• Pour ce dixième opus, je commence par m'affranchir des saisons. De toute facon, ya plus de sélections sur Abracadacraft, les blogs vivotent, on consomme les post en les survolant, les commentaires se font rares, force est de constater que la blogosphère s'essoufle et que le présent et le futur sont ailleurs. L'énorme avantage c'est que celles qui continuent ne le font pas par code, parce que ca se fait ou pour être visibles mais par envie, surement beaucoup pour elles, peut-être par conviction ou nostalgie donc finalement avec ce que je ressens comme un réel engagement. Ce n'est que ma lecture, très naive et positive peut-être mais c'est tant mieux.

    Je vous présente donc un débardeur pas du tout de saison, le X and Os du ottobre 1/2016, déjà cousu précédemment ici pour le même jeune homme.  Il est patronné en 122cm je crois et coupé dans un jersey de Drewoska.

    F.U.C.K. Club 10/12

    F.U.C.K. Club 10/12

    F.U.C.K. Club 10/12

    Il a été beaucoup porté cet été mais je crois qu'il sera trop court pour l'été prochain.

    Après cette considération pragmatique, je conclus donc sans complexe sur un F.U.C.K. les codes, règles, injonctions et normes ! (et je me demande si le début de la lecture de "La fin des idoles"  de Nicolas Gaudemet ne m'a déjà pas fait réfléchir... )


    5 commentaires
  • Me voilà de retour avant le FUCK Club de novembre (comment ca il faut que je trouve un truc pour ... demain ????)  pour mon retour sur un test patron :

    J'ai eu l'opportunité de faire partie des testeuses du Basic 5 de Nathalie, alias la jolie Girafe.  Ce test m'a particulièrement emballé car il m'a fait sortir de ma zone de confort tout en remplissant un trou dans ma palette de patrons : le Basic 5 est un pantalon et je n'ai jusqu'ici pas encore trouvé mon bonheur dans une recherche qui n'était cependant pas exhaustive. Alors si le patron peut venir à moi sans que j'ai besoin de chercher, je suis forcément partante.

    Quoique... forcément est un peu abusif, je dois l'avouer, puisque le basic 5 est un pantalon taille basse...  Et je ne suis pas forcément la meilleure cliente en terme de morphologie et d'habitude de porter des pantalons taille basse. Un échange avec Nathalie et quelques photos m'ont pourtant convaincue que, outre le coté souvent intéressant du test, l'aventure se tentait pour essayer de trouver un patron de pantalon qui me plaise.

    J'étais donc au final assez impatiente et dans l'expectative du résultat. J'ai  donc suivi les instructions à la lettre sans rien modifier. J'ai choisi  la version bootcut pour le test et j'en ai profité pour liquider un (grand) reste de coupon de velours qui avait juste l'élastictité préconisée (soit entre 20 et 25%). Je n'ai pas rencontré de souci majeur au montage hormis la ceinture qui me semblait un peu courte. Etant donné que c'est un problème qui m'arrive relativement fréquemment j'ai confirmé mon hypothèse selon laquelle  je ne suis  pas encore au point sur l'ajustement ceinture-pantalon, avec deux pièces de courbure opposée...

    Coté montage, pour valider le test en entier, j'ai aussi suivi les instructions de Nathalie concernant la braguette. Il faut savoir que je suis une adepte 100% convaincue de la méthode proposée par le Ginger Jean, découverte grâce à la Cabane d'Elilou. Depuis que je connais cette méthode je ne fais plus que ca. Il m'a donc fallu une vraie dose de courage et pas mal de volonté pour suivre d'autres instructions avec le risque que le résultat soit moins bien. Et ca fonctionne. Ca fonctionne même bien en fait mais je reste honnête, je reviendrais à l'autre méthode sur mes prochains panatalons, elle convient mieux à mes imprécisions...

    Les photos ne sont pas au top top, il a fallu composer d'urgence avec les 10 minutes de soleil et le seul photographe disponible sous la main. Mais globalement ma 10 ans s'en est sorti de manière toute à fait correcte pour son âge ! Ce qui nous donne donc :

    Basic Five

    Basic Five

    Basic Five

    Un petit zoom sur les jolies poches à angle droit que j'aime beaucoup

    Basic Five

    Et un autre sur les poches arrières dans lesquelles mains (et téléphone) passent bien.

    Basic Five

    Sur cette version, il y a pas mal de plis en dessous des fesses et le long des cuisses. Ceux-ci sont à priori dus à une posture de bassin en avant. Suite à un échange avec Nathalie et sur ses conseils, j'ai donc effectué  une modification pour la seconde version, en raccourcissant de la fourche dos et en agrandissant d’autant la fourche devant pour rééquilibrer le vêtement. Evidemment ca ne s'invente et ca ne s'improvise pas. C'est pour cela que Nathalie propose un cahier d'ajustements qui devrait permettre de couvrir la grande majorité des ajustements nécessaires. De l'intérêt de la couture sur le prêt à porter ;-)

    Pour la seconde version j'ai trouvé un "jean stretch" très fin des coupons de St Pierre. J'ai choisi la coupe droite pour changer et je me rends compte en regardant les photos que ma braguette n'est pas montée dans le même sens sur les deux pantalons... mystère du fonctionnement de mon cerveau pendant le montage....

    On zappe ma tête sur la première photo, je n'en ai pas d'autres mais je trouve important d'avoir une vue d'ensemble, d'où le sacrifice de mon image !

    Basic Five

    On voit déjà l'amélioration devant : quasi plus de plis qui tirent au niveau du publis (mais des poches mal rentrées, la photographe n'a pas encore l'oeil et l'expérience pour me signaler ce genre de détail)

    Basic Five

    Basic Five

    Et encore quelques plis le long des cuissses dos mais c'est déjà beaucoup mieux juste en dessous des fesses.

    Basic Five

    Il faut bien noter qu'il y a une pince au dessus de chaque poche dos et c'est un détail qui n'en est pas un car...

    Basic Five

    ... Car ce que la photo suivante montre -photo sans doute la plus moche mais la plus importante aussi- c'est que le pantalon ne baille pas et ne se baisse pas au delà de la pudeur quand je m'assoie. Et ca ca change vraiment tout. Pour tout dire en fait pour moi ca rend le taille basse portable, ce qui n'est pas une mince affaire (si on assume la bouée pas aplatie devant mais ca c'est un autre combat !). Là j'ai applaudi des deux mains et félicité Nathalie au moins deux ou trois fois...

    Basic Five

    En conclusion, je porte la première version en "intérieur", homewear du dimanche et du soir et je porte déjà la seconde version dans la vraie vie sociale. Je suis très à l'aise dedans vis à vis du coté taille basse et le confort est complètement au rendez vous. J'ai donc naturellement profité d'un passage à Paris pour trouver un jean noir, avec le bon taux d'élasticté pour une ou deux versions à venir

    Deux versions avec le même tissu ? Oui, ca a du sens lorsqu'on sait que le patron comprend aussi une version pantacourt, non testée ici, mais dont je suis convaincue d'avance qu'elle sera parfaite en demi saison. Vous trouverz plus d'info sur le blog de Nathalie évidemment.

    La jolie girafe https://www.lajoliegirafe.com/blog

    Et si vous êtes comme moi à la sortie d'un patron, impatientes et curieuses de voir les d'autres versions que celles de la créatrice, voici les liens vers les autres testeuses :

    Alexandra : https://couture-en-coulisse.com

    Murielle : http://muetcompagnie.canalblog.com

    Marie : http://chat-coud.blogspot.com

    Catherine : https://cathy-atelier.fr

    Aline : http://tralaline1.canalblog.com

    Katell : https://www.threadandneedles.org

    Aurelie : https://zipetclic.wordpress.com

    A demain pour le FUCK Club ? 

     


    12 commentaires
  • Je me demande si ce 9ième opus mérite bien son titre...

    Au moins a t'il le mérite de me booster pour faire ce post. Pourtant j'ai envie le reste du mois aussi mais force est de constater que j'ai beoin d'un minimum de pression et d'impératifs pour mener certaines envies à bien. Interpellant.

    Passons le coté introspection pour s'intéresser à de la couture toute fraiche -pour une fois- avec deux tee-shirts ayant été finis dimanche dernier et le pantalon de jogging hier soir... Les photos ont été faites dans la foulée, c'est notable ! Et deux pièces sur trois ont déjà été portées. De la couture efficace et appréciée donc !

    Coté technique j'ai donc cousu deux "M. Bear" en 122cm de large (longueur 128cm) du ottobre 6/2013 pour ma brindille de bientôt 9 ans. Le tissu requin vient de Drewoska, il a une super élasticité et un toucher très agréable, je suis fan. Et mister M. m'a déjà demandé de lui en faire un à manches courtes avec le reste du coupon. Le tissu Spiderman vient de métry et centymétry, j'en avais pris juste 50cm, il était temps de l'utiliser et du coup il ne reste pas grand chose du coupon c'est parfait. Les deux bord-côtes viennent de Drewoska également. Tous les ourlets ont été faits à la recouvreuse, je suis encore en train de l'apprivoiser mais je commence enfin à ne plus m'inquiéter lorsque je fais un ourlet simple. Doucement mais j'espère surement j'arriverais à utiliser ses autres capacités...

     

    F.U.C.K. Club 9/12

    F.U.C.K. Club 9/12

    Sans parole, un jeune jeune homme à croquer !

    F.U.C.K. Club 9/12

    Le bas de jogging est le modèle Juggler du Ottobre 4/2015 en 128 cm. Le jeune homme n'a pas voulu de la poche arrière, ni du lacet de nouage, ca a encore raccouci le montage qui du coup a été très rapide. On a quand même conservé les poches, indispensables pour ramener les trésors de la récré et stocker les mouchoirs qui finiront désagrégés dans le lave-linge. La base quoi. Le molleton vient également de chez Drewoska. je n'ai pas encore de recul sur la tenue dans le temps mais pour l'instant je suis satisfaite de leurs tissus.

     

    F.U.C.K. Club 9/12

    Sur le tee-shirt j'ai même pris le temps de mettre une bande de propreté à l'encolure. Ca rend vraiment bien. même si elle est loin d'être parfaite. Mister M n'en voit pas trop l'utilité (normal!) , j'ai donc fait sans pour le second tee-shirt.

    F.U.C.K. Club 9/12

    "Comme ca maman la photo ?" Presque...

    F.U.C.K. Club 9/12

    Le bord cote à l'encolure c'est vraiment bien, à la fois à poser et à la fois pour résister à la vraie vie de l'enfilage....

    F.U.C.K. Club 9/12

    Et voilà !

    F.U.C.K. Club 9/12

    Ravi le petit garcon.. :-) (et moi aussi)

    F.U.C.K. Club 9/12

    La tentation est grande de finir là, conciliant ainsi la satisfaction d'être presque dans les délais avec celle d'avoir publié. Néanmoins la psychorigide que je suis ne peut décemment pas titrer "Fuck club" et s'en trouver satisfaite sans en dire un seul mot...

    Donc qu'est ce que j'ai envie d'envoyer ballader ce mois ci... ? Les microbes qui m'ont touchée pendant 10 jours... ben c'est pas bien grave en soi... Les gens qui me saoulent au boulot... ? Même constat... Je ne trouve pas là tout de suite de sujet qui mériterait une vraie indignation de ma part... Il y a forcément la planète, le réchauffement, l'urgence de la situation et l'apathie politique. Ca ca me met vraiement en colère. D'autant qu'une discussion avec mon grand m'a fait prendre du recul sur la part du colibri . Oui il faut faire sa part, sans l'ombre d'un doute. Oui nous sommes consom'acteurs, oui on a le pouvoir de voter et oui notre portefeuille est notre force. Mais il a raison sur les fait que si les politiques, les grands lobbys, les gouvernements ne changent rien, toutes nos gouttes d'eau ne suffiront pas. Et ce qui me désespère en fait, c'est l'absence d'engagement de nos dirigeants. Voter pour infléchir oui, mais encore faudrait-il qu'il y ait une offre... FUCK la politique et les politiques donc....


    8 commentaires
  • Pour ce nouvel opus... un post rapide avant le week-end chargé. Qui dit rapide dit efficace.

    Critère 1 : photos faites --> ok

    Critère 2 : références connues --> ok

    Critère 3 : pas trop de trucs à écrire (aka, patron déjà validé) --> ok

    Donc....

    Acte 1 : Trop Top d'Ivanne S. en 10  ans version A sans revers de manche. Coton mondial tissu collection 2015 :

    F.U.C.K. Club 8/12

    Euh non ma chérie, là il est à l'envers ton top....

    F.U.C.K. Club 8/12

    Parfait ! Rien à en dire, il tombe nickel  Je note que c'est aussi un pantalon maison, coupé pour son frère  (13 ans) à l'époque mais où il ne passait pas les cuisses, proposé à sa soeur (alors 11 ans) mais elle ne passait pas les hanches et recyclé enfin pour elle grâce à l'élastique a la taille et bien porté ensuite. Je n'en dirais pas plus, je n'ai plus les références... C'est du Ottobre quoi...

    F.U.C.K. Club 8/12

    Trop top avec un arrondi un peu diminué dans le dos à cause de la taille du coupon.

    3 mois après, le top étant régulièrement mis,  la maitresse renverse de l'encre dessus... Tristesse... Je n'ai jamais réussi à récupérer la tâche... J'aurais pu mettre un flex éventuellement mais le top commencait aussi à être petit. donc pas d'acharnement thérapeutique. Et puis un jour au détour d'un rayon chez Mondial tissu, je trouve le tissu ci dessous. On ne change pas une équipe qui gagne ... Donc

    Acte 2 : Trop Top d'Ivanne S. en 12 ans version A avec revers de manche. Coton mondial tissu collection 2016 :

    F.U.C.K. Club 8/12

    F.U.C.K. Club 8/12

    Je note au passage avec plaisir que Mamzelle L. porte le jean présenté , et donc cousu pour sa soeur il y a quelques environ 2 ans et qu'il a bien tenu :-)

    F.U.C.K. Club 8/12

    Encolure peut-être un peu grande mais ce n'est pas étonnant vu que la miss a 10 ans et que j'ai coupé en 12 (elle a une certaine carrure de dos t une carrure de dos certaine...  qui fait que le 10 ans était trop petit à ce niveau là...)

    F.U.C.K. Club 8/12

     Bilan : un top beaucoup porté,  un patron toujours aussi agréable à coudre, une demoiselle contente.

    Du coup la transition vers le FUCK du mois est forcément moins fluide, je ne vais quand même pas vous servir le FUCK aux maitresses qui renversent de l'encre... Surtout quand on sait tout le respect que j'ai pour les enseignants qui essaient de faire leur boulot au mieux avec des moyens plus ou moins suffisants..  (et j'ai autant de mépris pour ceux qui s'en battent les .... , parce que quand on a en charge des enfants on devrait juste pas être là par défaut. Mais c'est un autre débat).

    Donc du coup quoi ? En vrac et sans aucune logique : FUCK à la morosité, aux injonctions d'être comme ci ou comme ca, et même à celles d'être heureux ou optimiste qui sous couvert de te faire du bien te font en fait encore plus stresser, fuck à l'étalage de la fausse vie sur les réseaux sociaux, fuck à mon pied gauche qui me fait mal quand je cours trop, fuck au chef qui ce matin reprend les idées des autres pour lui, fuck aux lobbies et aux manipulations de masse ... et fuck à ceux qui pensent que ces dernière lignes sont bien décousues.

    Mais aussi et parce que quelqu'une me faisait la remarque que ca fait aussi du bien de lire autre chose : oui aux liens entre humains dont la société a de plus en plus désespéremment besoin, oui au respect et à la tolérance, oui à l'attention envers autrui, oui à tous les gestes qui font du bien à la planète chacun à son niveau, oui à la bienveillance et oui à la couture ;-)

     


    8 commentaires
  • Voici une petite série qui date de l'automne dernier, des cousettes du mois d'août pour être exacte, photographiées en octobre. Moins d'un an... ca passe encore ..

    Tout d'abors ,  2 tee-shirt manches longues pour mon grand, qui est rentrait donc au lycée sen septembre dernier.

    Le tee-shirt est le basique et efficace "No Fuss"  (déjà cousu ici, ici et ici !) du magazine Ottobre 1/2016, cousu en 170cm, dernière taille du magazine enfants (gloups). On voit bien que les manches sont déjà trop courtes. Je lui ai proposé de rajouter des bracelets de manches ensuite mais il a décliné. Le jersey vient des coupons de St Pierre, le panneau a été cousu en appliqué, exactement comme je l'avais déjà fait ici (on ne change pas une formule qui plait !).

    A noter la satisfaction d'avoir réussi l'encolure. Ca reste toujours le point sur lequel je stresse quelque soit le nombre que j'en ai déjà cousu.

    Le second tee-shirt est son petit frère, jersey bleu marine d'origine oubliée , chutes de jersey gris pour le contraste. Le flex a été fait sans problème grâce à la Scan and cut  et le résultat est juste comme je l'espérais : simple et efficace.

    Passons au jean. Il fallait un slim. J'ai donc coupé un "Distressed" de chez Ottobre dont je ne retrouve plus les références (en même temps, écreie un post un an après en étant loin de l'atelier, je ne me facilite pas la tâche...). Le tissu était juste assez stretch pour permettre de couper un slim, les cuisses ne sont pas au large mais ca passe. Quand au bas des jambes on a repris 2 fois, pour que ca soit ajusté mais que le talon passe encore à l'enfilage ! Le bonheur du sur-mesure...

    On a donc un jean -avec une jolie braguette plutôt réussie- qui a très bien fait le job, mais juste quelques mois, il est désormais trop court et trop serré aux cuisses... hum...

    Et puis une garde-robe d'ado ne serait rien sans un pyjama moche, permettant toujours d'écouler tissus improbables ou ne plaisant plus. J'ai donc déstocké une grosse chue d'un jersey qui venait de chez Lolie shop -je crois- pour le haut et d'un jersey milano ayant une belle tendance à boulocher pour  le bas. Le haut est encore un No fuss et le bas est fait sur la base du jogging Grey  Marl Jogger du ottobre 4/2016 en 170cm, auquel j'ai rajouté des bracelets de chevilles et enlevé les poches. 

    Et enfin, comme je moutonne facilement, je râle un coup contre le "bien-pensé" "politiquement correct" et autres joyeusetés qui animent les réseaux sociaux.  Je ne peux m'empêcher de me dire que le monde serait vraiment plus simple si chacun se contentait de lire, donner son avis mais ne pas se sentir missionné pour ramener les brebis galeuses dans le droit chemin ou étaler sa morale comme étant parole d'évangile. Je n'ai rien contre les débats et échanges d'opinions, je trouve cela même fortement enrichissant mais je ne comprends vraiment pas pourquoi ca ne se limite pas à un échange, je veux dire pourquoi vouloir  à tout prix prouver à l'autre. J'ai mon avis, tu as le tien, on n'est pas d'accord. Et ca devrait s'arrêter là.  Grâce à quoi j'ai abandonné certains comptes IG ou blogs que je trouvais trop moralisateurs même si je n'étais pas concernée... donc je valide ce mois ci un bon gros Fuck à l'intolérance sous toutes ses formes. Done !

    (Pour être complète, je rajoute qu'il m'arrive bien évidemment d'essayer de convaincre mon interlocuteur de se ranger à mon avis, mais cela n'arrive pas sur les réseaux, avec des personnes que je ne connais peu ou pas, le tout étalé à la lecture de nombreuses autres...)


    9 commentaires
  • Voilà donc l'opus 6, que je vais peut-être même le poster en avance !  Pour ce nouvel épisode je bénéficie à fond de l'effet "vacances qui approchent" . Ya donc plein de FUCK parce que globalement je trouve que certaines choses ne vont pas mieux mais comme j'ai le cerveau déjà à la plage, ca me touche beaucoup moins. Donc presque ça serait -ne me retient que le respect de la chef- fuck le FUCK Club ce mois-ci. Yep, c'est assez incohérent mais que voulez vous, au bord de la plage le cerveau se liquéfie...

    D'ailleurs je suis déjà au bord de l'eau depuis un certain temps. J'ai cousu du bleu pour moi, beaucoup de bleu. Il y a deux Datura  un Trop Top , un Basic One (mais pas photographié...) et un top Sirocco.

    Dans le désordre : le top Sirocco (Dessine moi un patron), coupé en 40 (la toile en 42 qui suivait le tableau des mensurations s'est avérée trop grande) dans un satin de coton des Coupons de St Pierre, doublée d'un voile de Coton Mondial tissu. Bon je vous annonce d'emblée qu'on est dans le flop... :  le duo satin de coton-voile de coton était une mauvaise idée : le voile de coton est super souple et fuyant et se prête mal aux découpes précises de Sirocco. Mauvais point pour moi. Et ensuite le retournement des mancherons n'est pas propre, le satin de coton plus rigide que le voile ne permet pas une bordure propre, malgré l'utilisation intensive du fer à repasser. C'est donc fort logiquement que le résultat n'est pas à la hauteur, les mancherons ne tombent pas très bien... Dommage car l'association des tissus me plaisait beaucoup.

    F.U.C.K 4/?

    F.U.C.K 6/?

    Ensuite, si tu connais un peu le patron, les photos devraient te faire rire... J'ai mis le top devant-derrière. Ceci dit, une fois que je m'en suis rendu compte, ça a résolu d'un coup la problématique "le décolleté est quand même un peu trop plongeant pour le porter au boulot"... No comment...

    F.U.C.K 6/?

    La problématique pourtant résolue ne s'est finalement d'ailleurs pas posée puisque une robe rouge déjà lavée 5-6 fois a eu la bonne idée de déposer sa couleur sur le revers des mancherons qui sont maintenant roses. Et je savais pertinemment que cette robe déteignait. Enfin, je le savais l'année dernière, quand mon cerveau n'était pas à la plage.... Dommage pour mon esprit marin /et fuck aux couleurs qui déteignent et à mon cerveau qui l'avait oublié...). Donc au final...

    F.U.C.K 6/?

    Je reste dans l'idée que c'est un très joli modèle, qui me plaît et du coup à refaire en prenant en compte l'épaisseur des deux tissus / le bon sens/ la précision des parementures... !

    On passe au Trop Top (Ivanne S.), version A avec revers de manches, en 42 pour une version bien loose comme je le souhaitais. Il est coupé dans un jersey viscose de Bennytex qui glisse beaucoup mais est très agréable à porter. Je n'ai pas grand chose à en dire... Mon encolure n'est pas nickel mais ca ne se voit pas trop. C'est le tee-shirt que j'enfile sans réfléchir et qui s'adapte à toutes les situations...

    F.U.C.K 6/?

    F.U.C.K 6/?

    F.U.C.K 6/?

    Et pour finir voici les deux Datura (Deer and Doe), des valeurs sûres également. Elles sont coupées en 42, la première dans un coton de l'ouvrage des dames, la seconde dans un mix lin des coupons de St Pierre/liberty adelajda bleu.  Comme ce sont les 4 et 5ième versions de ce patron, pas de surprise, tout tombe bien, les pinces ont été adaptées à ma poitrine, des tops jolis et faciles à porter. En bonus sur les photos, mon inusable (si on excepte la FE qui a lâché hier, à 48h du départ en vacances, fuck aussi...) et indispensable Chataigne, compagnon de mes étés depuis 3 ans..

     

    F.U.C.K 6/?

    F.U.C.K 6/?

    Cette dernière Datura a été cousue aussi pour éliminer des chutes. Le lin bleu est le reste de ma robe Opale (du défi "le bleu Marine est à tout le monde, ça ne nous rajeunit pas...) et le liberty est un de ces coupons acheté parce qu'il est "trop beau" mais dont on ne prend que 50 cm parce qu'il est un peu cher et qu'on débute et dont on ne sait pas toujours quoi faire. 50 cm c'est nickel pour Datura. Sauf quand on déplie mal son patron et qu'on coupe donc son dos avec 3cm de moins sur le coté... J'ai tout juste pu retaillé une autre pièce, il manque encore 1cm de chaque coté mais heureusement ça ne gêne pas sur l'aisance finale.

    F.U.C.K 6/?

    F.U.C.K 6/?

     

    J'ai aussi utilisé 3 boutons à recouvrir qui restaient au fond de la boîte. Je m'y suis prise à deux fois et j'ai mis plus de 40 minutes à réussir le premier bouton mais j'y tenais vraiment, Datura prend à mon sens ses lettres de noblesses avec les finitions. C'est aussi pour cela que je voulais absolument finir le bas avec un ourlet rapporté. Sauf que je n'avais pas le biais et que commander 2m de biais c'est inévitablement payer plus cher de frais de port que de fournitures. J'ai donc lancé un appel sur IG et je remercie encore une fois Les bobinettes de Fanny qui m'a gentiment envoyé ce biais sans contrepartie. Grâce à elle ma Datura est exactement comme je la voulais et je souris à chaque fois que je la met, un peu parce qu'elle est comme je veux et beaucoup parce que cette communauté "couture", malgré certaines dérives, me fait vraiment chaud au cœur...

     

    F.U.C.K 6/?

    F.U.C.K 6/?

    Et c'est donc sur cette dernière note, pas fuck du tout, que je vous dis à bientôt !

     


    10 commentaires
  • Un retour entre deux Fuck Club pour une cousette pour une fois toute récente, cousue en deux temps trois mouvements, photographiée et portée dans la foulée. Que demander de mieux ???

    Il s'agit du  Modèle Butterfly du Ottobre 3/2018. Il est coupé en 146 cm je crois pour ma 10 ans. Le coupon a été choisi par miss L. en août dernier chez Papa Pique et Maman Coud pour faire initialement un Trop Top. Et puis de non-fil en non-aiguille je l'ai un peu oublié. Puis retrouvé récemment. Et là je me suis rendu compte que le coupon ne faisait que 70cm et que Mamzelle L. avait bien du grandir de 6-8 cm cette année. Il y avait donc urgence à l'utiliser pour ne pas me retrouver avec un coupon trop petit.

    Après discussion Mamzelle L. ne voulait plus de Trop Top. On a donc feuilleté différents magazines jusqu'à tomber sur ce modèle : "c'est joli maman mais je n'aime pas les petits noeuds sur les épaules". J'ai donc remplacé les bretelles à nouer par des bretelles simples. C'est moins facile à ajuster mais ca ne pose pas de problème à la demoiselle si ca bouge un peu.

    Cousu en moins de deux heures, il a été porté aussitôt :

    Butterfly

    Simple et joli, il tombe bien :

    Butterfly

    Butterfly

    et ravit la demoiselle...

    Butterfly

    Sans parole...

    Butterfly

    Mais avec le sourire !

    Butterfly

     

    A bientôt !

     


    10 commentaires
  • Faisons simple, fuck au temps qui passe trop vite, aux envies qui passent après les contraintes, fuck à la l'obligation qu'on se met pour avancer/que ce soit bien/convenable/que ca fasse plaisir, fuck aux arbitrages qui ne permettent pas de tout concilier, fuck à la pression sociale qui nous guide, même quand on est consciente d'en être victime, fuck aux matraquages publicitaires qui te créent des envies dont en fait tu t'en tapes, fuck aux cons et aux égocentriques, fuck à la déshumanisation des entreprises, à la course au "toujours plus". Et puis comme tout cela est finalement un peu complètement égoiste, fuck aux dirigeants d'un monde qui continue de tourner toujours moins rond...

    Faute de temps donc, j'ai ressorti des photos de "vieilles" cousettes - entendez par là  de plus d'un an-  pour m'épargner l'effort d'avoir à chercher des références. Parce que mes 2 Safran, pas besoin de chercher, je les connais... :-)

    Ma version test a été cousu dans un tissu à peine extensible (c'est à dire un peu extensible quand même mais en deca du seuil préconisé pour Safran, hum) de chez Tissu-net. De mémoire, j'ai coupé un 44 et je crois que je me rappelle avoir repris l'empiècement dos d'environ 1cm de chaque coté (les fesses, la cambrure, tout ca tout ca...).

    Résultat en images : la fermeture éclair baille un peu, l'élasticité un peu faible du tissu fait qu'en fait ca tiraille un peu sur les hanches (avec -3kg ca serait surement parfait !) mais comme je porte la majorité du temps tee-shirt et/ou pull par dessus la ceinture, ca ne se voit pas.

    Le tissu poche un peu au genou après quelques heures de portage (et on a ici un pantalon qui est régulièrement porté depuis plus d'un an donc peut être surement un peu détendu aussi)

    F.U.C.K. Club 5/?

    J'aime franchement comme il tombe en fait, je ne m'attendais pas à avoir une toile qui me plairait et que je porterais autant.

    F.U.C.K. Club 5/?

    Les poches sont pile au bon endroit, de la bonne taille, bravo Deer and Doe !

    F.U.C.K. Club 5/?

    F.U.C.K. Club 5/?

    Forte de ce résultat j'ai récidivé quelques (longs) mois plus tard dans un sergé strech noir de chez Mamzelle fourmi. Le taux d'élasticité est ce coup ci celui préconisé.  Conséquence directe, ma fermeture éclair ne baille que très très peu ce coup ci.

    F.U.C.K. Club 5/?

    Conséquence directe bis, certains endroits qui étaient juste nickel ont tendance a devenir moins ajustés, dommage...

    F.U.C.K. Club 5/?

    F.U.C.K. Club 5/?

    Au final je porte parfois cette version, moins que celle de test, essentiellement pour la raison qui saute aux yeux si on regarde bien les 3 photos : le tissu accroche beaucoup les poussières et tout ce qui traîne et sur un tissu noir ca ne pardonne pas beaucoup... Fuck aux poussières ?

    Et vous quelle est la version qui vous plaît le plus ?

    J'ai en projet (depuis 2 ans donc... ) une autre version, en rouge. Ecrire me donne envie de m'y mettre, à suivre donc d'ici  euh.. un an ou deux ?


    7 commentaires
  • Un jour d'avance tiens, pour compenser le jour de retard du mois dernier. Et puis surtout ne pas s'apesantir sur le vide entre-temps. C'est pas que je manque de matière, j'ai plein de cousettes, de finies et photographiées, des en attente de photos, des pas encore photographiées mais déjà ruinées par la verte herbe du jardin, des en-cours, des qui attendent sagement. Mais bon, pour aujourd'hui il fallait quand même rester un minimum dans le sujet. On fait ce qu'on veut certes mais ma psycho-rigidité ne me permet pas de m'affranchir complètement de règles connues et acceptées... Oui, on en parle avec la psy ;-)

    Donc aujourd'hui, Fuck aux échelles d'impression des pdf. Voilà,  Parce que jusqu'à il y a trois mois, tous les patrons pdf que j'avais imprimé et cousu avaient le petit carré/graphisme pour vérifier que l'impression était à la bonne échelle. Et puis j'ai voulu coudre le jean bootcut de 1083 sur lequel je n'ai pas trouvé de repère. Confiante et inconsciente, je me suis dit qu'imprimer "à taille réelle", comme pour tous les autres patrons, allait bien faire l'affaire. J'ai scotché les 47 pages (je crois) de patron sans sourciller, découpé le tout en taille 42, coupé et assemblé sans le poser de question.

    J'ai soigné l'intérieur, les surpiqûres, les finitions, comme on fait d'un projetpour soi qu'on compte garder longtemps.

    Voilà, voilà.  Bon évidemment à ce stade là c'est plus un scoop, le jean ne m'allait absolument pas. Absolument pas, genre ca bloque au dessus du genou... J'ai pleuré toutes les larmes de mon oeil droit...  Je l'ai fait essayé à mes deux ados de 12 et 14 ans sans succès, trop petit pour eux aussi. J'ai pleuré toutes les larmes de mon oeil gauche...  Je n'ai pas pu me résigner à abandonner un projte sur lequel j'avais passé autant de temps et mis autant d'application. Je l'ai donc fait essayé à ma bientôt 10 ans. Qui rentrait dedans. Youpi ! Mais la taille était bien trop large...  Au point de désespoir où j'étais j'ai donc créé à l'arrache deux boutonnières à l'intérieur de la ceinture, passé un élastique à bouton et resserré la taille pour que ca devienne portable...

    Résultat sur la demoiselle, après un usage indiscutable dans le jardin boueux

    F.U.C.K. Club 4/?

    Petit zoom sur les surpiqûres bien soignées :-)

    F.U.C.K. Club 4/?

    Et même sur le fond de poche pour lequel j'avais décidé de recycler mon bandana fétiche de 1990.... c'est vous dire si je l'aimais déjà ce jean !

    F.U.C.K. Club 4/?

    Là on voit bien que la ceinture était trop étroite pour une ceinture de jean... non ca ne m'a pas choquée au  montage, la concentration était trop forte pour que je fasse quelque analyse que ce soit !

    F.U.C.K. Club 4/?

    Pour celles qui sont curieuses, j'ai contacté 1083 pour avoir le fin mot de l'histoire. Il n'y a effectivement pas de repère à priori mais Emilie, modèliste chez 1083, m'a rapidement répondu en me donnant les mesures de la hauteur de ceinture (3,5cm) et de la largeur du sous-pont (8cm) pour que je puisse la prochaine fois vérifier mon impression. A suivre...

    Pendant qu'on est ici, j'ai vu sur les photos précédentes que ma fille portait un pull "Simple plain" du Ottobre 6/2014. Il a été cousu en janvier dans un pull que j'ai porté finalement porté moins de 10 fois depuis que je l'ai cousu (début 2015).

    F.U.C.K. Club 4/?

    J'ai fait coup triple : j'ai dégagé ma penderie, j'ai recyclé un vêtement et j'ai etrenner mon jouet de noel, la recouvreuse ! Le résultat plait à la miss et à moi !

    F.U.C.K. Club 4/?

     Le dos est en deux morceaux car le 140 cm ne rentrait pas dans le pull initial. Ca a été un bon prétexte pour faire les premiers points de recouvrement. Je trouve le résultat très réussi :-)

    F.U.C.K. Club 4/?

     

    F.U.C.K. Club 4/?

    Le seul truc qui me reste à dire et dont je constate avec constrenation la constance c'est fuck au temps qui me file si vite entre les doigts et qui ne me permet pas de faire le quart de ce que j'aimerais. Ca reste soft mais partagé par beaucoup d'entre nous... A vori si j'ai le temps de faire mieux d'ici le fuck-post  de juin !


    10 commentaires
  • Un jour de retard, ca reste correct au vu de la faille spatio temporelle dans laquelle je patauge depuis quelques semaines...

    Un contenu conforme à l'esprit FUCK : deux cousettes grises comme la météo avec zéro référence parce que je les ais pas sous la main...

    Un délai de 8-9 mois entres photos et publication

    Des photos raccord avce tout ca.

    Ca donne

    F.U.C.K. Club 3/

    Un tee-shirt ML gris  d'ottobre je sais plus lequel avec un jersey Bennytex je crois et son short Perfect summer je crois (parce que déjà cousu 4-5 fois, ca laisse des souvenirs9 dans une chute de molleton mondial tissu.

    Oui le short en molleton moi c'est un concept qui me laisse perplexe, pourquoi prendre une matière "chaude" pour un vêtement court mais ma foi ma fille est ravie et l'a porté quarante douze mille fois donc c'est le principal.

    Pour le tee-shirt il a aussi toute sa place ici puisque je l'ai cousu en 170cm pour mon quatorze ans. Et puis je l'ai lavé. Game over pour le grand, il a vraiment beaucoup rétréci et va partfaitemenbt à sa soeur d'un mètre 50 environ. Oui bien sûr que je sais qu'il faut laver son tissu avant de l'utiliser.  Fuck le rétrécissement. J'avais d'ailleurs cousu aussi un trop top pour moi dans ce même jersey. Bien loose comme je le voulais, avec l'épaule qui se dévoilait quand l'encolure glissaitun peu. Je n'ai pas de photo mais il est maintenant parfaitement ajusté en petit top près du corps... voilà voilà.

    Le pire ? je ne suis même pas sûre que ca me servira de lecon...

    Bon revenons en au short. Il est parfait pour mamzelle mais moi j'en profite pour un fuck aux magasin de vêtements de filles qui te vendent des shorts ras la touffe ou des jupes à froufrou mais pas juste un bermuda longueur au genou (dixit le réglement du collège...)

    F.U.C.K. Club 3/

    F.U.C.K. Club 3/

    Quand au tee-shirt, bah ... vu que c'était pour un lycéen, le dress code était on ne peut plus sobre, il n'y a rien à en dire sinon que je suis contente de mon encolure !F.U.C.K. Club 3/

    F.U.C.K. Club 3/

     Et Fuck la fausse manip qui vient de me faire perdre la fin de mon post... Je ralais contre le monde qui tourne de plus en plus de travers, contre les égoistes et les "après moi le ´deluge", contre l'individualisme et la sur-consommation, contre le paraitre et l'avoir, contre les fenetres parfaites des réseaux sociaux... Ouaips, il se pourrait que je tourne un peu associale...

    Ah oui et puis j'oubliais fuck aussi aux ordis du boulot qui m'empêchent de voir  la video de la chef pendant ma pause de midi...

    Bref, à suivre le mois prochain :-)

     


    6 commentaires
  • C'est donc officiel, j'ai retrouvé le goût du tricot depuis environ un an. Après Il grande favorito (non bloggué) et mon Ravello, c'est un sweater "Alocasia" de Marie Amelie Designs qui est sorti de mes aiguilles la semaine dernière. A propos d'aiguilles, j'ai investi dans des Hiya Hiya il y a quelques mois et mon seul regret est de ne pas l'avoir fait avant. Le confort de tricot est pur moi vraiment meilleur qu'avec mes aiguilles de basse qualité en bambous ou les autres aiguilles circulaires (en alu je crois) que j'avais avant. J'ai pris le kit version pointues, elles sont très précises et c'est maintenant un plaisir de voir les mailles glisser.

    Revenons donc à nos moutons. Ou plutôt à la laine. Il s'agit ici de Fingering de chez la fée fil, achetée au CSF 2017. Voilà au moins un achat qui ne dormira pas au fond d'une armoire... Le coloris "La chambre de Van G." est tout simplement somptueux, rien que voir défiler les nuances des couleurs de la laine sous mes doigts et mes aiguilles était déjà un plaiisir.

    Le modèle Alocasia se tricote majoritairement en rond (ce qui est un gros plus pour moi qui ne maitrise pas encore bien la maille envers en méthode continentale..). La présence de la frise et des fausses coutures latérales font que le tricot n'est pas monotone, ce qui est toujours plus agréable.

    Qu'en dire de plus ? Je l'ai tricoté en à peine plus de 2 mois, ce qui est pour moi un record aboslu (7 mois pour le Ravello) et un excellent indicateur du plaisir que j'avais à enchaîner les rangs.

    Alocasia

    Je suis aussi fan de son décolleté devant que celui du dos...

    Alocasia

    Et je l'ai déjà porté 2 jours pour mon plus grand plaisir :-)

    Alocasia

    Alocasia

    Alocasia

    Vraiment joli résultat, non ?


    13 commentaires
  • Bon, je suis dans les clous pour la date, c'est déjà ca. Et c'est d'ailleurs un peu la principale raison de ma présence ici. J'ai juste eu le temps de rien ce mois ci. Enfin si,j'ai beaucoup tricoté mais le beau temps au ski a fait que l'ouvrage prévu pour aujourd'hui n'a été fini que hier, il est au blocage donc peu présentable. J'ai envisagé d'utiliser ce sujet pour le premier fuck mais "fuck au beau temps en vacances au ski qui retarde mes en-cours" j'assume pas vraiment. Ou vraiment pas d'ailleurs, c'est comme tu préfères.

    Du coup je suis allée piocher dans les archives pour la créa du mois.

    Avec un petit fuck aux tissus qui vieillissent pas super bien et dont les couleurs ternissent. Remarque pour être honnête je le sentais bien puisque j'ai utilisé ce jersey pour un pyjama (oui, 2/2 des FUCK club sont à base de pyjamas ici...)

    Pour le bas j'ai utilisé le patron du ottobre 2016/3, "perfect summer, déjà cousu ici,  auquel j'ai enlevé la fausse braguette, les poches, et où j'ai simplifié le montage de la ceinture. J'ai juste utilisé les pièces devant et dos quoi ! Pour le haut il s'agit du modèke "Bikes ans stripes" du magazine ottobre 3/2015 avec ses manches classiques devant et raglan dans le dos. Il avait déjà été patronné ici, ca a été vite fait !

    F.U.C.K. Club 2/?

    F.U.C.K. Club 2/?

    F.U.C.K. Club 2/?

    F.U.C.K. Club 2/?

    Comme ledit tissu n'était pas cher (ceci expliquant cela d'ailleurs pour les couleurs), j'en avais pris pas mal. Largement assez pour une toile de "Badiane" de Christelle Beneytout pour moi. Les photos ont été prises le même jour que celles du dessus, ce n'est donc pas la luminosité qui fait changer les couleurs.... Mon badiane n'avait jamais été lavé, le pyj de ma fille a environ 6 mois d'utilisation.

    F.U.C.K. Club 2/?

    Revenons au patron.... Coupé en 42 lui aussi, il tombe bien. J'aime beaucoup l'encolure qui change un peu et les bracelets de manches que l'on pourrait choisir contrastants. Ici ils sont juste différents !

    (et oui, très souvent je ne porte pas de soutien gorge, je supporte de moins en moins... et j'assume les remarques ou regards (les pervers sur internet je sais pas...))

    F.U.C.K. Club 2/?

    On ne dirait pas mais je suis convaincue, c'est un patron gratuit à essayer et qui m'a convaincue.

    F.U.C.K. Club 2/?

    Autre patron convaincant pour finir ce coupon de jersey ... vous reconnaissez ?

    F.U.C.K. Club 2/?

    Il s'agit ici de "Givre" de Deer and Doe. Une toile coupée en 42, rien du tout à redire, si ce n'est que je rallongerais les manches pour la vraie version, J'aime vraiment beaucoup cette marque. Lorsque les patrons sont adaptés à ma morphologie, il n'y a jamais de muavaises surprises... Et ici, et bien... tout va bien !

    F.U.C.K. Club 2/?

    F.U.C.K. Club 2/?

    Coupon fini, ca valait bien une grimace !

    F.U.C.K. Club 2/?

    Et pour finir avec le fuck tissu du jour. Mon jersey France Duval Stalla, offert à ma demande par mes parents il y a quelques années, pour vraiment faire plaisir à la couturière débutante que j'étais et qui n'avais pas assez confiance en elle pour couper dans un jersey à plus de 12 euros le mètre. Maintenant j'ai la confiance. J'ai coupé. Et j'ai la déception qui va avec sur la qualité de ce tissu, tout juste porté, cousu à la surjeteuse et porté envrion 5 minutes.

    F.U.C.K. Club 2/? F.U.C.K. Club 2/?

    C'est évidemment en regardant ca que je me suis souvenue que j'avais bien lu que plusieurs couturières avaient déjà eu ce genre de déboire à l'époque (genre 2013-2014?) et qu'en fait si c'était bel en bien une vraie décpetion, ce n'était pas vraiment une surprise.

    Bon et sinon c'était une robe "Givre" , suite à la toile précédente, pas d'autres photos, je ne me suis pas imposé ca après constatation que la robe était immettable...

    F.U.C.K. Club 2/?

     Voilà j'ai encore plein de fuck, Contre la stupidité des gens et ceux qui se permettent de juger. Contre les entreprises qui demandent l'imposssible au détriment de l'humain. Contre les boulets qu'on traine plus ou moins inconsciemment de son passé.  Je t'épargne la météo, les disputes des enfants et la fatigue dont tu as l'impression que tu n'as jamais vécu sans.

    Fuck tout ce qui ne tourne pas trop rond, je préfère me concentrer, au propre comme au figuré, sur mon jardin....

     


    6 commentaires
  • J'ai un tel retard dans la publication des cousettesssur ce blog que je trouve désormais plus simple de commencer par la fin, par les cousettes toutes fraichesfaites  pour ce printemps (qui va venir, si, si !)

    Je commence donc tout logiquement par un tee-shirt pour mon grand. C'est le modèle Dirt du Ottobre 1/2015,  coupé en 170cm. Il est un poil court à mon goût à cause de la taille imposée du panneau devant mais le grand dit que ca va (on en reparle dans 3 mois !). Les deux jerseys (le noir et le panneau donc) viennent de chez Drewoska, site polonais  sur lequel je commandais pour la première fois. Pour l'instant je suis contente de ma commande, tant en terme de qualité percue des jersey et sweats commandés là bas qu'en terme de délai de livraison (moins d'une semaine).  Concernant le modèle, rien à dire, au lycée les fantaisies couturesques ne sont plus de mise, c'est donc un tee-shirt on ne peut plus classique, avec uns encolure relevée, monté entièrement à la surjeteuse, aux ourlets finis à la recouvreuse.

    Sobre, classique, j'aime ! Et lui aussi je crois.

    Je pousse désormais le goût des finitions jusqu'à poser presque systématiquement des bandes de finition aux encolures. Elles sont loin d'être encore complétement régulières - et ci-dessous les pois accentuent bien le coté "de travers", mais même posées imparfaitement, ces bandes améliorent grandement la qualité percue du tee-shirt ou sweat fini. Je recommande !

     On a ensuite un pull. Enfin moi je dis un pull car le tissu est un molleton léger. Mais l'ado n'ayant jamais froid il lui est juste hors de question de mettre un tee-shirt dessous. C'est donc un tee-shirt manches longues que je vous présente ci dessous. C'est le modèle No Fuss du magazine Ottobre 1/2016, toujours  en 170cm. Il a déjà été cousu précédemment et est particulièrement validé étant donné que son encolure est très dégagée, le jeune homme ayant une claire préférence pour les encolures larges.  A sa demande, je vous cache aussi ses jolis traits :-)

    Le molleton vient de Mondial tissu, il est très léger. Je me suis également cousu un "Le Confortable" dedans mais la mollesse du tissu lui convient moins bien. A suivre si je le bloggue un jour. En tout cas, du coup ,pour mon grand il est hyper confortable et ca c'est bien.

    Dernière pièce, même patron mais molleton épais de "La foire aux tissus" (Gap) pour un rendu beaucoup plus hivernal :

    Ici on voit bien la différence d'encolure avec le tee-shirt précédent. Pour tout dire, je suis même étonnée de ne pas avoir essuyé une petite remarque lors de l'essaygae du tish. Va comprendre...

    Et puis comme il restait une grosse chute du tissu et que je suis dans une période où j'essaie de limiter les chutes qui s'endorment au fond du placard (voir post précédent !) j'ai coupé un Crasy Frogs du magazine Ottobre 6/2016 en 128cm  pour mon petit dernier qui a de fait maintenant un nouveau pull préféré. Ca fait plaisir !

    Merci les garcons et à bientôt pour la suite !


    12 commentaires
  • Just in time pour le premier opus du FUCK Club (si tu as raté la Bande Annonce, retrouve quelques infos chez la cheffe ici ), Youpi !

