• Mon petit dernier me tanne, à intervalles réguliers et de plus en plus rapprochés, pour que je lui couse une chemise. Je ne sais pas s'il en veut vraiment une par goût ou si c'est pour "que je couse aussi pour lui" mais ce qui est sûr c'est qu'il a de la constance dans sa demande. J'ai donc enfin accédé à son souhait récemment et cherché une chemisette chez Ottobre (histoire de shunter l'étape "poignets de manches longues"). J'ai curieusement eu du mal à trouver. A part "happy madras", déjà cousue ici et avec plus de bonheur ici,  point de chemisette pour petit garçon devenant grand. Je me suis donc rabattue sur une chemise manches longues à laquelle j'ai tout bonnement raccourci les manches. Coté tissu, le petit garçon en question a choisi un imprimé que je ne voyais utilisable que pour des accessoires, certainement pas pour une chemise, mais comme là dessus aussi il a vraiment insisté j'ai donc coupé dans ce coton imprimé, acheté il y a quelques années mois sur Hawthorne (ne cliquez pas, c'est la tentation là bas...).

    Coté couture, rien à dire, il s'agit donc du modèle Ottobre 3/2014, Little Richard, en taille 110cm pour un bonhomme d'environ 105 cm. J'ai longuement parcouru toute la laize du tissu pour trouver LE raccord pour les deux devants. J'ai refait mes calculs de patte de boutonnage trois fois pour vérifier que tout tomberait bien une fois coupé, plié et cousu et ... youpi, ça a fonctionné. Je me suis également fait la remarque que lui s'en moquait royalement, que ceux qui la verrait aussi et qu'il fallait être givrée -comme vous et moi par exemple- pour se poser ce genre de question existentielle.

    Ensuite le bonhomme n'a pas été très coopératif pour les photos, il voulait la porter, la garder mais pas sortir dehors pour les photos. Jugez-en par vous même, on commence par le comble de la photo qui n'apporte rien dans le blog !

    SA chemise ...

    Ensuite ça s'améliore un peu...

    SA chemise ...

    Et il s'est déridé. J'en ai profité pour photographier le biais rapporté aux manches, assorti au dessous de col...

    SA chemise ...

    Et après les éléphants de la chemise, place à leur clown de propriétaire !

    SA chemise ...

    N'empêche qu'il en est ravi, et ça ça vaut tous les raccords du monde...

    SA chemise ...

     


    19 commentaires
  • C'est tout elle : elle est jolie, elle semble classique mais elle a son caractère bien à elle, elle est recherchée, elle aime les petits détails, elle se dévoile petit à petit... La tunique "Curieuse" d'Her litlle world correspond bien à ma grande.... Offert par le père Noel, le patron aura attendu quelques mois avant d'être cousu. Et puis en mars, j'ai pris le temps de regarder les tissus avec ma grande. On a choisi ensemble un coton d'origine ODD (Ouvrage des Dames) je crois, acheté sur une groupe de revente FB et le  reste du chouette coton "brodé" blanc -ODD lui c'est sûr- qui restait de mon indécise. J'ai coupé le patron en 10 ans pour ma grande qui les aura en juillet (10 ans... déjà.... waouh!). Elle a choisi de ne pas avoir les jolis poignets qui font partie du charme de cette tunique. J'ai insisté un peu (parce que moi je les trouve très beaux) mais je me suis pliée à sa demande, c'est tout de même elle qui va porter cette tunique, il faut qu'elle lui plaise. On a donc choisi de couper juste une bande contrastante pour finir les bas des manches.

    Coté montage, j'ai galéré pour faire les angles de l'empiècement. L'explication est simple, sur le papier je comprends parfaitement mais la réalisation demande une minutie que je n'ai peut-être pas... Et puis dans le dos, je ne sais pas ce que j'ai bricolé mais mes deux moitiés dos ne se croisent pas au milieu, elles sont plus larges... Je n'ai pas encore vérifié mais j'imagine que j'ai du me tromper en recopiant le patron. Ce qui était chouette c'était que j'avais les pressions kam pile poil de la bonne couleur ! Au final, le résultat me plait et à ma grande aussi, c'est le principal. Par contre, il faut signaler que je me colle au repassage à chaque sortie de machine, les plis devant et dos ne donnent pas le droit de zapper cette étape... Mais la tunique en vaut le coup !

    Curieuse...

    Curieuse...

    Curieuse...

    "Oh ? Qu'est ce que tu as fait là sur l'ourlet ?"

    Curieuse...

    "La même chose que pour le bas de manche,  un petit point décoratif à peine visible, pour le plaisir du détail..."

    Curieuse...

    Je suis conquise...

    Curieuse...


    25 commentaires
  • Cela ne vous aura pas échappé, Ivanne a sorti la semaine dernière un nouveau patron pour enfant... On a vu fleurir plein de versions de "Trop Top" toutes plus jolies les unes que les autres et même si certaines ont frisé l'indigestion, je ne peux que partager l'engouement général. J'ai eu la chance de tester le patron et je tiens tout d'abord à remercier Ivanne de sa confiance, je suis contente si j'ai pu apporter mon petit gravillon à ce gigantesque travail, Ivanne étant pour moi celle qui m'a amenée à la couture il y a 3 ans...

    Quand j'ai reçu le patron, j'ai immédiatement décidé de tester la version A du top, avec manches longues, et la version B parce que j'avais hâte de trouver un patron sympa pour utiliser mes cotons.  En farfouillant dans ma montagne de tissu je suis tombée sur un coupon de jersey très fluide, rose brillant, de chez Mamzelle Fourmi et je l'ai aussitôt imaginé dans la version C, version dont le col ne me tentait à l'origine pas plus que ça. J'ai donc de manière tout à fait cohérente commencé par cette version... Quand on dit que parfois c'est le tissu qui dicte le projet...

    J'ai coupé un 8 ans pour ma number 3 qui va sur ses 7 ans et a des mensurations de 7 ans. Voilà donc ma version test avec finition intérieure biais (qu'on ne voit pas) et avec passepoil argenté inséré dans la couture latérale, une des nombreuses suggestions d'Ivanne pour différentes finitions...

    Inutile de préciser que pour une 7 ans, le passepoil kibrille a tout son succès...

    Tellement chouette qu'on le fait danser :

    Et coté technique ? La finition des cols en jersey par exemple ? Ivanne a fait une super fiche explicative, j'ai enfin l'impression de ne plus subir mes cols ! Le résultat n'est pas encore parfait, je manque de pratique mais maintenant je comprends et je sais ce que je fais et pourquoi je choisis telle ou telle technique. Ici le col dans le dos :

    Bon, et sinon, ce col bénitier qui me laissait dubitative ?

    Ben c'est juste très joli en fait...

    Ça se passe de commentaire supplémentaire je crois...

    Ensuite j'ai attaqué la version A, option manches longues dans un reste de maille de chez Mamzelle fourmi (Reste de maille car le coupon a originalement servi à coudre un "Automn Mode" d'Ottobre pour moi, pas encore publié... oups !). Ma grande de bientôt 10 ans a les mensurations d'une 9 ans mais j'ai tout de même coupé un 10 ans car ce top sera surtout porté à l'automne-hiver prochain. Il est donc "logique" que les manches soient clairement trop longues sur le mannequin. J'ai rajouté une custo au flex, reçue d'une copinaute (MERCI !)  (que je ne nommerais pas pour qu'elle n'ait pas d'éventuels ennuis, flex d'inspiration Alice Chouquette , je précise pour être tranquille, pas convaincue de ce que je fais, mais pas d'humeur à lancer un n-ième débat sur les copies/inspirations/droit d'auteur ou de créations, etc). Et je reviens à nos moutons et au boulot d'Ivanne. Comme pour le top précédent j'ai appris des trucs au niveau de l'encolure et ici encore le résultat n'est pas parfait mais bien mieux que mes tentatives précédentes... Résultat avec ma Number two :

    L'encolure de près, le sourire en bonus,

     

    Je suis fan du résultat. Le cahier des charges "basique adaptable" est rempli à 100% !

    Et comme il me restait un peu de temps avant la deadline du maxi questionnaire de fin de test, j'ai enchainé avec une version B, la version qui permet d'utiliser les chouettes cotons et de dévoiler les cous à bisous !

    Le coton est un cadeau de La boite à bulles. Ce coup ci j'ai taillé une taille intermédiaire, un 9 ans donc puisque c'est pour cet été. Mes enfants ayant tous une grosse tête, c'est sans surprise que la tête passe tout juste, la prochaine version aura une bride !

    J'ai pris l'option passepoil aux épaules, ourlet de manches contrastants et j'adore le résultat. Les manches me plaisent trop !!!

    Et ce petit dos... que j'imagine déjà en deux morceaux, boutonné...

    Je m'étonne encore des résultats si différents et déclinables avec une seule base...

    Donc voilà, ça se voit, je suis conquise, je ne peux pas dire mieux... ! Merci Ivanne !


    29 commentaires
  • Et voici enfin Denver, cousue elle aussi en décembre, beaucoup portée depuis et enfin photographiée récemment. Denver est donc un patron de "C'est dimanche". C'est la première fois que je coupais un patron pour femme de cette marque mais étant convaincue par ceux des enfants, je n'avais pas beaucoup de doutes sur les explications et le tombé. Et effectivement ça s'est plutôt bien passé, la fiche explicative pour la patte de boutonnage passepoilée aidant bien ! J'ai coupé ma tunique dans un coton un peu gratté des chez Mamzelle fourmi, ce coton a un coté tout doux, limite pilou, que j'adore. Pour simplifier les raccords (déjà limite au niveau des épaules) j'ai coupé la patte de boutonnage dans le biais. Mais si cela a effectivement simplifié les raccords, ca a été beaucoup moins bien au niveau de la pose du passepoil, le tissu étant dans le biais il s'est donc tout naturellement un peu déformé pendant la couture et du coup ma patte est loin d'être régulière et parfaite. Cela ne m'empêche pas de porter cette tunique régulièrement, je suis fan de la longueur du dos, de la douceur du tissu et je me sens à l'aise dedans. Coté taille j'ai coupé une taille L et cela me convient parfaitement tant pour porter un col roulé dessous l'hiver que pour être un peu au large en demi saison.

    Résultat : un séance photo après une journée de travail, d'où le coté froissé de la tunique, on est loin de du coté policé et parfait de la blogo !

    Et Denver...

    Et Denver...

    Et Denver...

    Ne me remerciez pas pour le sourire crispé le soleil dans les yeux, c'est cadeau !

    Et Denver...

    Le gondolage dû au tissu dans le biais  (et à mes approximations naturelles).... cadeau aussi !

    Et Denver...

    J'ai fait un un ourlet rapporté bien plus net qu'un ourlet normal sur le bas arrondi de la tunique.

    Et Denver...

    Et cousu le même biais à l'encolure...

    Et Denver...

    Et Denver...

    Bilan pour celle ci : portée aussi régulièrement (à peine moins portée que l'indécise précédente ...à cause de la nécessité de repassage peut-être... ?), confortable, que j'enfile sans me poser de questions... un bon 16/20 !

    Cette Denver aura, elle aussi,une petite sœur un jour ou l'autre, ce n'est qu'une question de temps !


    19 commentaires
  • Me revoilà avec de la couture pour moi avec "l'indécise" de MLM. Patron acheté aussi assez rapidement et cousu en novembre. En novembre ou décembre, j'ai fait une première version de test avec un tissu à deux euros le mètre d'un magasin parisien, dans le 20ième, impossible de me rappeler de son nom... C'était un tissu acheté au tout début, en 2012, pour faire une chemise à mon grand mais il ne lui plaisait pas et je l'ai donc recyclé pour moi. Autant voir prévenir tout de suite, l'aspect froissé du tissu est normal ! Et convient parfaitement à mon mode de vie d'ailleurs !

    La chemise est taillée en taille L, j'ai choisi la version manches longues, avec poignets et avec col, ainsi que l'insertion d'un passepoil entre l'empiècement dos et le dos et j'ai remplacé les fronces du dos par deux petits plis . Je n'ai entoilé ni les poignets ni le col, mon coton (Ikea) était juste rigide comme il fallait. pour la mise en situation c'est ma grande de neuf ans a pris les photos un jour de soleil et de vent et je trouve qu'elle se débrouille bien !

    Doublement indécise

     

    Doublement indécise

    Doublement indécise

    De plus près ca donne

    Doublement indécise

    Pour les détails, c'est par là.... Ma patte de boutonnage s'est retrouvée parfaitement raccordée par un de ces merveilleux hasards qui donnent des résultats que tu n'obtiens jamais en réfléchissant et t'appliquant minutieusement du début à la fin...

    Doublement indécise

    les poignets me plaisent complétement

    Doublement indécise

    Mon passepoil fait maison est un petit peu gros et donc rigidifie légèrement le dos, et ce sera bien le seul bémol de cette cousette...

    Doublement indécise

    Et même si les finitions à la main m'ennuient toujours autant, ce col joliment fini le valait bien

    Doublement indécise

    Sans faire un vrai bilan "Wearability", c'est LA cousette que je met dès que je peux. En confort elle est top, la coupe me plait, le potentiel d'association est parfait, un bon 17/20 à mes yeux :-) !

    La version 2 a vu le jour en janvier, dans un joli coton de l'Ouvrage des Dames. Pour cette deuxième version j'ai choisi de ne pas mettre de col, j'ai fait un seul pli creux au milieu du dos, j'ai gardé les poignets et j'ai recyclé des boutons d'une vielle chemise okaidi (monté à l'envers, ils sont parfaits). Comme vous pouvez le constater, un flou artistique s'est invité au milieu des photos... Comme on voit tout à fait la chemise j'ai choisi de ne pas les refaire,

    Doublement indécise

    Doublement indécise

    Doublement indécise

    La patte, moins réussie que la première.... (tu la vois là, la couturière pas satisfaite qui regarde son boulot pour la 153ième fois ?)

    Doublement indécise

    Et pourtant ça fait illusion, non ?

    Doublement indécise

    Cette chemise là n'a pas encore été réellement portée, à cause de la météo évidemment, donc je ne peux pas vous en dire beaucoup plus actuellement sur mon utilisation, à suivre...

    Une chose est sûre, c'est que l'indécise et moi, on se marre bien et ce n'est pas fini ! Ceci dit, il y a de la concurrence avec la Denver ("C'est dimanche") que je vais aussi vous montrer très bientôt !

    Doublement indécise

    Doublement indécise

     

     

     


    26 commentaires
  • Aujourd'hui, de la couture pour homme... Mais comme c'est pour un cadeau d'anniv', faire un vêtement ça me semblait à la fois trop risqué et trop contraignant. J'ai donc cherché à faire dans l'accessoire et, puisque ce n'est pas pour une fille (!), dans l'utile ! je me suis donc tournée vers le tuto du sac d'une poule à petits pas pour faire un sac de sport. Pour le coté masculin j'ai pris du jean des coupons St Pierre, pour la doublure un coton bleu turquoise de même provenance, une grande FE et zou, ça roule. Pas de difficultés particulière, j'ai zappé la poche en demi cercle et j'ai remercié mon retourne biais quand il a fallu retourner les 1,6m de l'anse.

    Coté personnalisation, les destinataire est un joggeur. J'ai donc trouvé un dessin sympa que ma scan n' cut a scanné puis coupé sans souci. C'est vraiment bien de ne pas passer par la case vectorisation sur ordi pour les motifs simples quand on n'y connait rien et qu'en plus on est à la bourre. Bonheur !

    Au final :

    Pas si accessoire que ça!

    Entrouvert on aperçoit la doublure assortie aux surpiqures

    Pas si accessoire que ça!

    La custo de plus près :

    Pas si accessoire que ça!

     

    Pas si accessoire que ça!

    Pour ranger ses chaussures de course, un rapide petit sac 4C selon le tuto de crevettefabrique désormais bien connu et toujours aussi efficace

    Pas si accessoire que ça!

    Avec un petit clin d'oeil au destinataire (puisque la machine de découpe était en pleine forme, et moi aussi !!!)

    Pas si accessoire que ça!

    Et je crois que ça a plu. Je n'ai plus qu'à faire la même chose pour moi avec "I Need Time to sew" à la place de la bouteille (euh... en plus de la bouteille ???


    22 commentaires
  • Ce n'est pas bien évident vu depuis la fenêtre du blog mais j'apprécie beaucoup les patrons de Marisa, qui a créé sa marque MLM. A mon actif, j'ai déjà un "Confortable" et deux "Indécise", aucun n'ayant pour l'instant été photographié et encore moins publié de fait... Quand elle a sorti son nouveau patron de gilet, "l'incontournable", je me suis dit que encore une fois ça serait un bon basique et que je n'avais aucun patron de gilet, ce qui m'a permis de le commander en toute bonne conscience deux jours plus tard. Je voulais le faire en molleton, j'avais envie d'un gilet douillet "sportwear"... Et puis je n'ai trouvé aucun tissu pour assortir au molleton rose que j'avais choisi. Enfin si, j'ai trouvé un liberty mais il me semblait que le liberty était un peu fin par rapport au molleton pour faire office d’empiècement.  Et puis j'ai trouvé ce coupon de maille acheté l'année dernière chez Mamzelle Fourmi et alors que je m'interrogeais sur le tissu à assortir, Mme Les Reloux a publié son incontournable sur IG. Avec un empiècement en liberty...  Donc c'est jouable... Je me suis donc demandé comment faire pour que la tenue soit bonne et j'ai tout bêtement décidé de doubler la maille avec le liberty au niveau de l'empiècement. J'ai hésité entre le Mauvey et le Fitzerald, fait un sondage IG qui a confirmé le Fitzerald, merci les copines ! Je me suis longuement interrogée sur "passepoil" ou "pas passepoil", puis sur "noir ou banane", avant de trancher sur passepoil banane ! Ouf !

    J'ai taillé un L. Au moment de coudre l'empiècement avec les devants je me suis aperçu que j'avais coupé le devant en un seul morceau, sur le pli donc... et que si je coupais il me manquerait donc les marges de couture. Du coup l'Incontournable s'est transformé en pull. Un peu les boules pour les parementures du gilet taillées dans le lib'.... bon.... Je ne vous cacherais pas que mon raccord à l'encolure est loin d'être parfait à l'intérieur mais ça s'est plutôt bien passé pour un rattrapage. Sur les photos on dirait que le milieu de l'encolure n'est pas centré, c'est du à l'épaisseur des deux passepoils lorsqu'ils se chevauchent au milieu.

    Et puis j'ai monté ma parementure... Et après l'avoir rabattu je me suis rappelé des jolies finitions d'Ivanne, de ses cousettes aussi jolies dehors que dedans et devant lesquelles je m'extasie à chaque fois.... Je me suis dit que ça ferait une jolie finition de border la parementure avec un biais couleur passepoil. Et pour une fois j'ai vaincu ma flemme et mon impatience de finir. Merci à la machine à biais qui m'a fait gagner du temps (et épargner mes doigts avec le fer). Ceci dit la pose de mon biais n'est pas parfaite mais ça progresse. Et puis du coup, bien sur, hors de question de surpiquer la parementure de manière apparente sur le liberty. Donc finitions (toujours pas invisibles) à la main.... Et petits points décoratifs assortis au passepoil pour les ourlets, histoire de pousser le détail un peu plus loin.

    Au résultat un pull confortable, agréable à porter, un tout petit peu large pour moi, déjà mis deux fois (en 6 jours).... Juste perfect ! Je suis ravie de mon erreur initiale sur les devants, ce pull me plait beaucoup. Et c'est pas étonnant, si on se rappelle des deux tuniques ici: tunique C version 1, tunique C, version2. N'interprétez pas ce je ne pense pas, aucune analogie entre les deux patrons,  c'est juste que je comprends pourquoi le résultat me plait autant, avec empiècement et passepoil :-)

    Vu d'ensemble sur la bête, photos faites par mon grand :

    L'incontournable qui porte bien son nom

    L'incontournable qui porte bien son nom

    L'incontournable qui porte bien son nom

    Et les détails de plus près :

    L'incontournable qui porte bien son nom

    L'incontournable qui porte bien son nom

    La version gilet est déjà cousue, il ne lui manque plus que son bouton ! (et les photos...!)

     


    25 commentaires
  • Oh purée, encore un mois de passé... J'ai rien vu, à peine 3 flocons de neige, des jours qui passent à une vitesse folle, une charge de travail inédite depuis 5 ans et hop on est déjà en février. Et j'ai fait aucune des photos dont je vous avais parlé la dernière fois. Ca craint ma brave dame, ça craint...

    Concernant la robe de ce jour j'ai renoncé à faire des photos exprès pour le blog, 2 Hate crime successifs sur le tulle que vous allez voir plus bas ont eu raison du nom de robe. Maintenant on dirait plutôt guenille... Du coup, que des photos en situation de cette Donna Dress que j'aime beaucoup. J'aime sa forme simple, j'aime son noeud dans le dos, j'aime le corsage croisé, j'aime la simplicité du patron. J'aime tout ! J'ai proposé à la demoiselle de sizans de rester sur le thème du bleu turquoise, couleur des mariés et on a trouvé un coupon de coton de chez PPMC tout à fait adapté. Bonus imprévu le grand m'a dit que ca lui plaisait pour sa chemise aussi, vous reverrez donc ce tissu un peu plus tard (un jour ?).  Coton blanc de la jupe de chez Mondial tissu, tulle des coupons de St Pierre et go ! Coté taille, j'ai fait un 6 ans et c'est un peu juste au niveau du buste, vous verrez d'ailleurs sur une des photos que les boutons pressions du dos ne résistent pas à un rock... Je n'ai rien à dire sur le montage qui est tout simple, le corsage est doublé, ça fait de jolies finitions, j'aime rajouté deux couches de tulle sur la jupe et le résultat est là :

    Vue générale à l'apéro-coca !

    Donna dress de mariage...

    Le motif du tissu, d'un peu plus près ?

    Donna dress de mariage...

    Et avec les yeux rivés sur son grand frère (teasing de la chemise inside !!! )

    Donna dress de mariage...

    Le joli noeud et les pressions qui ne tiennent pas... (et la coiffure "de princesse" qui a tenu toute la nuit, youpi !)

    Donna dress de mariage...

    Et en plus...  elle tourne...

    Donna dress de mariage...

    Une robe que je vous conseille, une robe remise à Noël avec sous-pull et collants (et sans pressions!), une robe que je referais sans aucun doute !

    Sondage de blogueuse débordée : Je trouve de moins en moins le temps de répondre à vos com' : c'est négatif/neutre/positif vu de chez vous ?


    25 commentaires
  • Belle année à tous et toutes. je vous souhaite plein de petites joies, de l'émerveillement au quotidien, la capacité d'accueillir et de profiter de chaque instant pour une année riche en bonheur !

    Un petit post de reprise, avec une cousette datant d'il y a plusieurs (hum..) mois mais qui est de nouveau de saison. A l'époque de cette cousette, Melle L. , 5 ans et demi, avait un besoin urgent de pantalon et moi peu de temps (oui, c'est récurrent!) disponible devant moi pour palier à cette urgence. J'ai donc allégrement réutilisé un patron déjà patronné pour sa soeur ainée en 2012, juste ici. Considérant que le pantalon avait été patronné en une taille 8cm plus grande que ma puce, que c'était originellement un pantacourt et que Melle L. a un tour de taille un peu plus grand que celui qui va avec sa taille, je me suis dit que ça devrait aller. C'est donc le modèle Ottobre 1/2010, modèle 17.  J'ai donc coupé dans un reste de velours du marché de la plaine (déjà utilisé ici, pour une robe, le coupon est presque fini, victoire !), utilisé un imprimé un peu chargé pour les poches et bingo, tout s'est déroulé (presque) sans problème....`jusqu'à la fermeture éclair , le velours n'a pas voulu prendre le pli, j'ai merdouillé bien comme il faut et au final ça baille. Mais au moins elle ne va pas à l'école en culotte !

    Séance photo avec le ciel bleu des Alpilles en bonus

    Ottobre

    La suivante c'est la photo que normalement on ne blogue pas, celle où on voit la FE qui baille !

    Ottobre

    Ottobre

    Cette petite poche avec son adorable petit pli....

    Ottobre

    Et la poche arrière....

    Ottobre

    Et si vous vous demandez ce que ce pantalon lui inspire, voilà la réponse... pourtant ya pas de rose, pas de tulle, pas de volant.... va comprendre !

    Ottobre

    Bon et puis il faudrait que je me mette aux photos... une chemise de mariage, 3 tee shirt ML, un jean pour le grand grand, la robe de mariage de la troiz', un pantalon de sport et 2 tee-shirt ML de Number 2 ainsi qu'une indécise, un confortable, une Denver, un Basic Monday, un top dressing chic et un short pour moi ne sont même pas shootés... Ca commence à faire beaucoup de retard , heureusement que je n'ai pas pris de bonnes résolutions sur ce sujet là pour cette année !!!

     

     

     


    21 commentaires
  • Début juillet, je me suis essayée aux tissage de perles avec Mme Les Petits Pots et celles qui me suivent sur IG ont pu voir passer deux bracelets type Hip***ma. Caro a laissé un com' et je lui ai proposé un échange, ravie de pouvoir éventuellement faire pour elle quelque chose dans lequel elle n'excelle pas (parce que oui, je l'avoue bien bassement, je suis jalouse de ses tricots et de pas mal de ses cousettes... voilà c'est dit !). On a donc convenu d'un échange bracelet contre surprise. Oui j'ai pas été super gentille avec elle parce que du coup ça ne l'aidait pas à choisir mais j'aime bien trop les surprises pour m'en priver. On a aussi convenu de s'envoyer le tout début août, avant nos vacances respectives. Ce qu'elle a parfaitement fait... elle ! Parce que moi sur ce coup là je crois que j'ai accusé deux bons mois de retard... J'ai quelques excuses mais je reconnais que c'est quand même la grande honte... Et deux mois de plus pour faire les photos et publier....

    Je vous montre d'abord mes surprises, cousues dans un de mes deux liberty préféré, le sublime Mauvey (l'autre c'est le mitsi, vous savez tout au cas où vous auriez envie de me faire une surprise !) pour un ensemble pochette-étui qui me plait trop !!!

    Echange avec la talentueuse "La cabane d'Elilou"

    Et de plus près, pour admirer les détails...

    Echange avec la talentueuse "La cabane d'Elilou"

    avec son usage depuis ...

    Echange avec la talentueuse "La cabane d'Elilou"

    Pour l'étui à "lunettes"... !

    Echange avec la talentueuse "La cabane d'Elilou"

    Et le "meilleur" pour la fin parce que je souris chaque fois que mon regard se pose dessus :

    Echange avec la talentueuse "La cabane d'Elilou"

    Et euh... là j'ai un gros bug....parce qu'il y avait aussi un joli petit nuage mais que tout d'un coup je me rend compte que je ne sais pas où il est (mais je vis entre deux maisons en ce moment, ceci explique un peu cela...) je vous engage à filer chez Caro pour le voir :-)

    De mon coté... j'ai demandé son tour de poignet à Caro. Comme il était semblable au mien j'ai tissé un bracelet de la même longueur que les miens. Easy ! Et puis j'ai pensé au montage... et je me suis rendue compte que je n'avais pas de fermoir de la bonne couleur (les miens en stock sont argentés et ça n'allait pas du tout avec...). Donc commande de fermoirs... explosé le délai déjà très juste.... Et puis j'ai voulu un fermoir plus pratique que les miens et j'ai donc commandé un fermoir aimanté que j'avais vu chez Mme Batman et Bobines et qui me semblait très bien. Au moment du montage je me suis rendue compte que je n'avais pas pensé que le fermoir de mes bracelets était vraiment plus long (du fait de l'attache et de l'anneau) que le fermoir aimanté... donc forcément le bracelet tissé était trop court... J'en ai donc refait un autre pendant mes vacances en Bretagne. Au retour j'ai fait le montage, avec une petite chaine dorée, un cordon de suédine, du coton ciré et des "pièces chinoises" (le tout perlesandco)et un ruban de strass. ... Encore un truc : la qualité des photos laisse à désirer, j'en suis consciente mais je n'avais pas mon appareil photo, juste mon téléphone, j'étais déjà à la bourre de deux mois et je me suis dit qu'il était plus important d'envoyer enfin le colis à Caro que des penser à mon blog !!! Bref, voilà donc le résultat :

    Echange avec la talentueuse "La cabane d'Elilou"

    Et d'un peu plus près...

    Echange avec la talentueuse "La cabane d'Elilou"

    Echange avec la talentueuse "La cabane d'Elilou"

     J'avais aussi envie de lui faire un peu d'encadrement donc je suis allée piocher deux photos de ses enfants sur son blog. Pour la plumette, j'ai un peu hésité sur le coté "très vert" du passe partout avec le biseau 45° blanc ça passe plutôt bien je trouve. Un petit dégradé de papier pour rappeler les couleurs de la robe home made et le tour est joué.

    Echange avec la talentueuse "La cabane d'Elilou"

    (Caro, je t'ai piqué ta photo aussi, la mienne ci dessous est incomplète !!!)

    Echange avec la talentueuse "La cabane d'Elilou"

    Pour son grand c'était plus compliqué. J'ai eu l'idée facilement mais j'ai grave galéré pour la réalisation, allez savoir pourquoi... le jaune qui n'était pas le bon, un coup de cutter malheureux dans un des cadres, un soleil qui refuse de se laisser coller... Puis le cadre lui même qui se casse dans un coin (jamais vu ca auparavant... passons...). J'en rachète un différent et là c'est le verre que je casse au montage... A ce stade là j'ai failli acheter une boite de chocolats et envoyer le bracelet avec et puis c'est tout... mais finalement je m'y suis remise et bon... voilà le résultat

    Echange avec la talentueuse "La cabane d'Elilou"

    Echange avec la talentueuse "La cabane d'Elilou"

    Ca a été long, essentiellement parce que c'était un peu le bazar du coté de chez moi... Mais je te remercie encore une fois Caro pour ce chouette échange, il ne se passe pas un jour sans que je profite de tes cadeaux (bon, ok, en ce moment la pochette pour les lunettes de soleil un peu moins mais l'ipod c'est tous les jours !)


    24 commentaires
  • Comme il y a quelques mois pour le fil d'alu (c'était ici), Creava m'a recontactée pour tester les feutres Posca. J'en avais déjà entendu parler, j'avais vu les créas de copines, compris que les utilisations étaient quasi sans limite mais je n'avais encore pas sauté le pas de les essayer moi même. Du coup vous pensez bien que j'ai sauté sur l'occasion. Ça s'est direct compliqué lorsque je suis arrivée sur la page pour choisir mes feutres Posca. 

    162 choix... gloups ! Après courte réflexion j'ai choisi les feutres à pointes moyennes, connaissant mon manque de patience pour les dessins trop fins et compliqués (l'admettre c'est s'éviter ensuite de s'agacer !!!). Et j'ai pris des couleurs girlys et qui tranchent dans l'optique de faire quelques chose pour mes filles.

    Un chouette test pour Creava

    Et puis il s'est passé des semaines sans que je trouve le temps de les utiliser. J'ai comme beaucoup d'entre nous une fâcheuse tendance à accumuler les projets et les envies et a manquer de temps pour les concrétiser... valentine de Creava m'a très gentiment demandé des nouvelles la semaine dernière, sans me mettre la pression et ça a été le booster dont j'avais besoin.

    Comme j'avais déjà vu des résultats sur pas mal de supports j'ai cherché autre chose de plus exotique. J'ai fait mon premier essai sur la boite du protège-dent de ma fille (oui, mes filles ont un protège-dents, elles font du rugby !). Plastique lisse et brillant, dans le genre surface pourrie, on ne fait pas beaucoup mieux... Je ne vous cacherais pas que j'ai sans doute mis la barre un peu haute... L'encre ne tenait pas bien, ne s'appliquait pas de manière uniforme... En même temps c'est bien le but du test de voir ce qui est possible ou non :-)

    Donc résultat mitigé, la couvrance est très bonne puisqu'on ne voit plus le logo initial de la boite mais l'esthétique laisse à désirer, on voit les traces de feutres, ce n'est pas uniforme. Et à l'utilisation la couleur s'abime vite, la couche de couleur restant en fait "posée" sur le plastique. On voit bien la "griffure" sur la seconde photo.

    Un chouette test pour Creava

    Un chouette test pour Creava

    Très honnêtement j'aurais été très étonnée que ça tienne et que ça soit parfait donc le résultat est finalement conforme à mes attentes....

    De l'autre coté des surfaces galère, il y a le bois. Brut of course parce qu'en grande flemmarde passer une couche de sous-couche ça me saoule (en ça je ne rejoindrais jamais le clan des blogueuses perfectionnistes qui font tout dans les règles de l'art. Mais je le vis très bien !). Donc qui dit bois brut dit surface qui absorbe et qui diffuse aussi... Je leur en ai vraiment demandé beaucoup à ces feutres !!! J'ai donc pris ma règle, mes 4 feutres et ma boite de mouchoirs en bois. Et je me suis amusée. je n'ai rien tracé ni réfléchi au préalable (pour les même raison que ci dessus) j'ai juste utilisé les feutres, l'un après l'autre, en changeant de couleurs aussi souvent que je le voulais, sans avoir à galérer comme je l'aurais fait pour de la peinture. J'ai apprécié l'épaisseur (moyenne) de la mine qui permet à la fois de faire des traits pas trop épais mais aussi de remplir des surfaces sans y passer des heures. Le résultat est pile poil comme je voulais. Il y a certes ce que certains pourraient considérer comme des "imperfections", dues au fait que le bois diffuse la couleur, mais à mes yeux c'est inhérent au support et c'est très bien ainsi. Question finitions il manque les cotés sur les photos ci dessous... J'hésite entre peindre uniformément ou (et cette seconde solution a ma préférence) trouver LE making tape assorti pour faire une bande tout autour de la boite. Mais comme je pense que cette recherche va me prendre encore un temps certain.... voilà déjà les photos !

    Un chouette test pour Creava

    Un chouette test pour Creava

    Un chouette test pour Creava

    Et là je suis vraiment convaincue par ces feutres pour leur facilité d'utilisation, pour le coté "toujours prêt", pour leur précision et aussi pour le fait de pouvoir les prêter aux enfants sans craindre une cata. Je n'ai pas fini mes essais, j'ai encore une ou deux idées à tester mais je comprends et confirme complètement l'engouement de ce que j'avais lu avant. Par contre je dois bien vous avouer que je ne crois pas que je vais résister longtemps avant d'enrichir ma gamme de couleurs... !

    Bon... Du coup, je ne remercie pas vraiment Creava car ma to do list s'allonge et mon portefeuille s'allège :-) Mais je recommence bien volontiers une prochaine fois si mes délais restent acceptables !!!


    16 commentaires
  • Il y a deux ans déjà que le père Noël m'a amené le joli livre "Sewing Clothes Kids Love" (Farbenmix). Il y a plein de jolis modèles dans ce livre. J'ai déjà cousu la jupe insa et je suis raide dingue de la robe Feliz (ex ici, même si les couleurs ne me plaisent pas !), avec ses froufrous qui me plaisent tellement pour une grande occasion. C'est donc cette robe que je voulais réaliser pour ma grande pour le mariage de mon frère. La robe ne lui plaisait pas (Pourquoi tant de haine contre ce modèle si joli ? Je vais le proposer à sa soeur, sait-on jamais...).... Dommage. Par contre en feuilletant le livre elle m'a dit "oh elle est jolie celle là". Ce sera donc "Manhattan" pour mademoiselle. Question tissu elle voulait du rouge, je lui ai donc proposé un coton rouge à pois blanc des coupons de St Pierre et c'était parti.  Le patronage (134cm je crois, ca date de juillet...!) est un peu galère, les planches du livre sont imprimées sur du papier très fin, limite papier de soie. Pas l'idéal pour recopier. J'ai ensuite coupé les 22 pièces. Oui, 22... gloups ! Contente d'avoir fini j'attaque la lecture des instructions (en anglais) et là je lis "comme la robe est entièrement doublée, il n'est pas nécessaire de surjeter". Comment ça entièrement doublée ? J'ai qu'une épaisseur de tissu pour chaque pièce moi !

    Donc 44 pièces de tissu. Si. Ça calme !

    J'ai ensuite attaqué le montage, rien de compliqué mais c'est un peu long, le corsage est fait de nombreux empiècements, la jupe aussi, le tout est surpiqué. Au moment de fermer le haut de la robe j'ai eu un doute, l'amplitude me paraissait vraiment faible. Sachant que la robe est resserrée derrière par un lacet ensuite j'ai trouvé ça louche, le contraire m'aurait paru plus logique. J'ai réussi à attraper ma grande (vive les vacances où les enfants sont par monts et par vaux) et effectivement, ça ne passait clairement pas. J'ai donc rajouté une fermeture éclair, sur le coté. Inutile de vous dire que comme la robe n'est pas prévue pour et comme elle est doublée ça a été un joyeux bidouillage... Ensuite j'ai monté l'ensemble col-petits mancherons. Et là, même doute... quasi sûre que ma grande ne passerait pas la tête dedans, j'ai testé avant de coudre. Bingo... c'est carrément trop petit... Les mancherons sont donc fixés de manière non conventionnelle par des pressions Kam sur le devant de la robe. Ça va nickel.

    Comme les épisodes précédents m'ont semblé bien longs et quelque peu laborieux, j'ai opté pour un ourlet rouloté sur les deux épaisseurs de la jupe, un rouge et un blanc juste pour le plaisir de changer les cônes de la surjeteuse !!!

    Vues d'ensemble :

    Manhattan de mariage

    Manhattan de mariage

    Manhattan de mariage

    Détails :

    Manhattan de mariage

    Manhattan de mariage

    Manhattan de mariage

    Manhattan de mariage

    Et en situation, avec le marié...

    Manhattan de mariage

    En pleine danse (oui, je trouve aussi un peu dommage le coté "envers" du tissu....)

    Manhattan de mariage

    Ou plus solennelle....

    Manhattan de mariage

    Et vous savez quoi ? D'abord ça valait le coup. Et contrairement à mes craintes (et contrairement sans doute aussi à Feliz... hummm)  elle se reporte assez facilement cette robe !

     


    30 commentaires
  • Heureuse initiative de Mme Au fil du canal, ce chouette défi Birdie a été l'occasion de relancer l'envie de coudre, un peu chahutée par un mois de septembre assez chargé. Birdie est une robe de "La Maison Victor", le mag' renferme quelques autres jolis patrons ce qui le rend tout à fait compatible avec mon "j'achète un magazine s'il y a au minimum 3 modèles qui me plaisent". J'espère trouver le temps de m'y mettre. Hum....

    J'ai proposé à ma grande de coudre pour elle, le modèle lui a plu, ouf ! On a passé un très long moment choisir le tissu. Le combo gagnant numéro un était une popeline rose avec le pli contrastant en Ellie Ruth. Sauf que je n'avais (évidemment) pas 1,2m d'Ellie Ruth dans le droit fil et qu'il était hors de question de ne pas respecter le sens du motif, ça aurait perdu tout son charme... Alors on a re-cherché, longtemps, longtemps. Et puis elle a ressorti ce tissu, choisi par elle sur un vide-grenier, déjà utilisé . Comme quoi, ses goûts sont bien réguliers des mois et des mois après. Moi j'avais une légère appréhension puisque ce tissu est quelque chose entre un polyester et un satin et glisse particulièrement bien. Pourtant non, là ne fut pas le problème...

    Déjà je remercie La Dame du canal pour son précieux conseil arrivé pile à temps "fais gaffe ca taille petit". J'ai donc coupé un 140cm pour ma 134cm (9 ans, standard). Et merci à toi, tu m'as évité un sacré problème !

    Non le premier problème est arrivé un soir, (trop) tard... j'ai cousu la bande pour le pli, tout surpiqué et fait le pli d'encolure. 23h, nickel pour aller se coucher. 18h le lendemain je réattaque en me rendant compte que j'ai cousu la bande avec la tête en bas... non je n'ai pas tout défait, j'ai raboté le bas de la bande (prévue pour s'adapter au col après la formation du pli) et j'ai joyeusement continué.  Montage des manches... Ah... le tissu de la manche gauche est  abimé... Chance : il me reste juste de quoi en recouper une, ouf... et un coupon fini, ça c'est bon ! Au montage de la fermeture éclair, j'ai du oublier mon cerveau, je me suis bien appliquée pour que la couture soit proche des dents. Je sais c'est débile parce que du coup le tissu va se prendre dans la fermeture... Ne me demandez pas pourquoi à ce moment là j'avais oublié ça (bière ?). Donc ça coincouille un peu... parfois... Soit... Ensuite j'ai cassé une aiguille sur le bas de la fermeture.. bah oui, le tissu est fin, mon aiguille était du 70, la rencontre avec le plastique de la fermeture était forcément fatal.... Passons au montage de la parementure... J'aligne les coutures d'épaules et là c'est le drame, beaucoup trop long devant, beaucoup trop court derrière... Comment ça ? Check de la parementure, tout est ok ? Non ?... J'ai pas fait ca ? Si ? J'ai interverti les devants et les dos... Les dos... là où est donc monté la fameuse bande contrastante, surpiquée, à l'envers et tout et tout... A ce stade j'ai décidé d'arrêter les frais, de laisser tomber cette foutue robe et puis c'est tout. Éventuellement d'en faire une autre. Sauf que le lendemain ma grande ne voulait absolument pas choisir un autre tissu. C'était celui là ou rien. Alors j'ai commis l'irréparable, j'ai taillé direct à grands coups de ciseaux dans l'encolure devant (qui était beaucoup trop près du cou du coup). J'ai rallongé ma parementure par un raccord merdique (honte à moi) et je n'ai pas aligné les coutures d'épaules (re-honte à moi). Mais j'ai sous piqué très professsionnellement ladite maudite parementure. Non mais. Du coup aussi, les coutures d'épaules sont décalées sur le devant... J'en ai profité pour les souligner avec un point fantaisie. Et à l'heure où j'écris ces lignes je me rends compte que j'ai effacé les photos que j'avais soigneusement faites de ce détail de la robe... Ça reste cohérent avec l'histoire de cette cousette.... Le reste (les ourlets quoi) s'est déroulé correctement, je n'ai tordu qu'une aiguille...

    Alors Birdie au final c'est une robe toute simple avec ce merveilleux pli devant qui fait toute sa différence... c'est une robe toute en contraste, dans sa réalisation comme dans ses tissus, comme sa jolie propriétaire :-)

    Défi birdie

    De dos, on ne voit pas que ma fermeture éclair n'est pas une fermeture invisible, ma grande voulait absolument laisser ses cheveux un peu libres parce que "c'est plus joli, non ?". J'ai senti la jeune fille qui pointera bientôt le bout de son nez et j'ai souri. Oui c'est plus joli...

    Défi birdie

    Défi birdie

    Défi birdie

    Birdie c'est fini... Mais c'était chouette et ma grande est ravie. Merci La dame du canal !


    32 commentaires
  • Plantain c'est le chouette patron gratuit de Deer and Doe vu et revu dans de superbes versions sur la toile... Il y a 9 mois environ, j'ai moi aussi cousu le mien. J'ai d'abord fait un essai dans un jersey de Mamzelle Fourmi, jersey  dont l'association de couleurs me laissait un peu pensive... Au final c'est un top que je met et remet, il est doux et fin et finalement les couleurs changent de mes couleurs habituelles et s'accordent avec pas mal de choses. Bilan : une cousette pas mal portée, qui a bien vieilli et que je portais encore hier d'ailleurs ! Contente !

    Plantain cousu en février donc, photographié en avril, publié en octobre, joli timing !

    Plantain ou la prise de vue la plus longue...

    Plantain ou la prise de vue la plus longue...

    La version deux a été cousu en mars, dans le même tissu que ce top (du coup, en fait c'est le top qui a été cousu dans le même tissu que ce plantain), un jersey du marché de la plaine, l'encolure et les coudières ont été coupé dans des chutes de jersey bleu canard France Duval Stalla. Photos faites en octobre... pas mieux pour le délai. Bilan encore plus positif que le premier, ce plantain là passe rapidement de la case lavage à la phase "porté" et séjourne peu de temps dans le placard.

    Plantain ou la prise de vue la plus longue...

    Plantain ou la prise de vue la plus longue...

    Plantain ou la prise de vue la plus longue...

    Plantain ou la prise de vue la plus longue...

     Encore Merci Eleonore pour cette jolie pépite !


    23 commentaires
  • Vous vous rappelez de cette chemise qui ne sera jamais portée... Mon petit dernier m'en réclamait une autre, le mariage de mon frère arrivait à grand pas et j'en ai donc profité pour faire d'une pierre 3 coups (le troisième coup étant la ré-utilisation d'un patron déjà décalqué, le bonheur !). Monsieur M. a choisi son tissu tout seul, "comme la chemise de papa" , ça tombait assez bien il en restait juste assez et en quelques heures c'était bouclé.

    On a donc Ottobre 2012/3, chemise happy madras, tissu Lina Morata je crois. Et au passage, vous pouvez reconnaitre ce pantalon/court là, toujours au top après plus d'un an de bons et loyaux services

     

    La chemise qui est portée !

    De face...

    La chemise qui est portée !

    De dos...

    La chemise qui est portée !

    Petits détails....

    La chemise qui est portée !

    La chemise qui est portée !

    Et petit garçon heureux .... :-)

    La chemise qui est portée !

    Et en situation ça a donné...

    La chemise qui est portée !

    ... oui la robe rouge de sa soeur, la robe turquoise de son autre soeur et la chemise turquoise de son frère viendront aussi dans un article... un jour prochain...

    La chemise qui est portée !

    La chemise qui est portée !


    25 commentaires
  • Parce qu'ici normalement il fait beau et chaud et caniculaire (dit la fille qui porte une polaire à son bureau le 24 septembre) en plein été, j'ai attendu la veille de mes vacances en Bretagne pour coudre ma version de la Do Brasil de Vanessa Pouzet. En Bretagne, il faisait bien trop froid... je ne l'ai sorti qu'ene fois pour la montrer à ma coloc' qui a elle porté la sienne tout le séjour... Humm....

    Ma version est toute simple, coupée dans un joli tissu de l'ouvrage des dames, avec des rubans à nouer dans le dos, la parementure rapportée en tissu contrastant. Je crois que j'ai taillé un XL... ou un L... bref, ce qui correspond dans le tableau `un 95 de tour de poitrine.  Question modif j'ai descendu les pinces d'environ 2,5 cm, comme sur les autres patrons de Vanessa et, plus surprenant, j'ai enlevé environ 4cm à chaque épaule (2 devant 2 derrière) sous peine d'avoir le dos qui baillait carrément... bizarre...

    Rien de plus à en dire, elle remplit parfaitement son usage de petite robe de vacances, je suis finalement convaincue par l'imprimé (j'étais clairement très dubitative, voire convaincue du coté "mémérisant" de ce tissu au départ. Merci les coupines pour vos avis ), un bon résultat donc !

    Do Brasil dans le Sud c'est parfait

     

    Do Brasil dans le Sud c'est parfait

    voilà....

    Do Brasil dans le Sud c'est parfait


    33 commentaires
  • Tant qu'à ne pas bloguer pendant plusieurs semaines, autant revenir avec le top des angoisses des couturières dilettantes... coudre du burda, c'est souvent synonyme d'arrachage des yeux pour recopier son patron, d'arrachage des cheveux pour comprendre les explications, d'arrachage des fils parce que finalement non on n'avait pas bien compris les explications en question...

    Et pourtant là ça s'est plutôt pas mal passé... Ok le modèle n'était pas hyper compliqué mais tout de même c'est un jersey bien fluide (Marché de la plaine, Marseille) avec des fronces élastiquées au niveau des épaules, avec de jolies coulisses sur les cotés... Juste les petits détails qui rendent ce top parfait à mes yeux. Il a été cousu en mai et depuis c'est sans conteste la cousette qui a le plus été portée de ma garde robe... Coté données il s'agit du top 122 du burda style de février 2014 dont voici l'image

    Revenir avec du burda...

    crédit photo Burdastyle

    Ma version est plus simple, pas de bande à œillets au col, j'ai fait un ourlet rapporté avec le même jersey que le top. J'aime la découpe centrale (qui a dit que je vais bientôt coudre "La joueuse"...?). Coté taille j'ai coupé un 42, coté coupe le décolleté est parfait pour être porté tel quel en dehors du boulot et s’accommode parfaitement d'un petit débardeur pour aller bosser. Au final... un top... top !

    Revenir avec du burda...

    J'aime ces plis sur les omoplates....

    Revenir avec du burda...

    Et ces coulisses pour montrer ou cacher ses fesses !!!!

    Revenir avec du burda...

    Alors, elle vous plaît cette reprise burdaesque ? Et j'essaie de revenir vite, avec un mariage fin aout, j'ai cousu 2 robes et 2 chemises pou les kids, largement de quoi faire un petit post :-)


    30 commentaires
  • Parce qu'elle a eu la gentillesse de m'accueillir un week-end, parce que l'encadrement c'est fun, parce que ça faisait longtemps, parce que ses loulous et elle méritent bien ça, voilà le petit cadre que j'ai fait pour Mme "Les ptits pots"

    Biseau canard de 4 couleurs, papier divers et même papier peint, passe partout en contre collé et cadre alu. Un peu de patience, un peu de découpe, un peu plus de colle, un peu de montage et ....

     

    Et voilà :-) Je crois que ça lui a plu...


    22 commentaires
  • Quand on aime, on recommence... Lors de mes débuts en couture (il y a deux ans donc...) j'avais cousu ce chemisier à manches ballons, issus d'un de mes livres déjà favori (et jamais démenti depuis !)  "Petites filles modèles" et ma grande l'a porté et reporté. Alors c'est avec son accord et son choix de tissu, un joli coton de Papa pique et maman coud que j'ai repatronné dans la taille supérieure (130cm) et cousu avec le sourire ce joli chemisier. Pas grand chose à dire dessus, il se monte bien, aucun souci technique, un résultat qui lui et me plaît, que des sourires donc !

    Quand on aime...

    Petites manches ballons, pressions kam choisies par la demoiselle, bande de bas un peu ajustée

    Quand on aime...

    Petites fronces discrètes sur le bas du devant, col composé d'un simple biais rapporté

    Quand on aime...

    Plein de petits détails qu'on ne remarque pas forcément mais qui font tout le charme de ce modèle je trouve :

    Quand on aime...

    Une valeur sûre !!! :-)


    28 commentaires
  • Wouh, 2 posts en moins d'une semaine ! il fallait bien un mini défi avec quelques coutu-copines pour provoquer ce miracle en pleine torpeur estivale ! Objet du délit : Le si chouette patron de Datura de Deer and Doe. Pour moi c'est la troisième version, la première étant , la seconde toujours pas photographiée....

    Pour cette version, j'ai choisi d'aller (presque) au plus simple : version sans triangle et sans col, avec juste l'ajout d'un passepoil entre l’empiècement et le bas. passepoil maison, un peu gros à mon gôut initialement mais finalement je m'y suis faite ! L'ensemble est taillé dans ce Mitsi Valeria rouge que j'affectionne, commandé exprès pour l'occasion chez Mamzelle fourmi, taille 42 que je trouve maintenant un peu large sur moi, je vais peut-être raboter un ou deux cm de chaque coté encore.... Le plus dur a été le choix des boutons... J'en avais deux bleus, parfaits, à la bonne taille, de la bonne nuance, les boutons les plus standards du monde me semblait-il... que je n'ai jamais réussi à retrouver en mercerie à mon grand dépit. J'ai mis longtemps du coup à trouver des boutons "aussi parfaits"... Ceux là sont ronds, en forme de demi boules, jolis mais avec l'inconvénient de parfois gêner le confort lorsque le dos est appuyé contre un support pas totalement souple. Autant le savoir pour les prochaines fois :-)

    Place aux photos ? La mine fatiguée est de sortie, le sourire coincé aussi !!! En version bureau compatible :

    4 filles et une Datura

    4 filles et une Datura

    4 filles et une Datura

    Et puis en version week-end :

    4 filles et une Datura

    Et dans les deux cas super agréable à porter par temps estival, une cousette déjà largement portée et reportée :-)

     

    Les autres Datura sont à retrouver chez les coutu-copines

    Les ptits Pots, 

    Batman et Bobines

    The amazing Iron Woman

     Merci les filles !!!


    46 commentaires