• Le titre  ? C'est le nom de ce modèle du magazine Ottobre 3/2015 que j'ai déjà décliné l'année dernière pour mon grand et repris avec grand plaisir cette année. Seule modification, cette anée j'ai coupé un 158cm (non mais 158 quoi !!!). J'aime toujours autant ce modèle et ses manches qui sortent de l'ordinaire et en plus c'est le projet idéal pour écouler de petites chutes de jersey.

    Aucune difficulté, montage rapide à la surjeteuse, montage de l'encolure selon la méthode d'Ivanne S. plutôt que celle d'Ottobre, je préfère avoir la couture d'encolure derrière plutôt que sur l'épaule et je préfère également assembler mon encolure une fois le tee-shirt fermé au col, je trouve ca plus propre.

    Une fois cousu je trouvais ce tee-shirt un peu vide et j'ai proposé à mon grand de choisir un appliqué. Il m'a dit "ben...  un coq jaune maman voyons"  comme si c'était carrément évident. Et de m'expliquer après que ce tee-shirt avait les couleurs exactes d'un maillot de l'équipe de France de rugby et qu'il ne manquait donc que le coq pour qu'il soit parfait. Soit. La scan'n cut a donc facidelembnt numériser le logo de l'équipe de France de foot, préféré à celui du rugby, allez savoir pourquoi et l'affaire a été vite pliée. Tellement vite qu'en sortant mon flex tout fraîchement découpé de la machine je l'ai direct appliqué sur le tee-shirt. Sans l'écheniller. Si c'est posssible quand on est au téléphone et qu'on fait deux choses à la fois en se disant que c'est tout simple... Je me suis évidemment rendu compte de mon étourderie au moment de soulever légérement le support plastique pour voir si ca avait bien collé avant de laisser refroidir. Ca avait collé... partiellement... ce qui fait que j'ai pu à peu près décoller les morceaux de flex innopportuns et en y passant un peu de temps récupérer un motif propre sans abimer le tissu... Ouf...

    Résultat nickel donc  :

    Bikes and Stripes

     

    Bikes and Stripes

    Bikes and Stripes

    Bikes and Stripes

    Rapide et efficace ! Grand ravi, maman aussi !

     


    13 commentaires
  • J'essaie de rattaper un peu mon retard avec une robe cousue pour offrir à Noel (dernier!) pour ma nièce... Déjà cousue ici pour ma grande, Feliz est issue du livre "Sewing clothes kids love" (Farbenmix) . Ma nièce ayant juste un mois de moins que ma grande mais étant plus garnde j'ai recousu la même taille, 140 cm, ca devrait aller pour cet été vu que la robe est une peu grande pour ma fille.

    C'est elle qui a choisi le tissu papillon qui restait du Trop top de ma grande (tissu cadeau de La boîte à Bulles)  et on a ensuite associé les unis (Quartier des tissus St Cannat pour le rose et coupons de St Pierre pour le bleu) pour compléter. Le montage a été nettement plus facile que la première fois, pas grand chose à redire. Voilà le résultat présenté sur ma fille...

    En mode coincée.... !

    Puis pour montrer l'ampleur...

    Puis le joli dos...

    Et la jupe qui tourne...

    Je crois que ca a plu à ma nièce, j'ai hâte de la voir portée cet été !


    11 commentaires
  • Aujourd'hui sort le nouveau patron d'Etoffe Malicieuse sous le joli nom d'une plante vivace des Alpes. : Erine. C'est donc tout naturellement (et par pur hasard évidemment) que je suis allée faire les photos de ce modèle à Gap, Hautes Alpes, sous un joli soleil de printemps.

    Erine est un patron multi-choix pouvant être décliné en débardeur, en tunique ou en robe, avec ou sans manches et les manches kimono peuevnt être courtes ou manches longues. Il se coud en jersey relativement extensible et c'est un patron plutôt près du corps. Pour de basiques raisons de métrage disponible au moment de le coudre j'ai choisi la version tunique à manches courtes. Au vu des schémas et de la mention "près du corps" j'ai eu de sérieux doutes quand à son adaptation pour les formes un peu moins standards que le 36-38, particulièrement quand mes mensurations tournent plutôt autour du 46 pour la taille et un petit 44 pour les hanches.  J'ai donc préféré coudre un peu large, quitte à rependre ensuite. La version que je vous présente est donc un 42 pour la poitrine ( ce qui correspond à mon tour de poitrine réel) et 46 pour le reste. Le jersey principal vient de tissu.net me semble t'il et le fuschia est un reste de jersey de l'Ouvrage des Dames.

    Question montage, pas grand chose à dire, ça se monte presque tout seul, d'autant que j'ai une surjeteuse et c'est plutôt rapide. J'avais quelques angoisses sur la pose de la bande d'encolure (mon point faible récurrent) mais elle s'est vraiment bien déroulée. Youpi !

    A l'essayage j'ai été très agréablement surprise. Je craignais que ne soit mise en avant ma "ceinture-bouée" reste de grossesse mais l'empiècement milieu permet justement un très léger évasement dessous qui tombe nickel pour moi. Jugez plutôt :

    Erine...

    La photo a été prise par ma sister qui m'a dit "je peux l'essayer après " ? Elle l'a essayé et du coup j'ai fait les photos...  et comme le top lui va à merveille, présentation sur elle :

    Erine...

    Les manches kimono tombent bien, pas trop d'ampleur sous les bras :

    Erine...

    profil nickel ... ( et elle a elle aussi des restes de grossesse, on se les compare de temps à autre, les soirs de déprime !!!)

    Erine...

    et dos...

    Erine...

    Pour la documentation elle fait un 44 au moins  au niveau de la poitrine et vous noterez que l'encolure tombe mieux sur elle que sur moi où elle baille un peu. Comme je vous disais qu'Erine est une fleur des Alpes, la tunique est restée là bas, où habite ma sœur, pour qui je n'aurais jamais osé coudre et qui est contente -je crois- de son nouveau top. Et moi je suis ravie de lui avoir laissé.

    Rien à dire, elle lui va encore mieux à elle qu'à moi, non ?

    Erine...Erine...

    Du coup j'ai un maxi bon prétexte pour m'en recoudre une, ce qui n'était de toute façon pas nécessaire parce que j'étais déjà convaincue ...

    En résumé j'aime beaucoup ce patron, parce que :

    - c'est un pdf et je n'aime pas décalquer. De plus Viviane a fait un super boulot quand à l'impression à la carte du patron. Non pas pour imprimer juste les planches dont vous avez besoin mais juste les tailles que VOUS choisissez. C'est purement génial, tout comme le fait de pouvoir choisir avec ou sans marges ! Pour les détails je vous invite à lire son post d'hier.

    - la forme est inédite (pour moi) et malgré mes doutes je trouve qu'elle me met en valeur

    - elle est rapide à coudre, permet d'écouler les chutes si on mixe les tissus.

    - elle peut être déclinée en de multiples versions.

    Le seul point délicat que je pourrais y voir est le choix des jersey et de la taille par rapport au coté "près du corps" que l'on recherche, ou non... question d'expérience :-)

    Pour moi je pense que ça va devenir un basique, en version robe courte pour l'été au bord de la piscine (avec manches pour éviter les coupes de soleil) et en version top manches courtes puis manches longues. Merci Viviane pour ta confiance pour ce test et aussi, surtout pour ce chouette patron.

     

    J'en profite pour vous demander votre retour sur un tout autre sujet qui m'enchante beaucoup moins : la plateforme eklablog a mis en place de la pub à laquelle on ne peut échapper qu'en payant un joli abonnement premium. Ce qui me gonfle un peu beaucoup vu que j'avais choisi cette plateforme pour son absence de pub. En plus cette pub, je ne la vois pas car je suis généralement connectée en mode administrateur. Elle vous gêne ? jusqu'à quel niveau ?

     


    13 commentaires
  • Fin décembre, juste avant de partir en vacances, ma jolie number 3 a fait une petite descente dans mon armoire à tissus pour "choisir des tissus qu'elle aimait bien"  et me dire ensuite en quoi elle aimerait que je les transforme. Elle a donc sorti 4 coupons et on a bossé ensemble pour trouver modèles et tissus coordonnés avant le départ en vacances. Vacances sans machine donc mais avec patrons et tissus. Ainsi au 28 décembre j'avais 5 projets coupés en attente de montage. Ensuite c'est allé vite....

    Tout d'abord ce coton violet tout simple "pour une robe maman"... Son choix s'est porté sur la robe à encolure ronde des Intemporels pour enfants (tome 1).  Je n'étais pas super emballée, le montage de l'encolure ne me plaisait pas mais l'insistance de Mamzelle couplée au fait que le livre s'arrête au 8 ans et qu'elle va justement sur ses 8 ans ont fini par me convaincre.  C'était la dernière occasion... Pour le col on a choisi le liberty Mac Leod acheté chez Mamzelle fourmi il y a longtemps. J'ai donc coupé un 8 ans. Comme prévu  j'ai un peu galéré pour le montage du col et, après essayage, j'ai repris les emmanchures beaucoup trop larges de manière sauvage avec une couture sous les bras pour supprimer l'accumulation disgracieuse de tissu. Au final cette robe me laisse une impression de "bof" mais miss L. l'adore et l'a déjà portée cet hiver avec sous pull et collants. Comme quoi....

    Séance photo un jour ensoleillé de mars

    La demoiselle est persuadée que les photos sont beaucoup plus jolies quand on est sur un pied. J'ai donc toute une série de photos "flamand rose" et je lui ai promis d'en mettre au moins une sur le blog. Chose promise chose due !

     

    Pour le dos elle a choisi deux "fausses" pressions kam en forme d'étoile pour fermer ma patte indéchirable pas tout à fait conforme aux explications. Ça fait un joli cou pour les bisous....

    et une jolie demoiselle songeuse.... Et je pense que cette robe sera bien agréable à porter quand il fera 30 degrés cet été...

    Le coupon numéro deux était un jersey blanc pailleté acheté sur un groupe de revente FB, arrivé taché avec à mon sens une certaine mauvaise foi de la vendeuse et donc impossible à utiliser pour le projet initial... Passons...  Dans le morceau qui restait exploitable il restait de quoi faire un Trop Top, version A, valeur sûre pour l'été. Le coupon trois, un coton imprimé acheté chez Hawthorne il y a bien 3 ans était pour une jupe. J'ai voulu (enfin) tester le tuto de Mme La Courte pièce pour la jupe. Tuto parfait. Coupon imparfait : la laize était trop petite pour donner une belle ampleur à la jupe. Tant pis, le coupon étant destiné à une jupe, je l'ai évidemment cousu selon les désirs de la miss. Et si on ne sait pas que l'idée initiale était cette jolie ampleur, ça passe très bien !

    Ce Trop Top m'enchante définitivement !

    Et inspire visiblement la demoiselle...

    Une petite vue sur la ceinture qui fait la spécificité du tuto par rapport au rectangle élastiqué de base...

    Bingo !

    Et enfin, le coupon 4, qui vient lui aussi de chez Hawthorne, a été utilisé pour une robe, la "Trumpet Flowers" du magazine Ottobre  déjà cousu ici  (oh punaise qu'est ce que ma grande a l'air petite sur ce vieux  post !!!) et donc déjà patronnée en 8 ans... Bonheur ! Le coupon était un peu juste pour rentrer toutes les pièces, j'ai donc réduit l'ampleur de la jupe devant et derrière d'environ 6 cm en réduisant chaque pli de 1,5cm. Au final on n'y voit rien. Je n'avais pas non plus assez de tissu pour faire les mancherons comme prévu donc je les ai doublés dans une cotonnade grise au lieu de plier mes pièces comme sur le patron. Du coup ils sont un peu plus larges que la version originale. Coté technique, la robe est entièrement doublée et une fermeture invisible est montée dans le dos.  Je pense que cette robe sera parfaite pour un mariage prévu fin juillet.

     

     La FE invisible, avec les raccords qui tombaient bien en haut et à la ceinture, une prouesse quand on connait ma tendance aux approximations...

    Une petite épaule qui attire elle aussi les bisous... et le détail sur le corsage et ses empiècements

     Une robe qui tourne... juste un peu !

     Et une pin-up qui m'éclate dans ses poses !

    et cette dernière photo sur laquelle je craque littéralement, c'est tellement tout elle !

     Parée pour l'été ?

     

     


    13 commentaires
  • Avant d'attaquer le vestiaire des filles, voilà la suite du vestaire d'été du grand avec sa chemisette "Print pattern" issue du ottobre 3/2015. Déjà testée avec succès l'année dernière, j'ai donc recopié le patron dans la taille 158cm pour ses 12 ans et demi. Pour une fois je n'ai pas fait la taille du dessous en largeur et j'ai carrément bien fait parce qu'au niveau des épaules elle est juste comme il faut. Il semblerait que le jeune homme commence à développer une certaine masse musculaire... Elle est tellement nickel en taille d'ailleurs que j'ai un doute sur sa portabilité d'ici la fin de l'été. On verra bien... (sinon j'en referai une !!!)

    Le grand a choisi une popeline gris orageux de France Duval Stalla pour marier à un liberty acheté il y a quelques années chez Mamzelle fourni. Le coupon de liberty  faisait seulement 25cm, j'ai expliqué au grand que ce n'était pas suffisant pour tailler la patte de boutonnage mais celui ci m'a dit que je pouvais la couper dans la largeur de la laize, que personne ne verrait que le motif n'était pas dans le bon sens et que de toute facon c'est ce tissu là qu'il voulait... Sans appel... Je me suis donc exécutée. Ma surjeteuse étant toujours en révision j'ai idonc de nouveau fait des coutures anglaises, ca fait de jolies finitions quand même. Sinon rien à signaler, j'aime toujours autant les manches raglans derrière et "normales" devant ainsi que le montage astucieux du col aux devants. Le montage a suivi sans encmbre.

    Photos en intérieur pour un grand un peu patraque n'ayant pas envie de sortir (et de mettre ses chaussures exprès...)

    On continue pour le grand

    On continue pour le grand

    On continue pour le grand

    On continue pour le grand

     

    On continue pour le grand

     Sans parole...


    13 commentaires
  • Dans les patrons que j'aime beaucoup mais que je n'ai pas assez cousu pour moi, il y a Chataigne de Deer and Doe, ce joli short dont deux versions ont accompagné tout mon été 2015. Dans mon armoire à tissu il y avait aussi un coupon de laine pas très grand d'un beau jaune moutarde  de chez L'Ouvrage des dames dont j'avais décidé en novmbre 2014 qu'il serait parfait pour un Chataigne d'hiver. Et c'est en  février 2016 que j'ai finalement donné vie  à ce projet finalisé dans ma tête depuis bien trop longtemps !

    Entre temps j'avais aussi craqué sur un coupon de ce fabuleux "Twist mustard" de Atelier Brunette que j'avais intialement prévu de transformer en Datura mais dont une version manches longues de Denver de Nun Studio (feu c'est Dimanche ) s'est imposée au fil du temps dans mon cerveau  pour aller avec le short. D'où l'intérêt de murir ses projets plus d'un an... !!!

    J'ai donc cousu Denver en taille 40 comme ma première version. Comme ma surjeteuse était en réparation j'ai fait des coutures anglaises ce qui fait que cette version est un peu plus ajustée que ma première version qui elle est un poil large. Le rendu est donc tout à fait conforme à ce que je souhaitais. Par contre, le dos était initailement très long, trop long. J'ai recoupé d'environ 3-4 cm et impossible de me souvenir si je l'avais également fait sur la première version. J'ai passepoilé  la patte de boutonnage  dans un gris très foncé dont je trouve qu'il s'accorde mieux que le noir avec ce tissu. J'ai également mis 5 boutons au lieu de trois pour la version intiale en positionnant stratégiquement l'un des boutons à l'endroit le plus fort de la poitrine, ce qui manquait cruellement à ma première version.

    Coté short, j'ai utilisé les chutes de la Denver pour les poches et fond de poches. J'ai hésité à passepoiler les poches et l'empièrement devant et j'ai bien fait de ne pas le faire, l'épaisseur de lainage ajoutée à celle du passepoil n'auraient pas permis de finitions nickel. Le problème s'est d'ailleurs posé au niveau de la fermture invisble qui, bien que posée correctement, ne l'est plus tout à fait au raccord des empiècements devant et dos car il y a justement trop d'épaisseurs de tissus. Je vous l'accorde, ca ne se voit pas beaucoup  et je vis très bien avec !

    Au final ma tenue d'aujourd'hui :

    Denver et Chataigne

     

    Denver et Chataigne

    Denver et Chataigne

     

    Denver et Chataigne

    Denver et Chataigne

    Denver et Chataigne

    Duo gagnant ! Je remettrais surement ca... dans 2 ans ?


    17 commentaires
  • C'est un fait, entre 10 et je ne sais pas encore quel âge, un ado ça pousse quasi à vu d'oeil. Comme l'oeil de la mère qui regarde son fils et lui demande abasourdie : "C'est le jean que je t'ai cousu à l'automne ça ?". Réponse nonchalante "ben oui, pourquoi ?". Mais parce qu'il est déjà court, trop court même... Donc rebelote, j'ai cousu un jean à mon grand. J'ai repris le modèle Checkmark du 4/2013 de chez Ottobre, déjà cousu et mais ce coup ci coupé en taille 158cm dans un jean toujours issu des Coupons de St Pierre. J'ai allégé les surpiqûres de poches arrières, il s'en moque royalement et il fallait être efficace et zou, cousette presque rapide, hormis l'éternelle galère des sur-épaisseurs avec le fil spécial jean. La galère, mais la galère routine, au moins je le sais dès le départ, c'est nettement moins agaçant.

    Et puis dans la foulée j'ai feuilleté le magazine 1/2016 et je suis tombée en arrêt devant Nimble, le polo qui a tout des grands et même l'illusion de la chemise dessous. Après validation par mon grand (j'ai failli y aller sans mais j'ai préféré assurer la portabilité de la chose au collège...) et choix des tissus, ça a été une réelle partie de plaisir. Le montage de la patte polo et du col se sont déroulés sans problème, l'utilisation d'un point fantaisie pour faire des surpiqures donne un joli résultat. Le pied ! Pour l'origine des tissus, il y a un molleton noir fin des coupons de St Pierre, le jersey gris reste de mon basic one de tissus.net et un coton imprimé commandé il y a 2-3 an chez Hawthorne....

    Le seul bémol c'est quand je lui ai proposé de lui en faire un second. Réponse immédiate et sans appel : "non".

    Ah... "Euh... il te plaît pas en fait ?".

    "Si mais j'en ai pas besoin d'un autre".... C'est un garçon...

    Du coup fin de l'histoire en photos :

    La patte polo et le col (et la mimique chopée en photo, ce qui nous a valu la photo d'après)

    Les surpiqûres décoratives aux épaules :

    et aux poignets... avec la fausse chemise qui dépasse...

    Le jean qui tombe bien de dos...

    comme de face :

    Une réussite je crois....

    A bientôt !

     


    17 commentaires
  • Plus d'un mois sans publication et ce n'est pourtant pas faute d'avoir cousu. C'est l'unique avantage de la pause forcée, imposée par la rupture d'un ligament croisé au ski (100% cliché, de la chute à la barquette et à la semaine sur le canapé vue sur les pistes....) : quand c'est le genou gauche, le pied droit reste mobile pour la machine à coudre. Donc j'ai beaucoup beaucoup cousu mais du coup je n'ai vraiment pas eu l'envie de me poser devant l'ordi.... A suivre ...

    Je commence donc par la cousette de saison (exit pour l'instant les canicules #1 et suivantes, ça viendra plus tard) avec un manteau pour moi. J'ai longtemps lorgné sur le caban St Michel et particulièrement la version de la cabane d'Elilou et puis dans un vœu pieu de rester raisonnable je me suis dit que je devais bien trouver mon bonheur dans un des patrons déjà en ma possession. Et effectivement, en cherchant un peu, j'ai arrêté mon choix sur "Améthyste", le manteau-trench d'Ivanne dans le livre grains de couture pour hommes et femmes.

    Coté tissu j'ai trouvé un lainage assez... disons spécial... chez Bennytex. L'intérieur est en lainage noir, l'extérieur fait penser à du simili très souple, l'imprimé est... voyez vous même.... Pas de surprise pour moi, une cliente avait spécifié en commentaire que le tissu était plus brillant qu'à l'écran et effectivement il est loin de passer inaperçu. Le tissu se suffisant donc à lui même j'ai fait une version simple, sans bavolet. La doublure du corps est en jersey uni marron, les manches en doublure satin. J'ai coupé un mix de 44 et 46 pour pouvoir doubler le manteau. J'ai repris une modification proposée par Ivanne consistant à relâcher un peu les pinces dos pour donner de l'aisance à cette version pas trench. J'ai gardé le col droit, relevé de 1 cm. J'ai voulu faire une version à double boutonnage, j'ai donc agrandi les demi-devants comme préconisé. Au final, j'ai fait un boutonnage simple et l'aisance me convient comme ça, Le manteau aurait donc sûrement été un peu étriqué à mon goût si je n'avais pas fait cette modification.

    Question montage, aucun souci, tout s'assemble bien. Le lainage étant épais, il m'était quasi impossible d'ouvrir les coutures au fer. Du coup pour avoir des coutures propres j'ai quasiment tout surpiqué et ça amène un coté fini que j'apprécie beaucoup. J'ai galéré avec les épaisseurs à plusieurs endroits et ce n'est pas nickel mais le combo aiguilles à jean + point allongé + rattrapage de l'épaisseur sous le pied de biche a à peu près fonctionné. Et pour les autres cas il est à noter que le tissu avait la bonne idée d'encaisser très bien d'être décousu sans garder de trous d'aiguille rédhibitoires. C'est toujours bon à prendre.

    La séance photo n'est pas des meilleures : photographe débutant, mannequin qui a enlevé son attelle mais ne pose pas trop son pied gauche par terre, lumière crue d'hiver, air crispé ...

    Détails sur les poches...

    Et les poignets de manche (initialement montés avec les ouvertures et boutons dans l'alignement des coutures de manches, erreur visualisée une fois la doublure montée, grand moment de solitude...)

    soleil dans les yeux pour compléter le tableau (et justifier l'ouverture du manteau !)

    Ah oui, et puis je vous ai pas dit, j'ai fait la version doublée donc, mais avec doublure en deux morceaux et passepoil contrastant entre la parementure et la doublure. J'adore....  (et là sur la photo il doit rester un fil je pense !!!)

    Plus jamais froid !

    A très bientôt pour mes top d'hiver ? le dressing d'été de number 3 ? celui de printemps de l'ainé ? les commandes du petit dernier ?

     

     


    14 commentaires
  • Tu l'auras peut-être croisé au détour d'un clic ou tu la suis activement , ou rien de tout ca mais l'année dernière, au terme d'un suspense sans fin The Amazing Iron Woman a mis au monde un bébé Simon tout choupimignon. Tellement mignon que le hashtag #bebesimontoutmignon est devenu une recherche quand on cherche des photos qui font craquer... Oui je parle pour moi. Mais 4 enfants ca suffit, donc je fonds devant ceux des autres. Dont acte.

    C'est donc tout naturellement que j'ai attaqué une petite baby box pour Simon vers la fin du mois de juin (2015 quand même je précise)...  Ayant commencé à coudre en 2012 mon dernier avait donc 2 ans et je n'ai jamais rien cousu en dessous de 24 mois donc. Comme je suis réaliste et que je connais mon délai de réactivité je me suis dit que j'allais coudre pour le printemps 2016, quand ledit #bebesimontoutmignon aurait 1 an. Sauf qu'il est vite apparu que cet enfant était un géant. J'ai docn cousu au pif du printemps-été dansun 18 mois approximatif...

    Les deux modèles proviennent d'un ottobre dont je ne trouve plus la référence là maintenant tout de suite. je te promet que je mettrai la réf après mes vacs si vraiment tu devais en avoir besoin. Coté réalisation je suis super dubitative sur la tenue des pressions à l'entrejambe du body. je ne suis pas particulièrement satisfaite de ma pose de bord.cotes à l'encolure et aux emmanchures et tu vas vite voir que ca foire aussi un peu au niveau du pantalon... Les jersey et bords cotes viennent de chez mamzelle fourmi, ils sont nickels.

    hashtag #bébésimontoutmignon

    hashtag #bébésimontoutmignon

    hashtag #bébésimontoutmignon

    hashtag #bébésimontoutmignon

    hashtag #bébésimontoutmignon

    hashtag #bébésimontoutmignon

    J'espère que ca lui ira  quand même !

    Pas satisfaite de mes cousettes donc j'ai entrepris de faire un peu d'enacdrement, en piquant les photos sur IG...

    Comme il apparait au fil du temps que cet enfant est un peu capable du meilleure comme du pire (j'ai pas dit "comme sa mère"), j'ai travaillé sur le contraste et le noir et blanc en faisant deux cadres

    hashtag #bébésimontoutmignon

    L'ange...

    hashtag #bébésimontoutmignon

    avec deux biseaux droits décalés ( pour celles qui regardent le coté technique)...

    hashtag #bébésimontoutmignon

    Et le toujours à fond 

    hashtag #bébésimontoutmignon

    avec toujours deux biseaux droits mais disposés de travers....

    hashtag #bébésimontoutmignon

    Au final je garde un sacré arrière goût de "j'aurais pu mieux faire" surtout en ayant envoyé ce colis aussi tard (décembre ?) mais je me console à l'idée que c'est l'intention qui compte (comment ca tout le monde dit ca quand un truc rate ???? Non ???) et je ferais mieux pour ses 18 ans  !!!


    12 commentaires
  • Commandés fin juillet, ces tissus auront attendus moins de 4 mois pour être cousus, presque un record ! J'y vois le signe que je commence à faire des achats un peu plus raisonnés et que les coupons  "tttttttttttrop beaux" mais à l'usage improbable sont moins présents dans mes paniers d'achats. Le début de la maturité ?

    Ces tissus viennent donc de l'Ouvrage des Dames. L'imprimé est un velours fin et souple. Le jersey rose à pois blancs est extrémement fin et tout doux, je l'aurais volontiers gardé pour moi mais il s'accordait bien avec la robe et cette dernière réclamait impérativement un tee-shirt assorti pour être portée ... Alors je l'ai gentillement laissé à ma grande.

    C'est ma grande elle même qui a choisi son modèle de robe, la Black denim du ottobre 4/2012. Le tee-shirt manches longues est le Ruler, du 4/2013 déjà cousu plusieurs fois. Les deux ont été coupés en 140cm ce qui correspond à peu près à la taille de la miss. La robe est coupée en deux morceaux devant et derrière, les coutures sont surpiquées ainsi que les bretelles et les poches mais on ne voit quasi rien sur les photos, l'imprimé est bien trop présent. Coté modif j'ai juste raccourci conséquemment les bretelles, environ 5-7 cmpour obtenir un encolure qui ne tombe pas jusqu'au nombril... J'ai aussi eu un peu de mal à comprendre le montage des poches (mon ottobre 2012 est en allemand...) mais après deux ou trois nuits blanches c'était bon...

    Pour le haut, après avoir cousu quelques Trop Top j'étais assez confiante et détendue pour le montage de l'encolure. Erreur... Ca a tourné au drame, le jersey roulottait, se détendait et n#a jamais voulu se laisser assembler correctement. Bilan des courses : la bande d'encolure est bien trop fine et en plus irrégulière.... Tant pis...

    Résultat : la miss est contente de son ensemble mais le cache bien ! Défilé sans parole et sans fioritures...

     

     

     A bientôt, j'ai quasi fini le vestaire d'été de sa soeur !

     

     


    17 commentaires
  • Ce qui est bien dans le trop top d'Ivanne (outre la qualité de ses explications et le rendu...) c'est qu'elle propose en plus plusieurs bonus pour varier les plaisirs. Sur un des posts précédents vous aviez vu les versions "sweat" avec pétales aux épaules et poignets de manches. Aujourd'hui, pour ma souriante number 3, j'ai choisi de coudre une version B avec col.

    J'ai utilisé un coton uni acheté chez Hawthorne il y a deux ans ou 3 ans et un tissu imprimé offert par une blogueuse, initialement transformé en un "minute" jamais porté, recoupé donc récemment pour commencer sa vie ici. J'ai coupé un 8 ans pour ma 7 ans et demi, ca tombe nickel.

    Coté jupe, j'ai naturellement essayé de lui vendre une mini-perle avec mais la demoiselle n'a pas validé. On a cherché ailleurs et trouvé son bonheur avec la  "jupe corolle" du chouette livre " Miss couture ", déjà utilisé ici . Le jupe est aussi coupée en 8 ans, le velours vient de l'ODD, c'est un reste de cette tenue .

    Sur ces cousettes là, je suis ravie, j'ai utilisé  un recyclage, les chutes d'un projet et un coupon entier de coton. 0 reste, le bonheur !

    Sur la demoiselle, ca donne deux pièces qui ne vont pas forcément bien ensemble, vous allez vite comprendre pourquoi... (on fait abstraction de l'encolure du tee-shirt qui reste visible sous le Trop Top, mère tyrannique blogueuse oui, mais pas maso, je ne voulais quand même pas qu'elle attrape froid)...

    Le Trop Top est pile comme je le voyais, avec son col et sa jolie longueur au dos...

    Trop top encore

    Trop top encore

    Et toujours son cou à bisous !

    Trop top encore

    J'ai du rater un truc au montage car mes cols devant et dos ne tombent pas en face... Je n'avais plus de tissu pour les refaire (puisque 0 chute) et c'est donc resté comme ca, pas choquant si on n'a pas l'oeil avisé et le nez collé dessus !

    Trop top encore

    Petit zoom sur les ourlets rapportés aux manches, juste pour le plaisir du rappel du tissu du col

    Trop top encore

    Mais cet ensemble n'est donc pas optimal car les détails de la jupe corolle se cachent à la taille (je me console en me disant que ca aurais été pareil avec la mini-perle...). "On les voit quand je lève les bras maman !!!". Hyper naturelle comme position... !!!

    Trop top encore

    "Ou alors je la porte comme ca maman ?". Ben non, c'est moche comme ca !!!

    Trop top encore

    Donc voilà, la jupe est jolie, les pans croisés m'ont complétement rappelé les 3 chatouilleuses cousues récemment mais il faut un haut plus court. C'est simple. Et c'était prévisible... grrrrr.... Ca reste un modèle que j'ai envie de refaire.

    Trop top encore

    Trop top encore

    Ensuite la miss a pris le contrôle du shooting "je lache mes cheveux et je danse maman !"... ok....

    Point positif du coup, on voit que  la jupe est hyper confort même pour une danse effrénée...(le velours est légérement strech aussi, ca aide..)

    Trop top encore

    Contrôle du shooting jusqu'au moment fatidique....

    Trop top encore

    A 2m de là....

    Trop top encore

    .... un bourdon qui butine le jasmin d'hiver.... et là, une petite fille terrorisée et plus question de prendre la moindre photo :-)


    14 commentaires
  •  

    Chez moi, coté pyjama, le modéle "Rêveur" de Her little world est une valeur sûre, il y en a déjà et là  sur ce blog, il y en a même un qui n'a jamais été publié mais vient d'être remisé au placard après 1 an de bons et très loyaux services...  Celui d'aujourd'hui est coupé en 6 ans, pour mon dernier qui a eu 6 ans début janvier. Le coton imprimé vient de chew Hawthorne, c'est Mister M qui l'a choisi. Pas de surprise c'est le même que son pyjama précédent (celui qui n'est pas publié donc,  pour celles qui suivent...). A la place du jersey rouge de la dernière fois (il voulait le même... bref, refaire pile le même pyjama) ,on a choisi ensemble ce jersey marron de chez Lolie Shop histoire de changer un peu. Pour cette 4 ième version pas de remarque particulière, j'ai remis des vrais boutons aux épaules au lieu de (fausses) pressions kam qui ne fermaient plus au bout de quelques usages sur la version précédente.

    Le bas est le modèle  "Décontracté". Lors de la dernière version j'avais zappé les bracelets de jambes pour cause de flemmardise aigue. Et je pestais ensuite chaque soir, en allant le recouvir, (rassurez moi, chez vous aussi ils dorment sans jamais avoir froid, la couette par terre ?) contre ces jambes de pantalon qui remontaient et ne lui couvraient même pas les genoux ... Donc ce coup ci il y a les bracelets de jambes... Il n'est toujours pas sous sa couette mais au moins un peu plus couvert !

    Sur le jeune homme et devant son mur tout frais repeint du mois d'août selon son choix de couleur, ca donne :

    Oui, une jolie marque sur le front, pile sur la cicatrice des 4 points de suture, il doit y avoir un truc avec son front juste à cet endroit là...  Revenons à la couture : ca donne une encolure toujours aussi jolie...

    ...un dos mignon (avec des points de renfort au niveau de la pointe, ca finit quasi toujours par lâcher sinon...)

    un bas confortable...

    Au passage je vous montre aussi les chaussons cousus par la talentueuse Papelhilo, la star des chaussons mais pas que...

    et je finis par le sourire ravi du petit dernier pour qui sa mère a enfin cousu quelque chose....

    D'où l'interrogation suivante... et ma chemise maman c'est pour quand ?

     


    17 commentaires
  • Comme les voeux toussatoussa c'est pas trop ma tasse de thé (souhaiter le meilleur à ceux qu'on aime ou qu'on apprécie c'est tous les jours à mon avis, pas forcément pour une occas' spéciale) mais que je respecte quand même un minimum les conventions sociales (oui, je sais, c'est pas toujours la grande cohérence par ici), je profite de cette publication pour vous souhaiter une belle année, remplie de bonheurs surtout, sous toutes les formes qui vous conviennent.

    Pour cette seconde édition du swap des ordures, je vous passe un peu tout le blabla, le concept est à retrouver là, l'idée étant surtout de se faire plaisir. Et je me suis fait plaisir en coupant dans un coupon qui ne nargue depuis fort longtemps et dont je ne savais que faire.  Couleur : j'aime pas ; matière : espèce de synthétique bof ; rigidité : un peu rigide --> potentiel : 0. Sauf pour le swap des ordure donc acte !

    Du coup j'ai réalisé une couture que je voulais faire depuis longtemps, classique mais toujours utile :

     

    swap

    Il y avait des tutos pour border le support avec du biais mais je trouvais ca beaucoup plus noble de le doubler (et beaucoup moins long ???) (et ca utilisait plus de tissu ?)

    swap

    Pour le coté pratique, un petit cordon permet d'accrocher l'oeuvre. Pour le coté esthétique le petit cordon a été réutilisé comme rappel au dessous du premier porte rouleau.... et un point de feston complète cet ouvrage en terme de haute finition.

    swap

    swap

    Une parure en fimo a rejoint le colis, pour rester dans l'ambiance, marron et jaune étant des couleurs typées quand elles sont ensemble....

    swap

    swap

    De mon coté ma swapée m'a indiqué aller à la poste début décembre. Depuis, rien, rien recu et pas de réponse à mon mail inquiet de fin décembre.... Le néant...

    J'espère qu'elle a bien recu mes merveilles, la lettre suivie de la poste me dit que oui... mais sait-on jamais... A suivre... ou pas...

     


    18 commentaires
  • Je vous avais dit que ce modèle me plaisait vraiment beaucoup ! Voilà donc la version faite pour ma grande et je cogite déjà pour la suivante.... !

    Les tissus ont été choisis par elle-même, à 10 ans on sait ceque l'on aime. Le jersey vient de l'Ouvrage des Dames, c'est un reste de cet ensemble là. Le coton est un cadeau, de Capu Yao je crois, sans certitude. Je craignais que le coton soit un peu raide pour l'usage en parementures mais finalement ca n'a posé aucun problème ni de montage ni de confort. J'ai coupé un 12 ans sans marge pour ma 10 ans aux mensurations standards, je voulais que ce top dure un peu plus que un mois !

    Le résultat est conforme à mes attentes et aux siennes, facile à porter, confortable, se mariant avec presque tout !

    (et le jasmin d'hiver qui est normalement en fleur fin janvier sur les photos qui datent de début décembre c'est cadeau...)

    Chatouilleuse encore

    Chatouilleuse encore

    Ahhhhh ce bas du dos en deux morceaux ....

    Chatouilleuse encore

    Et ces épaules.... Pour l'anecdote je voulais absolument éviter les pressions kam aux épaules, parce que les dernières que j'ai posées ont mal vécues, mais la demoiselle a insisté. J'ai redoublé d'application, vérifié que ce coloris là était bien de la marque kam (et non une copie, certes moins chère mais donnant des mauvais résultats...) et ouf, tout s'est bien passé... A noter que du coup je n'ai pas été en galère avec ma MAC pour faire les boutonnières près de la jonction du devant et du derrière (expérience douloureuse des Chatouilleusea de sa soeur...)

    Chatouilleuse encore

    Et ce petit détail des devants et derrière en deux morceaux qui fait si chouette.... (et pratique pour l'accès aux poches !)

    Chatouilleuse encore

    Convaincues aussi par ce modèle ?


    12 commentaires
  • Il y a quelques (3 ? 4 ?) mois  Créavea m'a proposé de tester les feutres Graph'it shake, à pointe extra fine de 0,7 mm.  Ayant testé les posca l'année dernière j'étais particulièrement intéressée de voir s'il existait des feutres jouant dans la même cour. de polyvalence et de tenue... J'ai donc dit oui en envisageant de tester les feutres sur textiles et sur du plastique fou. Quelques jours plus tard j'ai recu l'assortiment ci dessous, correspondant à "Graph'it shake 0,7 mm - Couleurs additionnelles".

    Et effectivement les couleurs ne sont pas "standards" , ce qui est quelque chose que j'ai vraiment apprécié, avec un coup de coeur particulier pour le fuschia ...

    Créava

    Les semaines et les mois ont passé, et j'avoue que j'ai eu d'autres priorités que le test (comme ma panne de chauffage, toujours d'actualité, alors je tricote des pulls et je couds des hauts bien chauds maintenant !) . A l'origine je voulais customiser les "Trop Top" du post précédent avec ces feutres. J'ai testé les feutres sur une chute de tissu. Le test a été très peu concluant, le jersey a bu l'encre et même une seconde couche après séchage de la première n'a pas donné un bon résultat. Je réessaierais sur un coton clair...un jour. Ensuite, pour une obscure raison que je ne comprends toujours pas l'atelier plastique fou s'est transformé en atelier déco porcelaine, avec les enfants (mais je n'abandonne pas l'idée du plastique fou... un jour aussi !)

    Les filles et moi avons donc entrepris de personnaliser des bols.  Le premier gris est le mien, on retrouve direct le fameux fuschia ! Fuschia qui a été à l'origine d'un désagrément dès l'ouverture, l'encre coulant bien trop vite et en gouttes sur le bol !!! C'est d'ailleurs comme ca que sont nés les arbres, en étalant les gouttes avec la pointe du feutre....

    Le souci ne s'est pas reproduit sur les autres feutres. J'ai apprécié la mine extra fine pour faire des petits points et les couleurs se marient bien entre elles.

    Créava

    Créava

    Ma grande de 10 ans a choisi un style "tag" pour marquer son nom.  Aucune remarque de sa part sur les feutres, c'était très bon signe. La couvrance lui plaît, les couleurs aussi. Le noir sur les fleurs d'en bas vient d'un posca.

    Créava

    Créava

    Ma 7 ans a elle aussi dessiné son prénom et decoré son bol. Toujours rien à redire sur les feutres, pas de coulures, pas de traces sur les doigts (elle a juste eu l'interdiction d'utiliser le fuschia...), un maniement facile. Et aussi des bouchons qui se remettent bien en place et qui tiennent. Important...

    Créava

    Les garcons ont décoré une plaque de porte, pour indiquer si leur chambre est fermée ou ouverte. Ils ont aussi mixé Posca et Graph'it au gré des couleurs nécessaires.  J'ai été agréablement surprise de la bonne tenue et de la relative faible dispersion directement sur le bois brut. Voilà la version de mon douzans (oui lui c'est plus le sport que l'art sa tasse de thé... ).

    Créava Créava

    Et celle de mon sixansetdemi (important le et demi !)

    Créava

    Sur la photo ci dessous on peut noter l'utilisation massive du feutre orange pour un coloriage sauvage... La mine 0,7mm a survécu, à ma grande surprise.... c'est notable...

    Créava

    Donc à ce stade là ... à part un incident sur le feutre fuschia, la qualité des feutres me plait, la mine est résistante, les couleurs jolies, l'utilisation facile, même par des enfants. Par contre le feutre ne tient pas sur un revêtement lisse comme la porcelaine, nous avons donc des bols à vocation purement décorative. Petite déception. Je suis retournée voir le descriptif, pour voir la liste des supports adaptés : "Le marqueur peinture Graph'it Shake à pointe extra fine possède une encre très pigmentée et couvrante, multi surfaces, vous pourrez parfaitement dessiner et écrire sur une multitude de supports comme le textile, le carton, le bois, le métal, voire même les murs ! Il résistera sans problèmes à la lumière et aux intempéries".

    Bon ya pas explicitement dit qu'il ne tiendra pas sur les support lisses... ni qu'il tiendra... c'est le probléme de "une multitude de supports" qui te laisse faire tes propres tests. Petit bémol dans l'utilisation donc.

    Et puis, au bureau, il y a quelqu'un qui dessine, beaucoup, tout le temps, à chaque pause. Et qui dessine bien (enfin à mes yeux, lui est souvent plus critique) et qui est équipé habituellement de feutres posca. Je lui ai donc proposé de tester les Graph'it et, comme je suis une fille super intéressée, je lui ai demandé s'il pouvait dessiner sur une boîte destiné à mon petit dernier. J'ai peint la boîte dans la couleur des murs de la chambre et j'ai remis boite et feutres au dessinateur avec un cahier des charges précis en termes de "voiture avion et maison".... Le dessinateur a donc utilisé les Graph'it de ce test mais aussi ses feutres habituels pour coller à l'ambiance de couleurs demandée par mon petit...

    Je vous fait le debrief des feutres -vu de sa fenêtre de dessinateur affuté- maintenant car je garde les images pour la fin, je suis trop fan de son travail ! Donc les feutres sont bien coté précision et couleurs, ces dernières étant effectivement assez spécifiques pour se différencier de ce qui se fait sur le marché. Bon point. Dans les cotés négatifs : ils se sont usés assez vite sur le support bois même préalablement peint (ce qui n'est pas très étonnant) et surtout ils sèchent assez vite entre deux utilisations (entendez par là, j'en pose un, je dessine avec l'autre quelques minutes, je reprends le premier) et demandent donc un réamorcage fréquent. Pour le dessinateur qu'il est, ils sont plus dédiés à un usage de dessin sur du papier que sur d'autres support mais présentent de l'intérêt coté couleurs et précision.

    Fin du débrief.... et photos de la merveille qu'il m'a rendu quelques temps plus tard ....

    Créava

    Créava

    Créava

    Créava

    C'est beau, non ????

     

    Je remercie encore Florian de Créavea pour ce troisième test et suis volontaire s'il y en a d'autres.

     

     

     


    7 commentaires
  • Depuis quelque temps j'avais envie de me coudre un "sweat" confortable, joli et féminin sur la base du trop top d'IvanneS. J'étais complétement conquise par les épaules pétales et par les bas de manches modifiées, bien décidée à intégrer ces deux bonus dans mon ouvrage. J'ai tout préparé, tout imprimé, découpé le patron et les bonus avant de tilter, très tardivement on est bien d'accord, que les épaules pétales concernaient la version B, en tissu chaine et trame et non pas (évidemment) la version A, adaptée au molleton extensible ou au jersey.

    Etant donné que j'étais fermement décidée à utiliser une maille milano grise des coupons de St Pierre et que je tenais à mes épaules pétales j'ai tout naturellement décidé unilatéralement que ma maille ayant une bonne tenue, ça passerait avec la version B. Ouaips, on a le droit d'être encore plus têtue que intelligente et lucide... No comment

    Donc version B, en taille 42.... J'ai longuement hésité sur la couleur du passepoil avant de revenir à mon choix initial (que j'avais peur de ne pas assumer) d'un rose un peu brillant... passepoil maison donc avec les restes de tissus de cette robe là....

    Dans la foulée, j'ai cousu les mêmes versions en 10 ans et en 8 ans pour mes filles de 10 et 7 ans... Les 3 mètres du coupon ont été quasi totalement utilisés, presque pas de chutes, ça j'aime  !

    Question résultat il y a eu 1 prévisible bémol avec les parementures qui ne tiennent pas nickel, malgré des sous-piqûres. Normal.... Pour ma version à moi j'ai tilté un peu tard que j'aurais quand même pu me passer des pinces poitrine vu que la maille est un peu extensible quand même. J'ai hésité à les enlever ensuite mais j'ai eu peur de laisser des marques sur le tissu et je trouve qu'elles ne sont pas gênantes.

    Le second bémol c'est le mal que j'ai eu à surpiquer (même pas correctement) les bracelets de manches une fois retournés sur l'endroit. Sur la version adulte ça a déjà été compliquée mais j'ai carrément failli abandonner sur la version enfants, n'arrivant presque pas à ne coudre que les bonnes épaisseurs sans attraper un autre morceau de la manche. Celles qui ont essayé, vous avez fait comment ????

    Pour finir on s'est fait un petit délire avec les filles, à base de peinture textile rose et de tampons étoile coupés dans des pommes de terre. On est loin d'un rendu nickel d'un pochoir ou d'une peinture correctement appliquée mais la maille se prêtait mal au transfert et au final on est assez contentes toutes les trois de notre petit atelier rigolétoile ! Pour le coup, et je trouve ça chouette, ça relègue le résultat au second rang et je porte ce "sweat" avec encore plus de plaisir, il a une histoire....

    Ci dessous ma grande, dubitative sur sa custo (le Trop Top porté ci dessous a déjà été publié ...)

    Et la moins grande (on ne dit plus "petite", passé 7 ans !) très concentrée... (Le trop top porté ci dessous fera l'objet d'un très prochain post !) tr

    Trio de Trop Top

    Et c'est parti !  Deux cous à bisous.... (coté technique, le molleton permet d'enfreindre les instructions de l'ourlet rapporté spécifique à la version B, il y a donc ici juste un ourlet à l'aiguille double)

    Ya bien que le patron qui est le même, mes deux girls sont deux modèles bien différents....

    Trio de Trop Top

    Pétales et poignets.... Et custo en libre choix donc  (j'avoue que j'ai un peu tiqué en les regardant faire, avant de me rappeler que ce ne sont que des pulls et que l'enjeu n'est pas là  dans ce que moi je voyais mais bien dans leur liberté et le plaisir qu'elles y prenaient...vous me suivez... ?)

    Trio de Trop Top

    Taille nickel pour ma grande (oh et je remarque qu'elle porte le jean de son frère cousu là !!!)

    Trio de Trop Top

    Trio de Trop Top

    ....

    Trio de Trop Top

    Et t'as pris en photo mon étoile là ????

    Trio de Trop Top

    Et le mien dans tout ça ? Un peu plus sobre sur les étoiles....

    Trio de Trop Top

    Trio de Trop Top

    Et puis deux photos sans forcément d'intérêt "couturesque..." mais...

    Trio de Trop Top

    Trio de Trop Top

     Merci pour le patron et ... je recommencerais, les filles et moi sommes ravies....


    17 commentaires
  • Après la réussite de mes 4 versions du basic one, je me suis naturellement penchée avec enthousiasme vers le basic two  de La jolie Girafe.

    Sur le papier j'aime beaucoup le col, beaucoup les fentes cotés et beaucoup la longueur dos... Je suis un peu moins fan des manches élastiquées et de la coupe du modèle concernant sa largeur...

    J'ai taillé du L, correspondant à mon tour de poitrine, dans une viscose des coupons de St Pierre dont je trouve la couleur un peu terne, 0 scrupule donc à la sacrifier pour une toile.

    Coté technique le montage du col est très bien expliqué, le fabulon est devenu mon ami pour empêcher ce tissu de complétement glisser toutes les demi-secondes et j'ai fait un (moche) ourlet standard en bas. Photos par ma grande, 10 ans, avec une lumière du soir un peu compliquée !

    De face, ça me plait....

    Basic two

    les fentes aussi :-)

    Basic two

    Et de dos également...

    Basic two

    lLs manches sont trop longues et les élastiques un peu serrés à mon goût (j'ai suivi à la lettre les précos du patron). Mais dans l'ensemble vraiment pas de quoi faire la grimace !

    Basic two

    J'ai donc réitéré  assez rapidement dans un voile tout fluide et tout transparent de chez Mondial Tissu, acheté en 2014....

    Et alors là j'ai foiré !!! Tissu coupé pas droit devant et donc raccourci... et du coup devant trop court à mon goût même si sur la photo ce n'est pas flagrant... Coupe tout d'un coup beaucoup trop large... Sur les photos ci dessous j'ai déjà enlevé 1,5cm de chaque coté...

    Basic two

    Manches pas élastiquées... mais un peu longues...

    Basic two

    Dos trop long... car ourlet trop fin ! (et on voit bien la transparence du tissu au niveau des jambes !!!)

    Basic two

    Petit zoom sur l'encolure qui elle va bien !

    Basic two

    Et le gros point positif de cet ouvrage c'est que j'ai enfin pris le temps d'utiliser ou plutôt d'apprivoiser mon pied à ourlet étroit. Ça demande un peu d'entrainement pour commencer l'ourlet mais ça vaut carrément le coup au vu du résultat...

    Basic two

    Je ne suis pas sûre de porter beaucoup cette dernière version mais peut-être qu'en mai, lorsque la fraicheur de la nuit tombera en fin de soirée ça sera juste le voile idéal à poser dessus un basic one par exemple.... A suivre ! et Bon week-end !


    12 commentaires
  • Lorsque la nouvelle collection automne hiver "Her little world" est sortie , je suis restée longtemps longtemps à admirer "Chatouilleuse", une jolie robe qui semble être en deux pièces, avec aussi une version tunique qui me plaisait tout autant. Comme j'ai été contrainte (!) de commander "Emmitouflé" pour ma grande, toutes les couturières comprendront bien que j'en ai profité pour ajouter en même temps "Chatouilleuse"  dans le panier. Imparable...

    Un jour où l'ambiance était vraiment trop pourrie au boulot (comme aujourd'hui tiens d'ailleurs...), je me suis décidée pour la RTT-couture (RTT comme Rattrape Ta Todolist....) et j'ai cousu deux "chatouilleuse" pour ma number 3.

    J'ai tout coupé en 8 ans pour Mamzelle L qui en a bientôt 7 et demi.  Coté modif' j'ai juste rallongé la partie jupe d'environ 6 cm  et j'ai bien fait car  je crois qu'elle aurait été un peu courte à mon goût sinon.

    La version robe est cousue dans un jersey rose de provenance oubliée et un coton-flanelle de chez Mamzelle Fourmi. A la base je destinais ce dernier pour un pyjama tout doux mais finalement je le trouve bien plus en valeur ici. Les parementures sont en coton fuchsia, le passepoil est fait maison. En cousant je me suis rendue compte que ce qui me plaisait autant dans ce modèle ce sont les épaules... Et pour cause, c'est le même montage que le pyjama rêveur dont j'ai déjà cousu 4 versions (une ici, l'autre , une jamais photographiée et en fin de vie, et la dernière à publier, bientôt si j'arrive à choper des photos avant que le petit ne resalisse l'ouvrage... hum, raté, celle qui me suivent sur IG ont eu la primeur de mon filtre photo explosé et bloqué sur l'objectif....)

    Sur la pitchounette, ça donne  une robe qui s'enfile en un clin d’œil

     Chatouilleuse...

    Nadège préconise de coudre la jupe à part si le tissu est un peu épais. Le mien est limite je pense, j'aurais peut-être du mais je trouve que même s'il y a quelques sur-épaisseurs ça passe... De profil c'est tout aussi joli...

    Chatouilleuse...

    Zoom sur le tombé des épaules, on aime ou pas, moi oui !

    Chatouilleuse...

    Chatouilleuse...

    Et la robe est confortable, on peut jouer et pirouetter (et au passage apercevoir l'ourlet rapporté contrastant aux manches)..

    Chatouilleuse...

    Et puis même "elle tourne maman !!" ce qui permet d'apprécier au passage les jolies découpes du dos !

    Chatouilleuse...

    Conquise par le modèle robe, j'ai attaqué dans la foulée une version tunique. Ce coup ci j'ai choisi de coudre la parementure apparente et d'utiliser le même tissu pour les empiècements bas. Le jersey vient de chez Lolie Shop, le coton imprimé a été acheté à Gap, pas de passepoil pour cette version qui n'est pas pour autant plus sobre ! Et hop, le résultat escompté :

    Chatouilleuse...

    Chatouilleuse...

     

    "Elle tourne aussi ?" ... "euh... non !"

    Chatouilleuse...

     

    Mais je peux danser avec !

    Chatouilleuse...

     

    Just perfect, non ?

    Chatouilleuse...

     


    18 commentaires
  • On viellit, on vieillit et au détour d'une photo IG la nostalgie vous saisit. Vous vous rappelez... et puis vous souriez... parce que c'était du taf mais on s'est quand même bien marrées...  C'était .... Du coup, on remet ça version 2015.... C'est parti pour....

     

     

    Et cette année le swap des ordures c’est 4 étapes.

    1-      On s’inscrit sur le formulaire en ligne  "délai dépassé, il n'est plus possible de s'inscire"....  et pour être sure de bien se marrer on n'oublie pas de cliquer sur "envoyer" à la fin du formulaire pour le valider. Sinon il ne restera plus qu'à se lamenter et ca serait bien dommage....

    Date de clôture des inscriptions le lundi 9 novembre 2015.  Et ensuite l'aventure commence.... C'est Zezette EpouseX en personnes qui vous enverra les infos de votre co-swapeuse peu après cette date.

    2-      Vous réalisez ce que vous souhaitez offrir.

    3-      Vous envoyez votre colis pour le 15 décembre 2015 au plus tard.

    4-      Publication commune sur votre blogs et/ou compte instagram le lundi 4 janvier 2016.

     

    Qui peut participer ?

    Toutes celles qui ont un blog et/ou un compte Instagram. Ce qui est drôle c’est de voir ce qu’on a envoyé et reçu donc il faut impérativement avoir l’un des deux. On peut même se lâcher et créer son compte IG exprès parce qu'on a vraiment trop envie d'être une ordure !!!

     

    Petit rappel du règlement pour qu'on soit tous (?) et toutes sur la même longueur d'onde :

    -          Avoir un blog et/ou un compte instagram.

    -          Aller au bout du swap. Par définition c’est un échange. Si on a du retard, on com-mu-ni-que avec sa co-swapeuse.

    -          Respecter les échéances.

    -          Avoir une bonne dose d’humour, de l’audace et être créative.

     

    Tu en es ? Il n'y a plus qu'à cliquer....

    Toutes nos excuses à celles dont le fil d'actualité va sembler un peu redondant aujourd'hui... plus on est de folles plus on rit...


    3 commentaires
  • Emmitouflé c'est le joli nom que Nadège a choisi pour le manteau de sa collection hiver de cette année.

    Emmitouflée c'est ce que ma grande est depuis que j'ai fini de le coudre... même quand il fait 20 degrés dehors. Elle l'aime je crois...

     

    Remontons au début, au moment où je lui ai dit que je voulais lui recoudre un manteau pour cet hiver et que je lui ai proposé de repartir sur la base du Elfique cousu il y a presque 2 ans. Elle a tiqué et n'était pas particulièrement emballée. Je lui ai proposé un Cephee D'Ivanne qui n'a pas plus remporté son adhésion. J'ai farfouillé dans ma bibliothèque, dans le but avoué de ne pas racheter un patron, histoire de devenir un peu plus raisonnable mais on n'a rien trouvé qui lui convenait. Je lui ai alors montré le patron d'Emmitouflé et elle a dit oui. Du coup j'ai été obligée de le commander... Passons...

    On a trouvé les tissus ensemble sur Rijs Textiles. C'était ma première commande, rien à redire sur la commande. Le tissu extérieur est un mélange  Laine - Polyester -Viscose, ma grande tenait à un imprimé, on a pas mal cherché avant de trouver ! La doublure est en polaire, imprimée elle aussi et pour parfaire le tout elle a choisi le liberty Ninataylor vert dans mon stock pour les empiècements et capuche. Je ne vous cache pas que ma phobie des mélanges de tissus imprimés a failli ne pas y survivre... Les boutons proviennent de la mercerie locale, bouton en noix de coco, deux couleurs pour donner encore un peu plus de peps au manteau !

    Coté patron, pour ma un peu plus que 10 ans, j'ai coupé un 12 ans sans marge, craignant que le 12 ans soit vraiment trop grand. C'était pas la meilleure idée de cette année, d'autant plus qu'il est conseillé une doublure fine et que, sans être épaisse, la polaire prend tout de même un peu de place. Dons le manteau est juste, trop juste à mon goût. Ma grande affirme que ça va parfaitement .... Elle a même essayé exprès avec un pull pour me le prouver. Du coup je suis encore plus sûre qu'il est vraiment juste et je me demande même s'il finira l'hiver.

    Coté montage, pas grand chose à redire. J'ai un peu (beaucoup) galéré pour la première poche. Les explications sont claires, c'est juste mon exécution qui ne devait pas être assez précise (ce n'est pas foncièrement une surprise en fait... !). Donc j'ai mis une bonne heure dont 40 minutes au moins de découds-pas-vite pour la première poche contre huit minutes pour la seconde. Voilà....

    Le reste se monte tranquillement, en prenant un peu son temps.  Il y a un second petit bémol sur mon choix de tissus au niveau des plis des cotés. La laine est assez rigide, aidée en cela par les "incrustations" de fibres colorées et se prête vraiment mal à l'élaboration de jolis plis bien précis ainsi qu'à une belle mise en place de la doublure de la poche. Ce sont deux points que je traiterais autrement si je recouds ce manteau.

    Place aux photos, faites un peu vite ce matin à 7h30 avant le départ pour le boulot. La lumière d'est est bien différente et bien plus froide que celle de 17h. Mais pour un manteau ça convient finalement assez bien...

    On commence par une vue globale et une grande fille qui se met en route doucement... Au passage une position des pieds très blogo-compatible..

    De face j'apprécie particulièrement le jeu des découpes cotés, soulignées par un passepoil. On ne voit presque pas les plis le long des poches dessous, je crois qu'en plus de sa rigidité l'imprimé même du tissu ne s'y prête pas !

    De dos, les petits empiècements font un rappel de l'extérieur de la capuche. Je suis curieuse de voir comment ils vont vieillir à l'usage.

    Zoom sur ces fameuses poches, plissées, doublées, passepoilées et sur le raccord de passepoil avant arrière qui est pour une fois nickel...

    Capuche fonctionnelle et toute douillette....

    Et après, la vraie vie, celle où les enfants portent leur manteau ouvert et où tu leur répètes à longueur d'hiver de le fermer bon sang, il fait froid dehors, je ne tiens pas à ce que tu tombes malade....

    Ce qui permet aussi comme ça de profiter de la doublure !

    sur laquelle au moins on aperçoit les plis !

    Un bel hiver à venir, une demoiselle contente, une maman ravie de lui avoir fait plaisir... trio gagnant :-)


    16 commentaires