    Tu sais ce qui m'a vraiment fait kiffer ces derniers temps ? Déstocker, dégager les vieux coupons achetés il y a longtemps et qui prennent la poussière et de la place. Pour faire de la palce pour de nouveaux coupns, le grand écart entre la tendance  minimaliste et sur-consommation de tissus ne m'effrayant pas plus que ca mon vrai problème est la place de stockage. Donc FUCK les tissus-boulets ! Les tissus boulets c'est quoi ?

    - les mauvais choix aux couleurs discutables ou matières finalement douteuses (vive le net!)

    - les coupons achetés parce qu'ils sont pas chers. Si, on l'a quasiment toutes fait un jour ou l'autre, avoue-le !  Tu sais c'est le coupon où t'es pas complètement convaincue mais bon "2 euros le mètre c'est une affaire je trouverais bien quoi en faire,  au pire j'en ferais une toile" . Deux ans après le pire ne s'est pas produit et tu grinces des dents chaque fois que ton regard croise ledit coupon. Si.

    - les chutes àlakon. Trop grandes pour être jetées, trop petites pour faire un vêtement entier....et qui te bouffe une place monstre parce que "mais si un jour j'en ferai bien une encolure ou des poignets ou un truc en kit". Sauf que à moins de t'y forcer tu choisis pas tes projets en fonction de ca...

    Donc pour le FUCK-Club de ce mois ci on a d'abord   un pyj en chutes de jersey velours et jersey éponge. Avec en bonus des chutes de jersey Milano.  Mot compte triple, bingo !

    Données techniques (indispensables pour moi car mon blog me sert de mémoire) : Crazy Frogs  du Ottobre 6/2016 bien modifié puisque le devant est normalement en un seul morceau... et bas  Star Man , également ottobre  6/2014 avec deux bandes de cheveille pour éviter les jambes à l'air la nuit. Jersey éponge et velours : mamzelle fourmi il y a des années et jersey milano des coupons de St Pierre. Le tout en 128cm je pense.

    Là on voit bien que les gris ne sont pas les mêmes. C'est à moi que j'ai dit FUCK, tout le monde s'en fout et ca va très bien comme ca alors !

    Ensuite... dans la catégorie motif àlakon : imposssible de me rappeler où et quand j'ai acheté ce coton à gros carreaux roses. Mais qu'est ce que je pensais pouvoir en faire ??? L'astuce imparable pour dégager ce genre de tissu c'est le pyjama, ni vu ni connu,, pas de honte quasi personne ne te voit avec normalement. Du coup, zou, un bas de pyj pour la grande. Pour le haut c'est un reste d'un jersey à cotes acheté au marché de la plaine. Un jersey à côtes rose de surcroit ... ? Il est évident que mon cerveau a des ratés. La partie principale du jersey avait été utilisée pour un pyj pour sa soeur. Ames chagrines, manifestez vous, il n'est ni photographié ni bloggué, vous pourvez mettre en doute son existence. je n'aurais qu'une réponse, en 4 lettres, commencant par F et finisssant par CK...

    Ici c'est coup double donc, fin du tissu improbable vichy rose clair et fin du coupon de jersey. Le pire étant presque aue je kiffe ma fille dans ce pyjama... comme quoi...

    Donnés techniques : pantalon large numéro 14 du ottobre 2/2017 détourné en pyj, coupé en 34  et haut  weekday du ottobre 5/2017 coupé en 38

    Tu noteras le raccord subtil, la grande a dit moche des manches. Pas assez de chutes pour faire des manches longues, j'ai rallongé, recouvert le tout avec un point de recouvrement. Mais c'est moche. Soit. POur un pyjama je me contente d'un label "fonctionnel".

    J'ai poussé la flemmardise jusqu'à ne pas faire d'ourlet. Comme ca le surjet rappelle le point moche du recouvrement du haut. La boucle est bouclée !

    Pour être exhaustive, je dois aussi avouer que ce tissu a vraiment servi de toile. Pour du bon. Comme quoi il y a toujours une parcelle de bonne foi dans les mauvais alibis. C'est donc un top Sirocco que j'ai cousu avec... Je doute de le porter mais il m'a servi à valider que la toile que j'ai faite nécessitait des ajustements. Ce qui est bien le but d'une toile. Bonus. Rejoue. Bingo. Sauf que j'ai pas les photos et qu'on est le 15. Donc tant pis pour les photos, ca me fera le post du mois d'avrul d'avril tiens !

    A tout bientôt  pour l'opus 2 !


    9 commentaires
  •  Aujourd'hui je vous présente ma version du nouveau patron de Nathalie, alias La Jolie girafe  : Le Trio

    J'avais découvert les patrons de Nathalie avec le basic one- dont j'ai 4 versions -que je porte toujours aussi régulièrement au fil des étés- et depuis mon intérêt pour son travail ne s'est pas démenti. Ce que j'aime dans ses patrons c'est le coté "validés pour la vie de tous les jours ", entendez par là que ses patrons correspondent généralement bien à ce que je cherche le matin devant ma penderie.  Et puis j'aime aussi ce qui transparait sur les réseaux, de l'énergie brute, un certain pragmatisme et en toile de fond  l'envie d'essayer, de tester, de chercher. Un ensemble de points auxquels je suis sensible. Ce qui fait que lorsque Nathalie a lancé un appel à testeuses pour de l'un de ses derniers patrons je me suis proposée, aussi curieuse de tester un nouveau patron que de connaître un peu l'envers du décor chez elle. Et puis je n'avais pas été retenue. Sujet clos pour moi. C'est donc avec grande surprise que j'ai reçu son mail dernièrement et avec tout aussi grand plaisir que j'ai accepté. Voilà donc aujourd'hui mon test du patron "Le Trio".

    Le Trio est un patron niveau 2/5, très accessible. Le seul point un peu délicat au niveau couture est l'assemblage de la bande d'encolure. Mais en prenant son temps et en préparant bien sa bande, ça se passe tout en douceur.

    Pour le premier test, j'ai choisi la version la plus simple, sans manche, avec ourlets simples pour voir sans risque comment le patron taillait et tombait. J'ai sélectionné deux chutes de jersey, mettant à profit l'un des points forts de ce patron, les différentes pièces ne demandent chacune pas beaucoup de métrage :-)  Le tee-shirt est taillé en L pour mon 96 de tour de poitrine.

    Les photos sont faites par ma jeune assistante de 12 ans, avec des cadrages parfois un peu approximatifs, mais on a privilégié le soleil pour que vous puissiez bien voir le résultat plutôt que le choix d'un photographe plus aguerri mais pas présent dans la fenêtre météo. Les photos et la mise en valeur sont vraiment un boulot à part entière et clairement ce n'est pas le point fort ici...

    Voilà donc ce test... sur lequel on constate immédiatement qu'il est impératif de choisir des tissus ayant la même tenue : mon jersey bleu est beaucoup plus fluide que le rouge rayé blanc et au niveau du tombé ça ne pardonne pas. Nathalie a bien précisé ce point dans ses instructions et je vous invite à ne pas y déroger sous peine d'un rendu décevant.

    Soleil dans les yeux, pose très naturelle pour vous permettre d'apprécier la coupe du tee-shirt...

    Le trio

    Et en position plus réelle (on voit bien le mauvais choix des tissus !). bref, passons...

    Le trio

    Sur la photo suivante on voit un bout de ma seconde erreur... Si, si, regardez bien... Non pas sur l'épaule, dessous...

    Le trio

    Mon raccord devant-dos est mauvais. Mauvais parce que je me suis purement et simplement trompée dans la découpe de mes pièces. C'est un point sur lequel il faut être particulièrement vigilant.... Les pièces sont toutes assymétriques, Nathalie a détaillé au mieux le plan de coupe à l'aide de codes couleurs mais je ne saurais que trop vous conseiller de prendre votre temps et de vérifier minutieusement le sens de chaque pièce avant de couper votre tissu. Parole de celle qui s'est gourée deux fois (parce que n'ayant pas vu la bourde sur sa première version... hum...) ... Ceci étant, il suffit de le savoir et d'y porter attention.

    Convaincue par la version test, j'ai décidé de me coudre une version manches longues (pour pouvoir la porter tout de suite) avec des tissus vraiment à mon goût.  J'ai mixé 2 jerseys épais (le noir et l'imprimé)  et un molleton fin (le rouge) qui avaient la même tenue, Ce coup ci donc, pas de problème de tombé. J'ai juste coupé une pièce dos à l'envers. Heureusement j'ai eu de quoi la recouper car sinon je crois que je n'en serais mordu les doigts longtemps. J'ai choisi la finition avec bord-cotes, histoire d'explorer l'ensemble du patron.

    Résultat ? Nickel pour moi ! (mais pas pour ma grimace ! On s'en moque la star c'est "Le Trio" !)

    Le trio

    Le trio

    Le trio

    Seule modif : la longueur des manches. Je porte mes manches plutôt longues, voir blousantes, et je les ai raccourcies ici pourtant de 7cm. N'oubliez donc pas votre essayage malgré votre envie de finir rapidement  !

    Le trio

    Voilà ce que donne un raccord avec des pièces taillées correctement... Enfin je ne parle pas du raccord du motif, lui est devenu complètement optionnel lorsqu'il a fallu retailler la pièce dos. J'étais déjà bien contente d'avoir un reste suffisamment grand pour recouper la pièce ! Mais l'ensemble de l'effet assymétrique vaut vraiment le coup de se poser 2 minutes pour obtenir le résultat parfait !

    Le Trio (La Jolie Girafe, On Dirait des Vrais) !

    Le trio

    Pour parfaire ce test j'ai porté mon nouveau pull une journée au boulot. Rien à signaler, le confort est présent, il est donc aussi facile à vivre qu'il l'est à coudre, point primordial...

    Je suis donc logiquement en train de chercher des tissus pour une vraie version d'été ainsi que d'autres choix pour ma fille (qui rentre désormais dans les patrons adultes... je ne sais pas si je dois en sourire ou en pleurer !). Il devrait donc y avoir prochainement d'autres versions, le plus compliqué étant vraiment de penser à faire les photos et de prendre le temps de poster- dixit celle qui porte aujourd'hui deux cousettes jamais bloguées... .


    9 commentaires
  • Le principal problème d'instagram -outre la désertification des blogs- est l'inépuisable source d'inspiration et de tentations que cela représente.... J'ai découvert @airdelune il y a quelque chose comme un an et je suis tombée sous le charme de son concept et du coup de ses laines. Je vous laisse découvir son compte IG et la boutique etsy ouverte il y a peu.  Quand à moi... j'aime tricoter mais je tricote peu. Enfin je devrais dire je tricotais peu, quasi exclusviement en voiture, ce qui fait que depuis que je suis séparée, il ne me restait plus beaucoup de créneaux. A force de baver me régaler les yeux devant ses laines j'ai fini par m'offrir un "project bag" "Knitting memories" avec 4 écheveaux dedans alors que le mot "fingering" m'était totalement inconnu...

    Mon premier Ravello

    J'ai recu mes laines rapidement et je me suis empressée de finir mon "Il grande favorito" en cours pour pouvoir tricoter les merveilles de Air de Lune. J'ai donc commencé mon "Ravello" d'Isabelle Karmer - qu'on ne présente plus- en mai pour le finir en décembre. Un record pour moi pour un ouvrage tricoté 3,5 (mon délai serait plutôt de l'ordre 18 mois-2 ans!). L'écheveau jaune est encore chez moi, je n'étais pas totalement convaincue de son adéquation dans mon projet. Du coup il me manquait du métrage (forcément, quand on commande avant de se renseigner et réfléchir à ce qu'on peut faire...) et je remercie du fond du coeur Air de Lune de m'avoir réapprovisionné en "Green park", me permettant ainsi de concrétiser le projet.

    Mais la laine était tellement agréable à tricoter et douce, les couleurs tellement belles qu'en fait j'ai passé des semaines à me jeter sur mon tricot dès que 5 minutes étaient dispo. Je me suis même mise à tricoter à mon bureau, pendant la pause dépassant mes préjugés sur ce que les autres allaient penser (oui, on s'en fout mais c'est pas évident d'en être consciente tout de suite).

    Mai....

    Mon premier Ravello

    Juin...

    Mon premier Ravello

    Septemre ou octobre, au boulot donc...

    Mon premier Ravello

    Fin novembre...

    Mon premier Ravello

    Mi décembre, avant blocage, avec un doute sur la longueur des macnhes

    Mon premier Ravello

    Donc voilà, il est plein d'imperfections, tout n'est pas régulier mais il est fini, bloqué, porté et reporté et je l'adore. Et encore j'attends avec impatience qu'il fasse un tout petit peu plus chaud pour pouvoir le porter comme sur les photos, sans sous-pull dessus, il est tellement doux... Les photos ont été faites par ma 9 ans, le cadrage moins appliqué que la dernière fois, les couleurs un peu ternes avec cette lumière d'hiver.

    Mon premier Ravello

    Mon premier Ravello

     

    Mon premier Ravello

    A bientôt pour le prochain ? J'ai déjà recommandé de la laine, un abonnement surprise, j'ai hâte !


    14 commentaires
  • Reprise des publications avec la suite des cousettes pour moi :-). Blog presqu'au point mort, je m'en moque, je publie presque surtout pour moi, la blogo s'endort et chacune fait bien comme elle veut !

    On commence par Cézembre de Anne Kerdiles Couture, un patron que j'aime beaucoup et que j'ai déjà réalisé 3 fois (dont une ici en manches courtes). Pour cette verion j'ai choisi les manches 3/4 et une viscose de l'ouvrage des dames. Elle a un très beau tombé et la déteil du motif me plaît finalement beaucoup (à la réception du tissu j'étais beaucoup plus mitigée, en dehors de ma zone de confort visuel ). Rien a redire sur le patron, j'ai juste beaucoup galéré pour résorber l'embu des manches, sur cette version comme sur la suivante. Je reste étonnée qu'il ne soit pas préconisé de passer un fil pour résorber l'embu mais juste de "bien tirer" sur l'emmanchure...

    C'est pas encore la photo déjantée mais l'idée commence à germer....

    J'en profite pour vous montrer ma première version, qui date de juin 2016 (enfin tout au moins les photos) comme l'atteste ma coupe de cheveux un poil plus longue !

    La viscose vient de chez Bennytex. Hormis son coté très fuyant qui m'a valu un arrachage de cheveux (c'est pour ca que j'ai coupé après) lors de la pose de la parementure dos, cette viscose est très très agréable à porter en demi saison, légère et fluide juste comme il faut.

    Avec une mention spéciale pour le raccord des motifs, qui ne s'est fait qu'au prix d'un faufilage avant couture.

    Ensuite, et là c'est beaucoup plus récent, il y a Jude de Ready to sew. J'étais convaincue par les modèles montrés. Je l'ai été beaucoup moins au premier abord par ma version... Lorsque je l'ai essayé j'ai fait "bof", ca faisait sac. J'ai commencé par enlever 2 cm sur chaque coté (donc 8 en tout tout de même) et c'était portable. Sans plus. Mais j'ai persisté et maintenant je l'ai apprivoisé, elle me plaît bien l'été lorsqu'il fait chaud. Cette viscose de Mondial tissu est également légère et agréable, un plus lorsqu'il fait plus de 30 degrés !

    Coté patron j'aime beaucous les manches raglans plissées, c'est ce qui fait le charme du modèle mais les finitions laissent à désirer avec un ourlet simple en bas des manches. Si je refais ce modèle je rallongerais d'un bon cm pour pouvoir faire un ourlet double correct (et pas à l'arrache comme sur celui là)...

    Oui ma puce, j'y pense à la photo ! Photo qui a le mérite de montrer que l'encolure cache bien tout même dans les situations extrèmes (au moins!)

    Et enfin, le gilet. C'est le Melange Knit, du magazine ottobre 2/2015, taille 42 , que j'avais déjà testé ici.  Il a été validé pour la taille et le tombé mais la couleur de la première version ne me plaît que moyennement donc je le porte assez peu. Ce coup ci, il cousu en jersey maille flammée bleu de chez Bennytex. Et c'est une réussite absolue. Ce gilet est de tous les moments. Il est doux, agréable, fluide, il s'enfile en un clin d'oeil, ne prend pas de place bourré dans un sac, tient chaud juste ce qu'il faut, s'accorde avec presque tout. Le kif absolu comme disent les ados.

    Et comme c'est toujours la même série de photo avec ma fille, je n'ai pas oublié la photo "off" en changeant un peu de position !

    Fini pour aujourd'hui, je crois que je ne suis pas prête de rattraper mon retard...  (j'ai fini de coudre une cézembre hier... à quand les photos ???)


    11 commentaires
  • Cet été (et le printemps précédent) j'ai pas mal cousu pour moi, pour combler des creux dans ma garde robe, par moutonage, pour déstocker (il y a un vrai besoin là, c'est grave je vous le dis , j'ai presque auto-honte) . Ci dessous en vrac donc quelques unes de ces cousettes plus ou moins réussies.

    On commence par Erine, d'Etoffe malicieuse, un patron déjà cousu pour le test, , juste avant sa sortie. Un patron que j'aime vraiment beaucoup, sur lequel j'avais enfin décidé de me repencher. LA bonne idée. Sauf que j'ai voulu (j'avais BESOIN de) déstocker des restes de jersey et que les découpes du patron s'y prêtent bien. Donc, au lieu d'entamer intelligemment des coupons pour faire un joli top j'ai choisi des restes de coupons à éliminer ... et j'ai donc privilégier ce choix là plutôt que celui DU tissu qui va bien. C'est donc sans réelle surprise qu'à l'essayage j'ai trouvé mon choix de tissu assez déplorable. Je me demande encore comment je peux faire ce type d'erreur maintenant. En d'autres termes, qu'est ce qui me fait privilégier un objectif de toute facon inatteignable (vouloir déstocker alors que je continue d'acheter) plutôt qu'une cousette réussie et qui me fera plaisir... ?  (oui, la culpabilité... je sais...)

    Bref, voilà Erine, en taille 40 pour ma pomme, dans un jersey milano bien trop épais pour être ajusté comme ca....

    Toutes les photos de ce post ont été faite par ma 9 ans, seule volontaire pour aider maman. Et pour une première fois, elle a carrément bien réussi à saisir ce qui était demandé et ses cadrages sont tout à fait corrects. Merci ma grande !

    Cet été...

    C'est ballot parce que cette encolure et cette découpe me plaisent vraiment....

    Cet été...

     

    Cet été...

    Voilà...  Passons, ca c'est fait !

    Ensuite il y a les jupes. Fin aôut, il faisait chaud et j'avais envie de jupes simples et pas prise de tête à porter. Grene que tu enfiles avec un tee-shirt, des ballerines plates et roule ma poule. Et autant j'ai quelques jupes pour l'hiver, autant pour l'été j'ai beaucoup moins de choix. J'en ai donc cousu 2.

    La première est la jupe "Keep Cool" d'Ivanne S, sortie justement cet été.

    A la base j'ai coupé une version médium mais mon tissu étant un peu épais et un peu raide (et pourtant c'était un vrai choix celui là !) l'ampleur était trop grande., l'effet baleine en montgolfière un peu trop présent. J'ai donc raboté forfaitairement au pif 3 ou 4 cm de chaque coté. Je suppose donc  qu'on doit s'approcher d'une version mini. Question technique, rien à redire, les explications sont claires, limpides et le montage roule tout seul. Coté options j'ai choisi le pli creux avec fausse patte de boutonnage au dos. Le tissu est un satin de coton rouge corail de chez Bennytex.

    De face, rien de plus classique... (et efficace).

    Cet été...

    De dos, les petits détails qui changent tout ! (je rappelle que la patte de boutonnage est fausse, ca simplifie grandement l'ouvrage !)

    Cet été...

    Et puis en cours de route de séance photo, avec ma grande fille, on a commencé à se taper une petite rigolade sur les photos "alternatives".... et je lui ai promis que je les publierais. Chose due.

    Cet été...

    La seconde jupe est la Suopursu du magazine Ottobre 5/2014, patron on ne peut plus simple : 1 pan, à couper 6 fois et hop basta. Les copines du forum ottobre avaient prévenu que la jupe était courte. J'ai donc rajouté 4 cm en longueur et malgré cela j'ai préféré faire un ourlet roulotté pour préserver un minimum de décence (et aussi parce que j'avais plus qu'un doute sur la faisabilité technique d'un ourlet réussi sur ce tissu si léger et glissant). Le tissu est une maille microfibre imprimée bleue marine à motif carreaux  de cheztissu-price. Une galère à coudre, un bonheur à porter, mieux vaut ca que l'inverse évidemment...

    regardez la jupe, pas ma grimace ;-)

    Cet été...

    Un petit apercu de l'ampleur de la jupe avec les 3 pans "devant"

    Cet été...

    L'ourlet roulotté, je vous laisse imaginer avec 2-3 cm de moins pour un ourlet normal...

    Cet été...

    Et au risque d'attirer une partie des pervers du web, je vous montre comme elle tourne, un vrai rêve de petite fille (pour la cellulite des cuisses, c'est cadeau c'est la vraie vie et c'est comme ca qu'on est bien dans sa peau !)

    Cet été...

    Et la photo alternative de la miss !

    Cet été...

    La suite bientôt, il y a des hauts aussi...

    Enregistrer


    13 commentaires
  • Il y a quelques mois j'avais participé à la collecte de "Amandine Cha-Dessolier " et recu en contre-partie la popeline Alice qu'on ne présente plus, et dont l'intemporalité ne se dément pas. Il se trouve que simultanément une jolie robe en tissu chaine et trame se trouvait dans le numéro 3/2017 d'Ottobre (les modèles hors jersey sont rares chez Ottobre, du coup cette robe est tombée juste à point) et que l'association tissu-modèle s'est donc faite tout naturellement. La robe porte le nom de "Mermaids" mais ici elle s'appelle du coup "Alice"...

    Il a par contre fallu attendre quelques longs mois de plus avant que je réalise la robe, je ne sais pas pourquoi j'ai toujours beaucoup plus d'envies et d'idées que de temps disponible. Je ne comprends pas...

    La robe est donc coupée dans dans la taille maxi, 138cm je crois pour une demoiselle qui fait déjà 140cm (9 ans).  Le montage est simple et j'ai encore simplifié l'exécution en faisant des ourlets roulottés aux mancherons et au bas de la robe (dans ce dernier cas, dans le but avoué que la longueur soit suffisante pour qu'elle remette la robe l'année prochaine).

    Le résultat plaît à la demoiselle, comme la première photo ci dessous ne le laisse pas présumer !

    Une robe pour mamzelle L.

    Une robe pour mamzelle L.

    Ah oui, il y a quand même un point un peu technique avec le montage de la fermeture éclair invisible mais celui-ci s'est globalement bien passé, La FE est quasi invisible, les deux morceaux tombent à la même hauteur, tout va bien !

    Une robe pour mamzelle L.

    Le dessous de bras et le raccord mancheron-robe sontfinis avec un biais, j'ai bien aimé la petite touche de couleur/finition que ca apporte.

    Une robe pour mamzelle L.

    Une robe pour mamzelle L.

    Et voilà une demoiselle ravie !

    Une robe pour mamzelle L.

    Une robe pour mamzelle L.

    Une robe pour mamzelle L.

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    16 commentaires
  • Après une longue absence dûe à une surcharge de travail et à une priorisation assumée en dehors du net, je retrouve avec plaisir le chemin du blog pour vous montrer (et pour garder trace de) quelques cousettes faites pour mister M dans les dernières années. J'ai beaucoup cousu depuis mais je n'ai fait strictement aucune photo. Pas grave, chaque chose se fait en son temps ou ne se fait d'ailleurs pas si cela n'a pas d'importance.

    On commence par le "Explorer short" du ottobre 3/2015 en 116 cm. Il a été cousu par mamzelleA, sa grande soeur, alors agée de 11 ans et a été porté en reporté depuis. Il a rendu l'âme il y a quelques semaines, le coton pourtant épais de la fesse droite ayant fini par se déchirer à force d'usure et de frottements. C'est vous dire s'il a servi....

    Ma grande a profité de ce short pour apprendre à monter des poches. Elle a fait ca tranquillou, comme si c'était complètement intuitif pour elle, j'ai été bluffée.  Il y a aussi une fausse braguette, montée à l'envers par ma faute (hum)... et le joli flex provient de chez Paups.

    Le jeune homme (6 ans donc à l'époque ) a ensuite voulu lui aussi se coudre un short. On est parti sur la même base, j'ai juste enlevé les poches en redessinant le devant. Il a choisi le reste de son tissu fétiche de SA chemise adorée et cousu un short un peu serré -il faut l'avouer- mais qu'il a quand même pas mal porté car il en était -à juste titre- très fier.

    En haut, il porte le débardeur "X and Os" qu'il avait repéré dès l'arrivée à la maison du ottobre 1/2016 (en janvier donc...) coupé lui aussi en 116cm. Rien a redire sur ce débardeur, il se monte facilement, il tombe bien, mister M l'a beaucoup porté également mais il est maintenant trop court à son grand désarroi.

    Le flex est fait maison, grâce à la scan and cut. Ceci étant, il va bien falloir un jour que je me pense sur la vectorisation, la fonctionne scan atteint quand même très vite ses limites...

    "Et tu vois maman, moi je jouerais là ! "

    Ensuite j'ai enchainé sur un "à bas les chutes" avec un coupon de jersey de 50cm (quelle idée d'acheter juste 50cm... ! Les erreus de jeunesse !!!) et un reste de molleton de ce sweat là (OMG, mon grand tout petit on oublie vite !!!) , le tout étant utilisé sur le sweat Rascal du Ottobre 4/2013 , toujours en 116cm. Le molleton comme le jersey viennent de chez Lolie shop.

    Moi j'aime bien, mister M aussi mais son grand frère a trouvé que ca faisait "un peu  pyjama " et l'a dit à voix haute. Du coup je crois que ca a un peu retenu mister M qui ne l'a finalement pas mis très très souvent...

    La chemise "City Safari" du Ottobre 3/2015 a par contre été portée et reportée. Elle a permis de finir les dernières chutes de ce sublime tissu Petit pan qui se marie à merveille avec le coton turquoise des Coupons de St Pierre. J'aime beaucoup cette chemise car les nombreuses pièces (qui sont longues à recopier du coup) permettent des fantaisies au niveau du choix de placement des tissus et le jeune homme a décidé lui même quel tissu irait où. Résultat validé !

    Joli, non ?

    Ensuite, pour le quotidien et donc lui aussi beaucoup porté, c'est un haut de pyjama Rêveur (Her Little World, créations à coudre pour la nuit) en 6 ans, rallongé en longueur mais pas tout à fait assez ... Le.bas est tout simple, coupé sur base du short explorer ci-dessus et rallongé pour la mi-saison. Le jersey bleu vient de chez Lolie-shop et le coton à poisssons de chez papa Pique et Maman Coud.

    C'est une valeur sûre ce haut, 4 ans après je suis toujours aussi fan de l'encolure et du dos...

    Et enfin, ma version test du très polyvalent patron "Magnesium Enfant" d'Ivanne S. C'est une taille 8 ans donc un peu grand puisque le bonhomme a juste 7 ans sur la photo du mois de févrire (mais il est prévu pour cet automne, pour ses 7 ans et 9 mois !) , avec pattes d'épaules, poches prises dans la couture latérale et fermeture éclair. Cette dernière a été montée un peu en freestyle et avec ce tissu qui se situe entre le jersey épais et le néoprène le résultat n'est pas satisfaisant. J'en referais un autre !

    Oui il était vraiment beaucoup trop grand ! Mais mister M l'a remis fin mai, après avoir perdu sa veste un week-end de ballade (...)  et il allait déjà beaucoup mieux, ils grandissent vite à cet âge là...

    Petite vue sur l'intérieur doublé, avec la poche qui dépasse par l'ouverture pas refermée... La grande classe ! Plus sérieusemen et concernant la doublure, les consignes de montage de la doublure sont au top, elles permettent un montage nickel et sans prise de tête pour un résultat très professionnel.

    Et comme le jeune homme -qui a pourtant choisi le tissu de doublure- trouvait que ca faisait "clown", il s'en est donné à coeur joie. ! Et ca lui va bien !

    A bientôt !!!

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    10 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires