beaucoup porté aussi... Le molleton vient aussi de Mondial tissus mais a la particularité de ne pas avoir été coupé dans le droit fil, merci mon étourderie ! Il est donc un peu plus ajusté, et extensible en hauteur (ce qui présente un intérêt plus que limité on est bien d'accord !). Mais je l'aime vraiment beaucoup ca compense  !

    Un grand tout chez MLM Patrons

    Un grand tout chez MLM Patrons

    Oh ? Du biais liberty ! Du Mauvey !

    Un grand tout chez MLM Patrons

    Et une photo toute aussi intelligente que la précédente pour finir cette jolie série !

    Un grand tout chez MLM Patrons

    Merken

    Merken

    Merken


    13 commentaires
  • Voilà (enfin) la suite de la garde robe automne hiver de ma grande. Il manque encore les photos un tee-shirt ML mais j'ai décidé d'arrêter d'attendre sinon je ne m'en sortirais pas !

    Pour les hauts, voici un petit Golden Reindeer du ottobre 6/2016, en 152 cm dans un reste de jersey de provenance oublié mais déjà utilisé il y a bien longtemps ici pour une Mistinguette en 2013 ! Le haut est porté sur le "Mini Diamonds" présenté dans le post sur le début de sa garde robe. J'aime beaucoup l'empiècement des épaules qui revient sur le devant même si le tissu ne permet pas ici de trop en profiter. Il fait partie de la catégorie "je voudrais des hauts de fille maman",  est taillé en 152 cm et lui va tout juste. Parfait pour cet hiver.

    Garde robe automne/hiver mamzelle A. 2/2

    Garde robe automne/hiver mamzelle A. 2/2

    Garde robe automne/hiver mamzelle A. 2/2

    Toujours dans les hauts, la miss a choisi une cotonnade légère, achat datant d'il y a 4 ans chez Mamzelle fourmi. Pour unefois que le tissu était un chaîne et trame j'en ai profité pour lui proposer un chemisier. Il s'agit du Parabola d'ottobre 4/2013 en 152 cm également.

    J'ai bien galéré avec la bande de boutonnage, puor l'aligner à peu près. Le tissu est en effet proche du voile de coton est se déforme avec une facilité déconcertante. Au résultat ca passe mais de près on voit que le tissu est un peu incliné ... Sinon l'arrière est un peu long à mon gôut, je n'avais pas vu avant essayage. J'aurais bien rogné de 3-4 cm si  la perspective de refaire un ourlet très arrondi ne m'avait pas freinée illico ! Cette chemise a pour l'instant été peu portée, je ne sais pas encore si c'est à cause de la saison ou du modèle lui même... A suivre...

    Le bas des manches a bénéficié d'une simple bande ajoutée coupée dans le biais et sans bouton.

    L'empiècement dos est lui aussi coupé dans le biais, à la fois par choix esthétique et pour éviter les raccord de motifs. Quand on peut se simplifier la vie et trouvant ca plus joli, pas de quoi se priver !

    Et enfin, une robe Colorblock, ottobre 1/2016 également.  Enfin.. une robe.... euh.. une tunique non ? Initialement il y avait un tee-shirt (le fameux dont je vous parlais en début de post, non photographié) que la miss met très régulièrement. Après avoir mis ce tee-shirt elle m'a demandé de reprendre le même patron en l'allongeant pour faire une robe. On a mesuré avec le tee-shirt et on a décidé ensemble d'ajouter 12 ou 13 cm pour faire une robe. C'est ce que j'ai fait. Sauf que... c'est court... Bon, comme la robe a des manches longues, elle ne sera portée qu'en hiver ou demi saison et donc avec les collants ou leggings. L'honneur est sauf. Mamzelle A. a d'ailleurs choisi des leggings cousus dans le même tissu que sa robe pour les photos...

    Coté couture c'est un bon patron pour écouler les chutes. L'encolure n'a pas posé de problèmes mais par contre les raccords verticaux et horizontaux des 4 pans devant ont été plus laborieux. Ils ne sont toujours pas parfaits mais c'est pas grave, le mieux est l'ennemi du bien et ca ira bien comme ca :-). J'avais déjà cousu ce patron en molleton mais ce dernier étant monis extensible que le jersey j'avais eu moins de mal. Et je suis contente d'avoir pensé ce coup-ci à rallonger les manches (3/4 dans la version originale).

    Les tissus viennent de chez Mamzelle fourmi pour le violet, des coupons de St Pierre pour le blanc et de chez Lolie-shop pour le fuschia !

    Garde robe automne/hiver mamzelle A. 2/2

    Garde robe automne/hiver mamzelle A. 2/2

    Garde robe automne/hiver mamzelle A. 2/2

    Garde robe automne/hiver mamzelle A. 2/2

    A bientôt avec mes "indécises" !

    Merken

    Merken


    10 commentaires
  • En attendant de prendre le temps de faire le post pour la suite de la garde-robe de Mamzelle A, voici une petite robe rapidement cousue pour sa soeur, mamzelle L, 8 ans et demi, dans un jersey trouvé au fond de placard, en provenance du marché de la plaine je crois (sans réelle certitude néanmoins).Elle est coupée en 138cm je crois pour une miss de 136cm.

    Il s'agit du modèle " Pumpkin Pie" du magazine 6/2013 ottobre, grandement simplifié puisque la miss ne voulait pas de découpe (normalement la jupe est en 5 morceau, le dos et le devant en 2 morceaux). Ni une ni deux donc, un devant et un dos dans la pliure, 2 manches, une jupe symétrique et en pas très longtemps un joli résultat.  Je me faisais d'ailleurs la réflexion que ca allait vite à coudre, à peine le temps de s'y mettre et c'est fini.

    Qu'il me semble loin le temps où coudre un vêtement était une aventure de longue haleine parsemée d'embuches. Quel plaisir de voir le chemin parcouru et de se rendre compte que je suis sereine y compris devant une encolure en jersey... C'est chouette. Et la miss est ravie que j'ai accédé aussi vite à sa demande. Du coup la séance photo a été un peu beaucoup du grand n'importe quoi ...

    Déjà ca a commencé par "attend je défait mes cheveux" où moi je me suis dit "gloups, elle est un peu courte cette robe, non ?"

    Une petite robe en passant

    Et ayant fait cette réflexion à voie haute, ma fille s'est sentie obligée de me montrer qu'en mode "pin-up" c'était franchement encore plus "gloups"

    Une petite robe en passant

    Et ca l'a bien fait marrer quand on a essayé de revenir à des poses plus conventionnelles...

    Une petite robe en passant

    Voilà donc la robe et son joli tombé...

    Une petite robe en passant

    Robe confortable et facile à porter semble t'il..

    Une petite robe en passant

    Une petite robe en passant

    Petit zoom sur (les jambes de rugbyman de ma fille) l'ourlet à l'aiguille double

    Une petite robe en passant

    Et presque une photo sage avec les restes de goûter autour de la bouche pour l'encolure que j'aurais pu faire un tout petit peu plus tendue mais qui lui plait bien comme ca :-)

    Une petite robe en passant

    A bientôt et bonnes vacances à celles qui y sont ou vont en profiter !


    13 commentaires
  • La tricot et moi c'est une jolie et longue histoire : j'aime tricoter, je me débrouille raisonnablement coté technique mais j'ai le chic pour mal choisir mes projets / ma taille/ ma laine et le constat est souvent le même une fois l'ouvrage terminé :  bof. Du coup je me dis "c'est la dernière fois". Et immanquablement un ou six mois plus tard je recommence un projet. Ajoutez à cela le fait que je ne tricote quaisment qu'en voiture, et que je suis de moins en moins passager (vivement la conduite accompagnée !) et vous en déduirez fort aisement qu'il me faut entre 1 et 3 ans pour tricoter un projet adulte. Que je porte ensuite très peu... Le seul truc où je m'améliore c'est que j'ai vraiment arrêté de tricoter en dessous de la taille 3,5, sinon là c'est direct une durée supérieure à 5 ans... Et j'ai aussi que j'ai appris relativement récemment ce qu'était "le blocage" ... oups ! cela explique aussi vraisemblablement les problèmes récurrents de taille sur mes vieux tricots... hum...

    Les deux projets ci-dessous ont donc été commencé tous les deux en 2014 et ont été fini fin 2015 pour l'un et courant 2016 (merci la rupture du ligament du genou...!). C'est donc tout naturellement que j'ai attendu 2017 pur vous les montrer. Je me suis amléiorée coté "portabilité" même si on est encore loin du pull doudou qu'on remet dès qu'il est propre (pour cela j'hésite entre le Ravello et le Baby Cables and Big ones Too... des avis ?)

    Voici donc 2 modèles Phlidar dont je ne chercherais les références que si l'une d'entre vous les veux sinon je devrais reporter à 2018 cet article.puisque je ne les ais pas sous la main...

    Le premier est en Phil'écolo, fil constitué de bouteilles en plastiques recyclées. J'avais déjà utilisé ce fil ici  pour ma grande (qui paraît si petite !) et j'aime vraiment son rendu :

    En retard de plus d'un an...

    En retard de plus d'un an...

    En retard de plus d'un an...

    Le modèle est simple mais vraiment joli et demande peu de connaissances techniques mais permet de commencer à se familiariser avec le jacquard.

    En retard de plus d'un an...

    Le second modèle est un gilet, tricoté en côtes 2/2 de A à Z, en un seul morceau. La laine est super chaude mais comme le beige était un peu terne j'ai tricoté en double avec un fil lurex blanc qui se marie bien avec. Les photos datent de décembre 2015 (pour celui là) et ne lui rendent pas hommage...

    En retard de plus d'un an...

    En retard de plus d'un an...

    Peut-être que la photo du me made month de mars vous aidera à mieux voir le rendu

    En retard de plus d'un an...

    En tout cas il est super chaud, je le porte aujourd'hui et je ne regrette pas de m'être obligée à le finir !

     

    Merken

    Merken

    Merken


    18 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires