• Un mois après la première partie, voici donc la suite de la garde robe d'automne hiver cousue pour mister A.

    On commence avec l'indispensable sweat à capuche, en molleton, matière favorite de l'ado. L'histoire ne retiendra pas que j'ai d'abord coupé un autre sweat en 164cm, mais avec une coupe fille, dont je me suis bêtement dit qu'il n'y avait pas de raison que ca n'aille pas. Sauf que ca n'allait pas, il était beaucoup trop serré et je doute même qu'il aille à une fille de 164cm... Cecci dit sa soeur en a hérité avec plaisir, elle est ravie, je vous le montrerais bientôt.   Changement de modèle donc avec le Skyline du Ottobre 4/2013 en 164 cm et un molleton gris chiné imprimé étoile de chez Tissus.price.  le bas des manches, du corps et le bord de la capuche ont été coupés dans un reste de jersey noir, le jeune homme ayant une aversion pour le bord-cotes (parce que "ca serre"... voilà voilà...)

    Garde robe de mister A. partie 2/2

    Garde robe de mister A. partie 2/2

    Garde robe de mister A. partie 2/2

    Garde robe de mister A. partie 2/2

    Pour moi comme pour lui, rien à redire, il le porte tout le temps, en alternance avec son gilet à plumes. 100% validé.

    Son second tee-shirt à manches longues est le même modèle que celui du post précédent, le "No Fuss " du ottobre 1/2016, 164cm toujours. Le jersey blanc vient des des coupons St Pierre, le flex de ID-Transfer et le motif a été trouvé sur le net. Mon grand en est content, à tel point qu'il s'est même mis à faire le pitre...

    Garde robe de mister A. partie 2/2

    Avant de poser d'un air navré...

    Garde robe de mister A. partie 2/2

    Garde robe de mister A. partie 2/2

    Quand je vois mon ourlet à l'aiguille double, pas nickel, malgré tous mes essais de réglage il me vient de plus en plus des envies de recouvreuse... ca vous le fait aussi ?

    Garde robe de mister A. partie 2/2

    Comme l'appareil photo était cadré en bas du tee-shirt, j'en ai profité pour shooter les poches du straight Cut, numéro 36 du Ottbre 1/2016, jean des Coupons St Pierre... Je trouve ces poches très sympas, l'empiècement  apporte un je ne sais quoi que je trouve classe.

    Garde robe de mister A. partie 2/2

    Voilà le jean en entier, pas assez slim donc pour les nouveaux goûts du collégien mais qu'il porte quand même de temps à autre. J'ai aussi pris un max de risque en cousant les petites pinces au genou sans le prévenir, quitte à découdre les coutures latérales en cas de non-validation... et puis c'est passé, je ne sais pas si c'est par gentillesse pour ne pas ne faire découdre, ou parce que ca lui plaît... ou plus vraisemblablement parce qu'il n'a pas remarqué !

    Garde robe de mister A. partie 2/2

    Coté poches, ce jean a donc la palme du "pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué...?". Les poches arrières plaquées sont donc en 3 morceaux, avec surpiqûres pour prendre un peu plus de temps. Je dois bien avouer que le jeu en vaut la chandelle, c'est typiquement le genre de détail qui fait  "bien fini"....

    Garde robe de mister A. partie 2/2

    Et puis oui, c'est joli quoi !

    Garde robe de mister A. partie 2/2

    Dernières pièces dans ce pyjama... Le bas est à l'origine un bas de jogging, le grey marl jogger du Ottobre 4/2016, simplifié au maximum. Le haut est tout simplement le No Fuss, on ne change pas une équipe qui gagne. le jersey bleu vient de tissus-price aussi je crois et la maille du haut de chez Mamzelle fourmi, déjà utilisée ici pour un autre pyjama puisque l'ado ne l'aime pas ! Mais au moins ce coup-ci le coupon est fini !

    Et on a fait les photos vite parce que...  "ca fait froid au pieds maman !"

    Garde robe de mister A. partie 2/2

    Garde robe de mister A. partie 2/2

    Garde robe de mister A. partie 2/2

    Et voilà, 2 jeans, 2 tee-shirts ML, 2 sweats, un gilet et un pyjama, je suis assez contente de moi je l'avoue sans fausse modestie.... Il manque juste une chemise mais j'ai obtenu son feu vert et recopié le patron hier...

    Garde robe de mister A. partie 2/2

     


    12 commentaires
  • Au mois d'août j'ai commencé à penser à la garde robe automne-hiver de mon grand. Vu la vitesse à laquelle il pousse, je n'avais pas besoin de me poser la question de ce qui lui irait encore ou non à la rentrée. J'ai donc décidé de lui coudre quelques pièces pour la saison à venir. Il y a en tout 2 jeans, 1 gilet, 2 sweats, 2 tee-shirt manches longues et un pyjama. J'aurais bien rajouté 2 autres tee-shirts manches longues mais il a demandé à en avoir du commerce également. Pas de souci, je m'estime déjà bien heureuse de pouvoir continuer à coudre pour lui. Il reste en suspens une chemise, j'avais eu un rapide accord de principe- entre deux portes- mais maintenant je préfère valider tranquillement avec lui avant de commencer un projet. A suivre donc.

    On commence par le premier sweat, choisi et cousu sans lui. Il s'agit du sweat "Edited Icons" du Ottobre 4/2016, en 164cm (comme pour moi... !). Il est coupé dans un molleton des coupons de St Pierre, les bas de manches, l'encolure et le bas de sweat sont eux coupés dans les chutes du trio Trop Top de ses soeurs et moi. Pour les couleurs et la forme, il n'y a pas eu de souci, le gris et les manches raglans sont ado-compatible.  70% du sweat est donc validé. Néanmoins...

    Néanmoins, lors de l'essayage par le jeune homme, deux points ont été déclarés clairement perfectibles (mais non rhédibitoires quand même...) : d'une part le triangle à l'encolure ne lui plaît pas et d'autre part ladite encolure est -je cite- "trop collée au cou". Pour le triangle je lui ai proposé de le découdre en expliquant quand même qu'il y avait un risque que ca laisse des marques sur le tissu puisque l'appliqué est fixé par un zig-zag serré. Il a décidé de le garder et de le faire enlever si vraiment il ne trouvait pas ca portable. A suivre... Pour l'encolure, c'est un problème récurrent pour lui : les encolures standards sont toujours trop proches du cou à son goût. Pourtant celle-ci n'est pas particulièrement serrée et vous pouvez même constater qu'elle baille un peu... J'aurais peut-être du lui faire une encolure rabattue plutôt que relevée...

    De ces points de détails, nous savons lui et moi que ce sweat sera porté "par défaut", c'est-à-dire quand il n'y aura plus que lui ou un autre mal-aimé dans le placard. Demi-réussite donc !

    Au passage, autre point relevé par mister A : "Ah oui, aux manches, ya des coutures comme ya que toi qui les fais". On parle donc des surpiqûres sur les raglans ou au bas de manches. J'ai initalement pris cette remarque pour une critique négative puis en en rediscutant avec lui une autre fois, il s'avère que c'est vraiment juste une constatation, il n'en voit pas sur les vêtements du commerce (ca existe, bien sûr, mais pas dans son référentiel actuel). Donc ca ne voulait pas dire qu'il n'aimait pas mais que cela faisait partie des points de détails qui, pour lui,  différencient ce que je couds du prêt-à-porter. Il dit d'ailleurs que mes vêtements sont "plus pleins de détails" et de finitions que les autres. Intéressant... Je suis plutôt contente qu'il ait cette image du "détails" et de la valeur ajoutée du fait-main à son âge.  Retour au sweat avec la suite des photos :

    Là on s'apercoit que le col baille un peu. On voit aussi le flex (ID-transfert) , image issue du web, numérisée rapidement sans passage par l'ordi grâce à la scan'n cut, imprimée tout aussi vite et collée dans la foulée (... du joueur de rugby..) (ok, je sors...)

    "Mouais... ca ira !"

    Ensuite, on passe au gilet à capuche, l'incontournable de sa garde robe. Du molleton et une capuche, c'est le cahier des charges de base de mon collégien. Ce gilet est donc cousu dans un molleton "taupe imprimé plumes" très épais de chez tissus-price.com. J'ai été un peu surprise du choix du jeune homme pour ce motif mais il m'a confirmé après couture qu'il lui plaisait, c'est le principal. La capuche n'est pas doublée comme le prévoit le patron, l'intérieur est tellement épais et doux que mister A. a préféré la garder comme cela. J'ai donc juste fait un ourlet rapporté avec une bande de jersey blanc le long de l'ouverture. Les poignets et bas de gilet sont d'ailleurs découpés dans ce même jersey  (coupons de St Pierre). Le modèle est initalement le "Multipocket" du  Ottobre 4/2016. Il a été bien simplifié puisque j'ai enlevé les poches et coupé les devants et dos sans empiècement pour obtenir ce gilet tout simple. Je regrette juste de ne pas avoir ajouté de poches dans les coutures latérales, mister A les a cherché à l'essayage. je lui ai proposé de les rajouter, il a décliné mais je garde l'info pour la prochaine fois.

    Coté montage, je n'ai pas vraiment suivi les instructions, entre autres à cause de la capuche non doublée et j'ai fait selon mon inspiration. Ce n'était pas forcément une heureuse idée. Je ne suis pas complétement satisfaite puisque la fermeture éclair gondole un peu, les finitions au raccord fermeture éclair -bas de gilet sont plutôt moches sur l'envers et pas terribles sur l'endroit... Mais comme le gilet a été porté le surlendemain des photos, ca compense largement mon ressenti de "bof".

    Content quand même, ca se voit, non ?

    Déshabillage pour passer au premier tee-shirt manches longues...

    Forte de mon expérience sur le sweat présenté ci-dessus, j'ai choisi un patron de pull dont j'ai creusé l'encolure d'environ un bon centimètre et demi pour assurer une encolure suffisamment profonde pour mon collégien. Il s'agit du "No Fuss " du ottobre 1/2016. Il est lui aussi coupé en 164cm dans un jersey des coupons de St Pierre. J'ai cousu en appliqué un morceau de jersey impression numérique -acheté il y a un an chez rijstextiles.com- en cousant 2-3 mm du bord et en laissant le bord à cru. Je n'étais pas convaincue que cette fintion conviendrait à mon grand mais le "Waouh, il est trop beau en fait" a levé tous les doutes. Je suis contente, j'ai particulièrement bien réussi mon encolure et elle est à la bonne profondeur. C'est une consécration ce tee-shirt !

    Avec cette dernière photo, la transition est toute trouvée vers le jean. Au mois d'août encore je lui avais cousu un jean qui est un peu large à son goût (mais qui lui plait quand même, ouf...). En effet j'ai pris soin de ne pas choisir un jean trop serré en bas parce que mister A m'avait dit plusieurs fois qu'il n'aimait pas. Et moi j'avais bien retenu. Sauf que c'est comme dans la pub des lunettiers : "ca c'était avant"... avant cette dernière année de collège, avant la tendance des jeans slims retournés sur les chevilles... Soit... J'ai donc proposé un autre modèle (moi qui espérais me passer de la corvée de recopiage, j'ai été quitte pour m'y recoller...), Il s'agit ici du  "Never Never Land" du 6/2015 (Ottobre toujours, en 164 toujours) pour lequel mon grand a dit oui après un coup d'oeil rapide.

    Coté tissu, il voulait un jean clair. J'ai commandé une première fois mais le tissu recu était vraiment trop fin (c'est là où je lui ai proposé de le reconvertir en chemise et où il a dit oui... c'est cette même chemise que je veux revalider avec lui). Il y a donc eu une autre commande, chez tissuprice.com (en même temps que les sweats) pour ce tissu là. Coté technique, aucun problème, la braguette est maintenant montée tranquillement grâce au tuto du Ginger (je ne remercierais jamais assez La Cabane d'Elilou sur ce coup là...).

    Au niveau du bas des jambes le pantalon était trop large au premier essayage. J'ai donc tout rebati à 2cm de la couture. Mais ce coup-ci le pied ne passait plus... Au final j'ai enlevé 1,2cm en bas et réparti ce que j'ai enlevé jusqu'au milieu de la cuisse. Mister A. est content et a en plus apprécié de nouveau le mérite du fait maison "mais c'est chouette quand on peut ajuster comme on veut ! ". " Oui mon grand c'est un peu le principe du sur-mesure en fait...".

    Retour d'expérience de ce jean : quand on coud un jean près du corps, il faut prendre un tissu extensible... Quel scoop... ! Evidemment. C'est pas comme si j'avais ca dans la tête depuis 4-5 semaines en pensant à mon futur Safran... No comment...

    Le jean avait initalement des poches à l'arrière mais l'ado les a jugées "moches", "Tu ne m'avais pas dit qu'elles étaient comme ca maman"...  "Ben je t'ai montré le dessin" "Ah oui mais  tu m'as pas précisé...  s'il faut regarder tous les détails aussi "... Ah... "Ok, je te les découds". J'ai gardé une photo pour mémoire du travail fait !

    Garde robe de mister A. partie 1/2

    Pendant que je décousais j'ai eu un gros moment de doute pour la suite car l'empiècement arrière n'est pas vraiment conventionnel puisqu'il est arrondi sur les cotés et passepoilé en plus (le passepoil est une bande de jean repliée sur elle même,  on le voit à peine je l'accorde !). Allait-il convenir.... ? Oui !Ouf... Sans les poches le jean a été validé.

    Rien à redire sur cette braguette. Fierté !

    Voilà pour cette longue partie 1. Il reste un pyjama, unjean, un sweat et un tee-shirt manches longues pour le prochain post. Je vous y retrouve bientôt ?

    Merken

    Merken

    Merken

    Merken

    Merken

    Merken


    14 commentaires
  • Aujourd'hui, petite session rattrapage avec des cousettes photographiées depuis longtemps (et en attendant le soleil pour faire les photos de la garde robe AH2016 de mon grand...)  Go :

    Dans le dressing de l'été 2015 (oui, oui, 2015) de mamzelle L. il y avait la Mademoiselle Twist de Vanessa Pouzet, une jupette simple mais aux finitions soignées et qui est réversible. Tout pour plaire aux petites filles.

    Face A, avec un coton PPMC que j'adore mais dont l'imprimé n'est pas forcément facile à porter (le haut est le Trop Top bénitier d'Ivanne S, présenté ici à l'époque et qui a été beaucoup beaucoup porté)

    Dressing d'été, le rattrapage

     Zoom sur les plis et la taille passepoilée...

    Dressing d'été, le rattrapage

    Et hop, on la retourne pour voir la Face B, uni, qui permet de mieux voir les surpiqûres sur le bas de la jupe.

    Dressing d'été, le rattrapage

    ... jupe tout à fait adaptée pour danser et dévoiler du coup sa petite culotte l'autre coté.

    Dressing d'été, le rattrapage

    Ensuite on bascule sur un flop de l'été 2016 : Mademoiselle L. voulait depuis fort longtemps un vêtement dans une viscose super glissante et au motif super chargé. J'ai fini par lui dire oui et choisir un top, le Neon flowers Top du Ottobre 3/2014 . Il  aurait été plus simple, plus judicieux et sûrement plus réussi aussi de couper une jupe rectangle avec un élastique à la taille et un roulotté en bas !.

    Le montage a été une galère du début à la fin, tissu trop glissant, trop d'approximations dans mes coutures, galon d'encolure et d'emmanchures de travers... Passons... Le résultat est dans la même lignée : les emmanchures sont trop serrées, c'est portable mais ca tiraille. C'est donc en toute logique que ce top n'a été que très très peu porté (2-3 fois dans l'été quoi...). Bilan positif : je me suis acquittée de mon devoir  de coudre ce tissu dira t'on...

    Dressing d'été, le rattrapage

    Dressing d'été, le rattrapage

     

    Dressing d'été, le rattrapage

    Et enfin, voilà ue robe beaucoup plus portée et surtout, surtout, cousue par la miss elle-même.

    Il s'agit de la robe G du livre "Petites filles modèles".  Coupée en 130 cm elle était une peu juste dès le début de l'été. Mademoiselle L. l'a beaucoup portée quadn même mais elle n'ira vraiment plus l'été prochain. Coté technique, à l'essayage, au moment de positionner les boutons,  les bretelles étaient vraiment trop courtes...  Imaginez la déception de le demoiselle ayant enfin fini son ouvrage et ne pouvant le porter...  C'est donc moi qui ai réoouvert les coutures pour rajouter devant des bretelles d'environ 12cm -tout de même- pour que la miss puisse profiter du fruit de son travail :

    Dressing d'été, le rattrapage

    Dressing d'été, le rattrapage

    Jolie et ravie ! Le bonheur....

    Dressing d'été, le rattrapage

    Et voilà, il y a encore quelques photos de l'été de Mister M aussi à venir et on pourra passer à l'automne en temps et en heure !

    Merken

    Merken


    11 commentaires
  • Vous avez déjà vu dans cet article là le dernier Trop Top (Ivanne S.) que j'ai cousu. Après avoir été très dubitative de la version col béniteier lors du test du patron, je suis finalement devenue complètement fan de cette version.. Il y a donc la version Trop Top version C jaune en jersey que je vous ai déjà présentée, mais il y a eu aussi une version en maille extensible noire de chez tissu Price.com. Cette maille est très fine, très souple, ne correspond pas tout à fait aux critères d'Ivanne en terme de reprise de forme mais ma version "j'essaie quand même on verra si ca marche" a été portée et reportée tout l'été et m'a valu des compliments de collègues masculins pourtant peu portés sur les sujets vestimentaires ! Les photos ont été faites par ma grande, la contre-plongée n'est pas flatteuse et le top rebique en bas mais l'idée est bien là : je me sens bien dans ce top et c'est celui que j'enfile sans me poser de question quand je veux me sentir féminine et jolie. Bah ouais, rien que ca ! Modeste aussi, je sais...

    Coté technique j'ai coupé un 42, suivi les limpides explications de montage et il n'y a rien à redire.

    Mes Trop Top

    Mes Trop Top

    Mes Trop Top

    Et puis comme j'ai refait une commande chez Tissu Price depuis ce Trop Top, j'ai recommandé la même maille, en bleu, pour faire exactement le même top...

    Mes Trop Top

    Mes Trop Top

    Mes Trop Top

    Voilà, voilà... Quand on aime... Et ... euh... j'avais pris 2 mètres, il s'est trouvé qu'il y avait assez de tissu pour caser aussi une version manches longues.... Sauf que dans ma grande étourderie et dans ma précipitation à faire les deux Top en même temps, j'ai un peu beaucoup oublié que les emmanchures manches longues avaient un tracé différent des emmanchures manches courtes. Du coup, le raccord corps-manches est plus étroit que dans la version d'origine mais au porté cela ne me gêne pas. Ouf !

    Le col aurait mérité d'être mieux mis en place , c'est l'inconvénient des séances photos avant la nuit, entre le repas et le bain ou au retour des activités, dans un créneau négocié à l'arraché il faut le dire...

    Mes Trop Top

    Mes Trop Top

    J'adore son tombé !

    Mes Trop Top

    En revoyant cette série et la précédente, je m'apercois qu'on ne dirait pas qu'il s'agit du même tissu... La vraie couleur est celle de ces dernières photos, le soleil couchant de la séance photo de la version manches courtes assombrit vraiment le tissu. Au passage et sans acune honte, je dois je vous  avoue que j'ai encore 2 mètres de cette même maille, en marron ce coup-ci,  qui attendent leur tour. Monomaniaque, moi ?

    Ensuite, voilà ma version B, cousue à l'occasion du test du patron, il y a donc environ un an. Je ne l'avais jamais portée en raison de la transparence du tissu et du fait que la version initiale avec son pan arrière arrondi était bien trop longue pour moi. Après un looong séjour dans mon bac "à projet-boulet/réparations",  je me suis enfin décidée à raccourcir le top en sacrifiant au passage l'arrondi. Le résultat me plait beaucoup plus mais a quand même été peu porté en raison de la non-compatibilité de la transparence du tissu avec le boulot et du fait qu'on voit la parementure. Un biais aurait été plus approprié évidemment -c'est d'ailleurs ce que préconise Ivanne en cas de tissu transparent- mais comme j'étais focalisée sur le fait que c'était un test, je n'en ai pas tenu compte.... Notez au passage, la longueur de cheveux étant toujours un indicateur rigolo, que les photos datent elles aussi d'il y a quelques mois.

    Version B, taille, 42, dos boutonné, bas de tunique recoupé...

    Mes Trop Top

    Mes Trop Top

    Mes Trop Top

    Mes Trop Top

    Et enfin, pour varier les plaisirs j'ai aussi cousu une version A, dans un jersey acheté chez Geka à Arles lors du déstockage de fermeture du magasin. J'avais acheté ce tissu parce qu'il me plaisait, parce que son prix le rendait attractif mais sans but préics. Et ca n'a pas raté... Depuis 2 ans je ne savais en fait pas quoi en faire... Je me suis finalement dit qu'une version simple du Trop Top A pourrait convenir. Je suis assez mitigée sur le résultat, je n'ai pas encore réussi à apprivoiser totalement ce top auquel je n'ai pourtant rien de flagrant à reprocher. Peut-être est-ce simplement le doré qui est trop loin de mon style habituel... ?  Sinon comme tout le patron, rien à dire, taille 42, montage aux petits oignons...

    Mes Trop Top

    Mes Trop Top

    Mes Trop Top

     Série Trop Top finie ! Le retard se résorbe... Il reste des "confortable" de MLM et aussi des cousettes d'été des enfants... Ca tombe bien me direz vous, l'automne est là... hum...

    Merken


    13 commentaires
  •  

    Dans ce post là, quelques cousettes, plus ou moins anciennes, voire très anciennes mais dont je peux du coup vous donner le retour en termes d'utilisation et de tenue :-)

    Tout d'abord ce tee-shirt manches 3/4 en jersey de chez Mamzelle Fourmi. C'est un patron du hors série coudre c'est facile 4, testé ici en version pyjama en 2013, cousu en 2014, photographié en 2015 et posté en 2016... La taille est la même que celle du pyjama mais le jersey étant beaucoup moins mou, le rendu est exactement ce que j'avais en tête au niveau des épaules, l'encolure étant de plus stabilisée par l'utilisation d'un biais en coton un peu rigide posé à cheval. Les photos ne lui rendent pas complétement hommage mais c'est un haut que j'ai beaucoup de plaisir à porter à l'inter-saison et dont la tenue est impeccable malgré le temps et les lavages. Il faut que je le garde dans ma liste des "basiques valeurs sûres" pour jersey... (NB : et en bas mon incontournable "Chataigne", pièce phare de mes étés)

    On passe à un autre haut : il s'agit du "Top foulard" du "Dressing chic revisite les 70's". Cousu lui aussi il y a au moins un an, il a été pourtant très peu porté, je ne sais honnêtement pas pourquoi (trop de hauts peut-être... hum...) car je me sens bien dedans et il me plaît. En plus la matière est super agréable, cC'est un coton léger et fluide dont je ne me rappelle plus la provenance. 

    Préparant ce post j'ai décidé de porter ce haut aujourd'hui et ma foi, je trouve mon reflet flatteur dans le miroir (rien à voir avec ces photos d'il y a 2-3 mois). Du coup je crois que je vais le porter bien plus souvent !

     

    Ben oui, il va bien !!!

    Dans le style " antiquités", je vos montre aussi ma seconde Datura, (Deer and Doe), cousue en 2014, photographiée en 2016 mais beaucoup beaucoup portée entre temps.  Elle est cousue dans un coton texturé un peu rigide de "la foire aux tissus" (Gap), C'est la seule version  (sur 4 cousues) avec l'encolure "triangles" et je la porte aussi volontiers sur un jean que sur un short Chataigne (...au hasard, Deer and Doe aussi, ci dessous)

    L'encolure n'est pas parfaite, le biais manque un peu de souplesse mais j'aime beaucoup le résultat.

    Dans le dos, on voit un peu mieux le motif du coton et les pressions kam couleur bronze qui apportent une petit touche fantaisie. (On voit aussi très bien le bas qui rebique et que le photographe a omis de me signaler ! )

    Un bon bilan donc, des cousettes portées, des patrons qui ont fait leur preuve et que je déclinerais sans doute encore l'été prochain !

    Merken


    11 commentaires
  • Faire rentrer le soleil chez moi, c'est ce que j'ai fait avec ma première commande chez "Little fabrics" au mois de mai.

    Faire rentrer le soleil chez soi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et une fois n'est pas coutume  (le début de la maturité ?) j'ai commandé les tissus avec un projet donné en tête. Du coup, j'avais les idées, les bons métrages et c'est allé assez vite au mois de juin...

    En premier  encore une Indécise (MLM patrons) dont je vous ais déjà montré 3 versions donc dans le post précédent. Le choix du tissu  "Dash Lime", une batiste de "Atelier Brunette" est directement consécutif au plaisir que j'ai eu l'été dernier à porter sa petite soeur en "Like an dandy". Le tissu est cher (selon mes critères) mais j'avoue être ravie d'avoir arbitré dans le sens "moins de tissu  mais plus de qualité". Le plaisir de la porter est décuplé.  Cette sixième version est coupée volontairement une taille au dessus des autres, en L donc,  pour la porter un peu plus loose.

    Faire rentrer le soleil chez soi

    Faire rentrer le soleil chez soi

    Faire rentrer le soleil chez soi

     

    Faire rentrer le soleil chez soi

    Faire rentrer le soleil chez soi

    La patte de boutonnage est bien droite contrairement à ce que pourrait laisser croire la photo. C'est ca de poser avec une tunique portée toute la journée !

     Le tissu pour le modèle suivant est le modal "Summer swoon", toujours de chez "Atelier brunette" qui ressemble pour moi à une viscose au porter et au toucher. C'est un tissu que je j'ai choisi pour coudre une troisième version de "Cézembre" (Anne Kerdilès Couture) (ne cherchez pas, les deux premières versions ne sont pas encore publiées... ni photographiées d'ailleurs...). J'ai coupé une version manches courtes, parfaite pour l'été, pour jouer à 1-2-3 soleil :

    Faire rentrer le soleil chez soi

     

    Faire rentrer le soleil chez soi

    J'aime beaucoup ces découpes devant qui font la spécificité de ce modèle ainsi que la différence de longueur devant derrière.

    Faire rentrer le soleil chez soi

    Faire rentrer le soleil chez soi

    Faire rentrer le soleil chez soi

    "Ca y est ? Tu replies, on a fini les photos de tes soleils ?"

    Faire rentrer le soleil chez soi

    "Euh non, pas tout à fait, il reste un troisième tissu moutarde...". C'est le jersey viscose moutarde proposé par Ivanne pour une des versions du Trop Top. Il est un peu lourd et a un tomber superbe, j'en suis fan. En plus il est vendu  en laize de 160cm ce qui fait que dans mon cas, j'ai pu couper le top sur une seule largeur et qu'il me reste donc pas mal de tissu pour les filles par exemple.... Le top !  Ah oui c'est vrai, c'est son nom.... Trop Top version C (encolure bénitier) avec bracelets de manches, coupé en 42 et qui me va nickel. En photos ?

    "Bouge pas je place l'encolure..."

    Faire rentrer le soleil chez soi

    "Mais attend deux secondes, je suis pas prête pour les photos !!!"

    Faire rentrer le soleil chez soi

    "Regarde j'suis pas coiffée !"

    Faire rentrer le soleil chez soi

    "C'est bon, tu peux y aller..." (je ne suis pas plus coiffée, je vous l'accorde !)

    Faire rentrer le soleil chez soi

    Faire rentrer le soleil chez soi

    Faire rentrer le soleil chez soi

    Il tombe parfaitement, je suis bien dedans, une nouvelle valeur sûre....

    Et d'ailleurs, à propos de Trop Top, un an après tout le monde je me suis enfin mise à exploiter un peu plus ce patron... A très bientôt !

    Merken

    Merken

    Merken

    Merken


    18 commentaires
  • Il y a plus d'un an, je vous présentais mes deux "Indécise" (MLM Patrons) manches longues en vous disant que l'Indécise et moi, c'était une histoire qui commencait bien. Presque 15 mois plus tard, je confirme. Version ultra convaincue.... La version "manches longues" a été portée et reportée, elle est le basique que je mets quand je ne veux pas me poser de question... Du coup, toujours l'année dernière, (la coupe de cheveux attestatnt de l'antériorité des photos !)  j'ai naturellement cousu une version à manches courtes, sans col, dans la jolie batiste  "Like a dandy" de Atelier Brunette.

    Je ne sais pas ce que j'ai fait au moment de couper le tissu  mais l'encolure n'est pas symétrique, on le voit un peu sur cette photo. Gloups....  Ca ne m'a finalement pas empêché de la porter très très fréquemment l'été dernier et cet été encore, même maintenant qu'un petit accroc est apparu sur le devant. C'est vous dire comme je l'aime et j'y suis bien...

    Je suis très contente du choix des boutons rouges pour la patte de boutonnage d'auatnt plus que...

    ...ils s'accordent à merveille avec le détail quasi invisible de l'ourlet rapporté des manches (comme le biais du col d'ailleurs)

    Le pli creux dans le dos a toujours ma préférence par rapport aux fronces donc j'ai logiquement recommencé.

    Et voilà pour 2015.

    Pour début 2016 j'ai récidivé pour une version à col dans le tissu "Caro" trouvé chez Anna Ka Bazaar.

    J'ai cousu cette Indécise en mars, période pendant laquelle ma surjeteuse était en révision et période pendant laquelle j'ai donc franchi le pas des "coutures anglaises". Le tissu étant très transparent, l'absence de la surjeteuse a plutôt été une bonne oppotunité afin de me forcer à faire lesdites coutures. Il faut reconnaitre que je m'en faisais tout un plat et qu'en fait c'est plutôt très simple. Ca permet vraiment de belles finitions... Le seul point à prendre en compte est de bien adapter ses marges de coutures sous peine d'obtenir un résultat un peu petit, ce qui est tout juste le cas ci dessous (la prise de poids estivale et bretonne étant aussi un facteur non négligeable sur une cousette bien ajustée, double peine ici ... )

    Mais j'en suis ravie tout de même !

    Petit zoom, non pas sur le col qui rebique, mais sur mon merveilleux raccord de motif au niveau de la patte de boutonnage. En toute objectivité j'étais super fière de moi, c'était un de mes grands moments de satisfaction couturesque !

    Avec en bonus la photo IG retracant toute ma fierté des coutures anglaises et des raccords...

    Indécise(s)

    La cinquièime versio (et donc troisième version manches courtes... ) a été coupée dans un tissu initialement acheté pour faire une chemise à mon grand. Après 3 années de refus, je me suis fait une raison et j'ai converti ce coupon en ce petit haut nickel pour aller au boulot. Le tissu provient d'une boutique de la rue de Charonne je crois, c'est encore une version avec col, et zou c'est parti

    Indécise(s)

    J'ai juste mis deux plis creux sur les cotés à la place du pli creux central pour encore plus de ressemblance avec la chemise d'homme que je n'ai pas donc cousu pour mon fils !

    Indécise(s)

    Je checke que tout tombe bien... (repassage hormis, pourtant fait mais la vraie vie, toussa toussa....!)

    Indécise(s)

    Patte de boutonnage coupée dans le biais pour changer un peu, ourlet rapporté bleu marine assorti lui aussi aux boutons...

    Indécise(s)

    Et au final encore une version portée et reportée ! Ce patron est vraiment une pépite pour moi !

    Indécise(s)

    Et puis, tout le monde le sait, quand on aime on ne compte pas, il y en a qui sont "Marthe"-ophile, moi je suis clairement "Indécise" (dans tous les sens du terme...) et j'en ai donc cousu une sixième en fait... A venir très bientôt ...

    Indécise(s)

     

    Merken

    Merken

    Merken

    Merken


    10 commentaires
  • De retour de vacances, plein de retard, pas mal de cousettes déjà portées et reportées, et d'autres moins... On commence par la demi-saison ?

    Melange Knit est un gilet, issu du magazine ottobre 2/2015, coupé en 42. Il s'assemble sans souci et est rapide à coudre. Il est ici cousu dans une maille assez légère trouvée chez Bennytex.  Cette maille me plaisait beaucoup à sa réception, se prête très bien au tomber du gilet, se coud parfaitement mais je ne suis pas convaincue du résultat... Je ne sais vraiment pas pourquoi... Quand j'enfile le gilet j'ai l'impression de mettre un gilet de mémé. Oui carrément. J'ai le sens de la modération... Je sais pas si c'est la couleur pastel à laquelle je ne suis pas habituée mais il me donne vraiment cette impression. Et pourtant, quand je regarde les photos ci dessous je trouve qu'il tombe plutôt bien. J'espère que cet article va me réconcilier avec lui !

    Dessous, je porte Datura de Deer and Doe. Datura est une valeur sûre dont je ne me lasse pas. Il y a eu les deux versions présentées ici et . Il y en a une troisième (variante triangles) que je porte depuis deux ans -mais que je n'ai toujours pas photographiée- et puis il y a la version flashy de cette année. Elle est coupée elle aussi en 42 dans un crépon France Duval Stalla et sa batiste étoilée assortie. N'ayant qu'un petit coupon de ce tissu étoilé, le dos est en une seule partie et la doublure en coton rose. Rien à redie c'est un modèle validé.

     

    Ya pas à dire, il tombe bien ce gilet... Va comprendre !

    Quand à Datura, il y a eu un petit bémol tout de même. Même entoilés correctement,  les cols ont tendance à rebiquer, c'est dommage. Depuis les photos j'ai fait un petit point dessous pour les maintenir et ca me convient bien.

    J'en profite pour glisser aussi ce pull marinière en jersey isssu de chez Mamzelle Fourmi. C'est un modèle du HS série coudre c'est facile numéro 5, déjà cousu ici, sur lequel j'ai fait la même bourde que la dernière fois au niveau des cotés (marges trop petites pour les coulisses !) et que j'ai donc rattrapé de la même facon. Ca m'a bien fait marrer toute seule...

    Datura

    Datura

    Par contre, comme je le montre joliment (!), j'ai un peu foiré la pointe de mon encolure ... Selon le mouvement ca passe à peu près, comme sur la photo précédente finalement mais bon tout de même quoi !

    Datura

    Les raccords des rayures sont globalement respectés et j'aime vraiment lescoulisses qui permettent de jouer avec la longueur du pull.

    Datura

     A bientôt en Indécise(s)...

    Merken

    Merken

    Merken


    13 commentaires
  • Comme je vous le disais il y a déjà deux semaines, j'ai aussi cousu un pyjama, pour compléter la garde robe d'été de ma grande. Cette couture effectuée dans l'urgence de la chaleur qui est arrivée d'un coup ici... Pour le haut j'ai repris le patron "Chatouilleuse" d'Her Little World déjà cousu ici et ici en version "jour". Le jersey vient de chez mazelle fourmi, le coton moutarde de la foire aux tissus à Gap. Coté modifications, j'ai remplacé les manches par une bande de jersey pliée en deux, j'ai diminué la taille de l'empiècement dos et créé une assymétrie. J'ai également remplacé l'empiècement normaölement doublé en bas par une bande de jersey un peu plus large que le corps du modèle et j'ai fini le tout par un ourlet roulotté "laitue" que je trouve particulièrement bien adapté aux vétements de nuit.

    Pour le bas, pour faire efficace, j'ai repris le patron du short du post précédent  "pefect summer" en supprimant la fausse braguette et les poches. J'ai utilisé une bande de jersey en double pour la ceinture et j'ai copieusement raté mon roulotté en bas des jambes en oubliant de modifier la tension du fil du boucleur inférieur. On dira donc que c'est une finition au point de surjet étroit plat... Coté confort il y a un bémol : ma grande me dit que la couture d'entrejambe la gêne, ce qui n'est pas le cas du short. J'en ai donc conclu pour la prochaine fois qu'une fourche un peu plus basse était sans doute mieux adaptée aux vêtements de nuit.

    Photos direct au sortir de la douche :

    Pyjamas d'été

    Toujours fan de cette encolure...

    Pyjamas d'été

    Pyjamas d'été

    Pyjamas d'été

    Petite variation assymétrique dans le dos :

    Pyjamas d'été

    Et la photo pour la bande de ceinture et l'ourlet roulotté  le surjet plat ...

    Pyjamas d'été

     

    Pour son grand frère, j'ai repris le patron  "Palmé"  de Her little world. Je l'avais cousu ici en version simplifiée il y a longtemps, j'ai encore simplifié le montage jusqu'à obtenir un banal short, j'ai rallongé le 10 ans, rien changé à la taille et ca roule tout seul. Pour le haut, un patron de tee-shirt simple et basique, un ottobre dont je n'ai plus la référence sous la main. Coté tissu, j'avais un coupon de jersey de chez Lolie-shop, trop petit pour faire tout le pyjama, un reste de jersey uni marron, également trop petit pour faire tout le short...  J'ai donc joué à Tétris, argué du fait que ce n'était que un pyj et l'ado n'a même pas tiqué sur le bas de pyjama bi-tissu.... Par contre au début il n'était pas ravi de faire des photos :

    Pyjamas d'été

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    puis  la séance photo a vite viré au n'importe quoi... l'effet clown du short sans doute...

    Pyjamas d'été

    Reprenons... de dos donc...

    Pyjamas d'été

    et de face... avec zoom sur l'ourlet à l'aiguille double au résultat discutable

    Pyjamas d'été

    Les épaules bien raccordées...

    Pyjamas d'été

    Et l'encolure qui baille un tout petit peu (depuis il a bien tiré dessus c'est pire... les votres font comme ca aussi ???)

    Pyjamas d'été

    Pyjamas d'été

    Notez sur cette dernière photo, en arrière plan, les bons et loyaux service du pyjama désormais porté par number 3. Il avait été cousu , en 2012 et pour une de mes premières cousettes je trouve qu'il a carrément bien tenu... mais les coutures commencent à lâcher et j'ai donc cousu un pyj' pour elle... à venir !

    Merken

    Merken


    18 commentaires
  • Et voilà la suite et la fin pour l'instant de la garde robe de mamzelle A.

    Coté pratique on commence par deux shorts. Le premier short est issu du ottobre 3/2016, modèle "Perfect Summer" taille 146 cm, coupé dans un joli jean extensible de la foire aux tissus à Gap. Rien à dire sur le montage, l'élastique est fixé à la ceinture pour garantir un plissé régulier et le résultat est exactement le petit short facile à porter qu'on imaginait toutes les deux ! je le trouve un peu long (je l'ai rallongé par rapport au modèle) mais la demoiselle est bien plus pargmatiaue et m'a dit que "au moins comme ca je pourrais le porter au collège" (dans 3 mois...). Elle a raison ...

     La garde Robe de Mamzelle A. partie3

    La braguette est une fausse braguette mais ca apporte un petit coté plus fini.

    La garde Robe de Mamzelle A. partie3

    La garde Robe de Mamzelle A. partie3

    Le second short a été recoupé dans un ancien pantalon à moi devenu trop grand (encore que, entre le moment où il a été mis dans le tas à recycler et maintenant je ne suis pas du tout convaincue qu'il aurait été encore trop grand... passons...). Je pensais que le recyclage allait être assez simple en  gardant les coutures d'entrejambe et la braguette, en retaillant un peu les cotés, en refaisant juste les poches et la ceinture. Sur le principe c'était à peu près ca sauf que ca a été plus complexe que prévu, je ne saurais vous dire pourquoi, ca ne tombait pas bien, j'ai un peu galéré pour coudre certaines pièces... Au final je n'ai certainement pas gagné du temps par rapport à une couette classique mais je suis contente d'avoir recyclé ce pantalon et le short va très bien à ma grande.

    La garde Robe de Mamzelle A. partie3

    De face en situation...

    La garde Robe de Mamzelle A. partie3

    Et de dos :

    La garde Robe de Mamzelle A. partie3

    En haut elle porte un joli tee-shirt issu du ottobre 3/2014, modèle Grey Strpes. Tracé en 146cm, il est coupé dans un jersey de Mamzelle fourmi. Je n'ai pas suivi tout à fait les instructions de montage, j'ai fait de petits ourlets sur les bords libres du tee-shirt et j'aime beaucoup le résultat, Elle aussi.

    La garde Robe de Mamzelle A. partie3

     

    La garde Robe de Mamzelle A. partie3

    Jolies épaules à bisouiller... !

    La garde Robe de Mamzelle A. partie3

    Le top suivant est le modèle "Pétale" de "Une rose sur la lune". J'ai extrapolé le patron en 12 ans, elle a choisi les tissus et le montage s'est déroulé sans problème. Ma grande a choisi la version "avec bandeau" en bas. J'avoue que personnellement je l'aurais laissé sans le bandeau, je ne suis pas trop fan de la forme que cela donne au final. Le coton imprimé vient de "Loisirs et créations", le coton violet du Quartier des tissus à St Cannat. J'ai également ajouté un petit passepoil rouge pour souligner l'empiècement.

    La garde Robe de Mamzelle A. partie3

    La garde Robe de Mamzelle A. partie3

    La garde Robe de Mamzelle A. partie3

    Je suis particuièrement fan des petites "bretelles"... Joli montage pour un joli résultat.

    La garde Robe de Mamzelle A. partie3

    Ensuite il y a eu le raté de cette grande série : la robe birdie de LMV. Ayant déjà cousu cette robe ici, je savais qu'elle taillait petit, j'ai donc coupé la plus grande taille. Le coupon de tissu restant (PPMC)  était un peu petit, ce qui explique l'absence de raccord au niveau de l'imprimé et le fait que cette robe soit très courte. On pourrait l'appeler tunique longue d'abord et la porter comme telle si seulement elle ne s'était pas aussi avérée trop juste au niveau poitrine. Autant dire qu'hormis pour la séance photo ma grande ne portera pas cette robe qui va filer, je pense, directement dans le placard de sa soeur cadette...

    La garde Robe de Mamzelle A. partie3

    "Hum ca serre un peu en haut du pli maman..."

    La garde Robe de Mamzelle A. partie3

    Seul point positif, je maitrise désormais la pose de la fermeture éclair invisible...

    La garde Robe de Mamzelle A. partie3

    Et enfin, toute fraichement finie, sa robe de communion. ottobre 3/2013, modèleSunday Visit, déjà cousu il y a deux ans pour le défi Martine ici... Coupée elle aussi en 146cm, je n'ai pas fait de col et j'ai entièrement doublé la robe, le crépon (coupons de St Pierre) étant un peu beaucoup transparent. Le tissu en appliqué vient de sa grand-mère,, recyclage et valorisation d'un morceau pas très grand. Pas de problème particulier au montage. Il y a juste eu un moment de solitude quand je me suis rendue compte que j'avais oublié cde couper la doublure pour la partie jupe... Parce qu'entretemps j'avais coupé le trop-top de l'anniversaire de la copine de ma grande dans les chutes de crépoms... Du coup la jupe est doublée en coton blanc et ca fait tout aussi bien l'affaire, si ce n'est mieux, cela aurait peut-être été trop transparent... Mais sur le moment ca ne m'a pas faire rire du tout, j'ai paniqué à l'ídée de ne pas trouver et j'ai même lancé un appel au secours à certaines copinautes... Comme quoi on manque vraimentde recul dans certaines situations quand même...

    Seule photo en pied, légère grimace...

    La garde Robe de Mamzelle A. partie3

    Mieux !

    La garde Robe de Mamzelle A. partie3

    Ourlets roulottés pour les manches (qui ne sont pas doublées)

    La garde Robe de Mamzelle A. partie3

    Ainsi que pour les bas des jupes... Légéreté inside (et grosse flemmardise pour faire deux ourlets aussi !!!)

    La garde Robe de Mamzelle A. partie3

    La garde Robe de Mamzelle A. partie3

    Voilà pour la garde robe de jour. Je suis contente d'y être arrivée.

    Il y a encore un pyj qui attend d'être publié mais je vais attendre de faire les photos de celui de son frère pour  un post "nocturne" !

    Merken

    Merken


    19 commentaires
  • J'ai un peu de mal à être partout ces temps ci, je couds peu, je ne blogue pas, j'ai l'impression de courir tout le temps et de ne pas avancer... Ca vous fait la même chose parfois ?

    A propos de courir, revenons en à la couture et à la suite de la garde robe de ma grande. Au printemps et avant les cousettes estivales, je lui ai aussi cousu un jogging de sport parce qu'entre le sport en classe, le sport le week-end et les temps activité spéri-scolaires posséder un seul survet' ne suffisait pas. Je suis repartie sur le modèle, Ottobre, déjà cousu ici... ah ben non, pas de trace du jogging, c'est une cousette qui n'a jamais été publiée... donc Ottobre 2014/1, modèle classroom yoga en 146cm dans un molleton fin des coupons de St Pierre et un reste de jersey gris. J'aime beaucoup ce modèle, je trouve la coupe jolie et féminine et les poches appliquées lui donnent une petite originalité.

    J'ai grandement regretté de ne pas avoir de recouvreuse et j'ai utilisé un point nid d'abeille pour coudre les poches et la ceinture. Ce n'est pas très régulier mais ca fait le job....

    La garde Robe de Mamzelle A. partie 2

    Photo de la ceinture en jersey avec un élastique dedans, le top du confort...

    La garde Robe de Mamzelle A. partie 2

    Et zoom sur les poches...

    La garde Robe de Mamzelle A. partie 2

    Basique et efficace... En haut, la demoiselle porte aussi un haut Ottobre , modèle Colorblock du 2016/1, coupé aussi en 146cm. Il est coupé dans les chutes de mon inédit et de mon confortable (jamais publiés, un jour..., tissus de chez Mondial tissus) et dans le même molleton que le jogging.

    Je n'avais pas fait attention que les manches étaient 3/4 et je trouve ca un peu dommage. Je les rallongerais dès que je referais le modèle... Sinon le modèle est assez intéressant pour écouler des chutes, la basque donne aussi un petit coté féminin sans casser le coté un peu sportif. La miss porte du coup assez régulièrement les deux pièces ensemble.

     

    La garde Robe de Mamzelle A. partie 2

    La garde Robe de Mamzelle A. partie 2

     

    La garde Robe de Mamzelle A. partie 2

    La garde Robe de Mamzelle A. partie 2

    J'en profite pour glisser deux cousettes déjà portées et reportées puisqu'elles datent de l'automne (hum...)

    Jean Ottobre 2014/1, modèle Angel wings en 138cm, jean des coupons de St pierre, jersey Mamzelle fourmi (chutes d'une Aime comme Must have jamais publiée non plus...) avec ajout d'un élastique réglable dans la ceinture

    La garde Robe de Mamzelle A. partie 2

    Et du coup ca gondole un peu quand on y regarde bien mais ca tient et c'est le principal. Surpiqûres décoratives sur les poches...

    La garde Robe de Mamzelle A. partie 2

    Et un jean facile à vivre...

    La garde Robe de Mamzelle A. partie 2

    En haut, un top Owl Princess du même magazine, en 138cm également, avec la partie corps coupée en deux morceaux pour écouler là déjà des chutes de jersey....

    La garde Robe de Mamzelle A. partie 2

    La garde Robe de Mamzelle A. partie 2

    Depuis les photos le dos a été agrémenté d'un flex que ma fille aime beaucoup !

    La garde Robe de Mamzelle A. partie 2

    Ces deux pièces ont également été portées et reportées tout l'hiver, ca me fait plaisir de coudre utile !

    A bientôt pour les shorts, tunique et robe trop petite !

     

     

     

     


    12 commentaires
  • Depuis quelques mois, j'ai pas mal cousu pour remplir la garde robe de ma grande... On a commencé intelligement par l'inventaire de son armoire à vêtements. Il manquait vraiment des petits hauts un peu jolis (comprendre : il y avait plein de tee-shirt plus ou moins déformés de son frère mais pas de trucs portables en dehors du jardin), des shorts, au moins une robe  et un pull ou gilet. Soit, autant coudre utile, non ? Elle a ensuite commencé en mars à choisir les tissus, au gré de ses envies et de ses farfouillages dans mon armoire à trésors (ou presque). Elle a sorti 7 ou 8 coupons qui lui plaisaient et puis on a regardé ensemble ce qu'on pouvait coudre avec, à la fois en terme de type de tissu mais aussi de métrage disponible puisque j'ai essayé de combiner l'exercice avec un déstockage de chutes. Au final, il y avait beaucoup de coton, ce qui avec le cahier des charges "petits hauts jolis" fait immédiatement penser au "Trop Top" d'Ivanne S. Donc deux Trop Top pour la demoiselle... Après présentation de tous les bonus existants, elle a tranché : les deux seront avec col devant, l'un avec un volant et dos boutonné et l'autre avec un peu de passepoil et des revers de manches. Un patron connu et validé, des variations pour ne pas s'ennuyer, c'est juste parfait !

    J'ai tout coupé en 12 ans pour cette demoiselle qui aura 11 ans en juillet.

    Données techniques : Trop Top version B, avec col devant, boutonnage derrière et volant ouvert dans le dos. Coton rose du "quartier des tissus" à St Cannat, imprimé PPMC d'il y a 3 ou 4 ans je pense...

    Résultat sur la balancoire...

    Photos un jour de mistral, le volant gonfle gentiment...

    Et ce dos...  Le volant est dans la prolongation des découpes dos. Du coup il n'y a pas de croisement et le bas du dos est un peu entrouvert. J'ai choisi de faire un ourlet roulotté pour garder le coté aérien du volant et j'aime beaucoup....

    Le dos entrouvert, une fois assise, ca dévoile un peu de peau.  Rédibitoire pour moi qui suis frileuse du bassin mais tout à fait satisfaisant pour la miss qui adore.

    Pour info, l'ourlet roulotté est fait avec un seul fil de la couleur du coton, les deux autres fils sont respectivement mauve et blanc mais ca ne se voit pas. Il suffit de mettre le fil sur le bon boucleur. C'est toujours bon à savoir quand on n'a pas toutes les bobines de la couleur qui va bien.... (moi je n'en ai 3 que en blanc, gris, bleu et marron, les autres sont des bobines isolées).

    Le Trop Top deux a été cousu dans le même tissu que ma toile de 1001 Perles, choisi par ma grande avec un "j'aime trop ".

    Donnnées techniques : Trop Top version B, avec col devant, passepoil aux épaules et revers de manches contrastants. Coton fleuri des "Coupons de St Pierre", coton à carreaux issu d'un recyclage d'un ancien déguisement donné par ma belle-mère à cet usage (de recyclage)... Ourlet rapporté également en coton à carreaux mais il ne se voit nulle part en fait !

    Petit look rétro moderne qui lui va bien !

    Retour sur la balancoire pour zoomer...

    Photo quasi inutile d'un point de vue couture mais que je garde pour le plaisir du moment partagé....

    Trop top réussi, validé, porté et reporté... !

    Et là... Ca le fait bien, non ?

    Au passage ci dessous  (quelle transition !), vue sur les poches du jean... Jean "Checkmark" (Ottobre 2013/4 modèle 37, déjà cousu 4 fois), cousu initalement pour son frère dans un élan de naiveté (de flemmardise ?). Je vous explique  : je vois bien que mon fils grandi mais j'ai toujours l'impression qu'en carrure il ne s'étoffe pas trop. J'ai donc repris le patron de l'année dernière et j'ai juste rallongé les jambes. Erreur fatale : ca passe bien à la taille, la longueur est bonne mais s'il s'accroupit ou s'assoit (ce qui est quand même pratique au collège) les coutures menacent d'exploser au niveau des cuisses. Ca s'appelle du muscle parait-il (je sais pas, j'en ai nettement moins, ou alors bien cachés !). Du coup je me suis retrouvée avec un jean "pour personne". Pour me motiver à le finir puisqu'il ne restait que la couture de la ceinture et les passants (mais que c'est un moment que je déteste) j'ai passé un élastique régalble à la taille, j'ai raccourci drastiquement les jambes et il va bien à ma grande. Sans quoi il serait resté au moins 18 mois dans le bac à en-cours...  déprimant. Le jean vient lui aussi des "Coupons de St Pierre", un peu plus foncé que la moyenne, ca change un peu et c'est joli !

    J'ai particulièrement soigné les finitions et les surpiqures au fil contrastant. Avec beaucoup beaucoup de mal et une bobine entière de 30 mètres. Ne me demandez pas où est passé tout le fil, j'ai du mal à comprendre. Mais le résultat le vaut bien....

    Oh ? Et puis il y a un haut avec ? En chutes de maille merveilleuse et de jersey bleu de Mamzelle Fourmi ? Oui, comme le pyj de son frère sur le post précédent, ce pull fait partie de la série #àbasleschutes.... Modèle "Ruler" (Ottobre,  4/2013, déjà cousu ici ) coupé en 146 cm, manches en deux parties parce que le #abasleschutes ne permet pas toujours de gagner à tous les coups et hop, un pull facile à porter.

    Le raccord de rayures  est un peu approximatif sur la manche gauche.... C'était l'époque où la surjeteuse était en réparation et où je voulais avancer (bêtement, no comment) à tout prix.... Le point élastique de la MAC sur une maille un peu épaisse ce n'est pas le combo gagnant.

    Par contre mon encolure est plutôt plus réussie que d'habitude. Encolure relevée selon la méthode Ivanne S (coudre l'encolure fermée) et non pas Ottobre (coudre l'encolure au haut puis fermer le tout par une des coutures d'épaule)

    Et enfin, pour finir ce post à rallonge, ma grande m'a demandé de coudre "un truc" pour l'anniv' de sa meilleure copine, pour lundi 30 mai.. Au début elle voulait une robe mais devant la difficulté que représentait le choix du modèle, on s'est rabattu d'un accord commun sur..."un trop Top comme le mien maman" ! Sauf que... "plus grand parce que le mien il tire un peu là" . "Là" étant désormais l'évidence que l'achat de soutien gorge ou de brassière devient d'actualité.... "Euh, elle a la poitrine un peu comment ta copine ?"  (J'ai beau la connaitre, j'avoue ne pas trop focaliser là dessus...  erreur quand on doit ensuite coudre). "J'chai pas" (bon je suis pas la seule à pas focaliser)....

    Dans le doute et pour assurer le coup j'ai lu les conseils d'Ivanne sur la gradation des Trop Trop  : "Peu de gap entre le 12 ans et la taille 32". Ce qui est tout à fait exact dans le tableau des mensurations, ca suit nickel. J'ai donc coupé un 32, la copine étant de toute facon plus grande en taille que ma grande.

    Données techniques : Trop Top version B, taille 32, avec col devant, passepoil,  revers de manches et ourlet rapporté contrastants. Crépon blanc des "Coupons de St Pierre" (chutes de la robe de communion de ma grande, finie de coudre avant-hier... à suivre) et reste de tissu du challenge de Mme Batman et Bobines....

    Bon alors clairement en 32, j'aurais pu faire l'impasse sur les pinces parce que, euh... voilà quoi... Le reste reste toujours aussi joli...

     Ce coup ci j'ai pensé à la photo de l'ourlet... Bien raccourci de 5 cm, la taille 32 c'est pour jeune femme...

    .... et de l'encolure. Je suis décidement fan de ce combo "Col-passepoil-revers de manche"

    et de ma grande et belle jeune fille....

    A bientôt pour la suite (tenue de sport, short et autres légéretés pour le soleil qui va bien finir par arriver)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    17 commentaires
  • Quand on aime un modèle on le coud et on le recoud et on ne s'en lasse pas...  C'est le cas du pyjama Her little world, version  "Insouciant" et "Palmé" (Créations à coudre pour la nuit) dont je vous ai déjà présenté quelques versions ici ou là.

    Pour mon 6 ans bientôt et demi, en prévision d'un hypothétique été, j'ai coupé un 6 ans dans un jersey  imprimé de chez Lolie shop dont je n'avais que 50 cm. Ce 50 cm a d'ailleurs été le déclencheur de cette cousette, j'essaie de me débarasser des coupons qui seront bientôt trop juste pour y coudre des vêtements complets. Et il faut reconnaître que j'ai un certain nombre de coupons de juste un mètre, voire moins, achetés à mes débuts qui rentrent dans cette catégorie... J'ai associé ce jersey à un coton bleu (St Cannat) pour le haut et j'ai trouvé un jersey du même bleu (mamzelle fourmi) pour faire le bas du pyjama. J'ai évacué une chute de coton vert pour faire un rappel de la couleur du haut sur les jambes et le tour étaitjoué. Aucune difficulté au montage, c'est un modèle qui roule maintenant...

    Photo, en pied, l'air coincé...

    Quand on aime...

    De dos, encore plus figé !

    Quand on aime...

    J'aime décidement beaucoup ce col... moins son air crispé !

    Quand on aime...

    ... au bémol près que je ne me rappelais plus que la couture de fixation du col passait sur ce même col... J'ai eu la flemme de changer de couleur de fil et le resultat est un peu bof ! Je m'en rappelerais pour la prochaine fois...

    Quand on aime...

    Le petit rajout aux jambes, qui prend du temps mais habille bien le bas du pyjama

    Quand on aime...

    Un petit grand heureux et un pyj' facile à vivre, cahier des charges rempli !

    Quand on aime...


    13 commentaires
  • Il y a quelques semaines j'ai eu la chance de faire partie du panel de testeuses d'Ivanne S. pour son nouveau patron, "1001 Perles", que vous avez sans doute déjà croisé plusieurs fois sur vos écrans depuis dimanche.

    Déjà, rien que sur le concept j'étais ravie : je n'ai jamais cousu Perle de Nacre parce qu'elle n'est pas adaptée à mes habitudes vestimentaires, elle est trop formelle et trop classe pour le boulot et pour les occasions spéciales j'ai déjà pas mal de robes. Et puis je vous l'avoue, depuis le début je suis dubitative sur le tombé des plis quand on n'a pas la morphologie d'une brindille. J'ai commencé à me décoincer sur cette phobie des plis lorsque j'ai cousu ma première Mini Perle l'année dernière et que j'ai trouvé que c'était carrément joli.  Mais je restais encore avec mes doutes concernant la version "femme", plus particulièrement "femme ayant des restes de grossesse au niveau de la taille" (plus couramment appelé bouée !). Quand Ivanne a présenté son patron comme "coupe confort" et compatible avec les morphologies post-grossesseje me suis dit "bingo, c'est peut-être le patron de jupe que je cherche".

    J'en ai cousu 3, la dernière est en cours de finalisation donc pas de photo aujourd'hui... Je vous présente donc aujourd'hui mes deux versions de test.

    Dubitative sur le tombé des plis de la version solaire, je l'ai coupée dans un coton pas cher sur lequel je m'accroche pas plus que ca mais qui me semblait adapté en terme d'épaisseur et de rigidité. Acheté aux Coupons Saint Pierre, ce tissu fleuri fait parfaitement le boulot. Et là, surprise.... Ca tombe bien, vraiment bien... Au point que j'ai regretté mon choix de tissu (au moins je sais ce qu'il me reste à faire, c'est sûr)... J'ai coupé un compromis de taille équivalent à un 43 et malgré mes finitions pas soignées (puisque c'était une toile) j'aime beaucoup le résultat et je pense la porter beaucoup cet été.

    Vous m'excuserez pour la coiffure blogo-incompatible, le mistral n'en fait qu'à sa tête depuis quelques semaines !

    1001 Perles

    1001 Perles

    C'est beau, non ?

    1001 Perles

    1001 Perles

    Complétement confiante pour la version B, j'ai cousue une version boutonnée, dans un "vrai" tissu que j'aime beaucoup (jean marron, Lolie shop) , avec des jolies finitions

    1001 Perles

    Une jupe qui va bien aux stars (luttant contre les cheveux dans les yeux !!!)

    1001 Perles

    1001 Perles

    Ccoté finitions, elle est aussi belle dehors que dedans :

    double passepoil aux poches, vrai boutonnage purement esthétique...

    1001 Perles

    Parementure contrastante ...

    1001 Perles

    Intérieurs de poches gansés de biais, parementure devant finie à points (presque) invisibles...

    1001 Perles

    Coté confort, les deux jupes sont parfaites pour moi. Je les enfile sans me poser de question, l'élastique fait bien son boulot. Elles tiennent bien sur les hanches sans tourner, la largeur est parfaite pour s'assoir sans trop réfléchir ni avoir besoin de tirer la jupe vers le bas, elles sont vraiment faciles à vivre et compatible avec la partie de mon boulot qui consiste à monter et descendre de voitures au milieu d'un atelier rempli d'hommes (c'est là que Perle de Nacre perd tout espoir d'être cousue !).

    Coté technique, les habituées le savent, le cahier technique est complet, exhaustif et détaillé. Les débutantes sont bien guidées, les expérimentées apprécieront les petits points de détails ou les suggestions de varaiations ou finitions.

    Pour ma part je prévois une future jupe en jean, version simple ou boutonnée et je referais vraisemblablement une solaire dans un tissu uni, je pense que c'est mieux pour mettre en valeur le jeu des plis. Ma version D, non postée, est d'ailleurs gris uni et me plait beaucoup !

    Et vous, par quelle version allez vous commencer ???


    18 commentaires
  • Le titre  ? C'est le nom de ce modèle du magazine Ottobre 3/2015 que j'ai déjà décliné l'année dernière pour mon grand et repris avec grand plaisir cette année. Seule modification, cette anée j'ai coupé un 158cm (non mais 158 quoi !!!). J'aime toujours autant ce modèle et ses manches qui sortent de l'ordinaire et en plus c'est le projet idéal pour écouler de petites chutes de jersey.

    Aucune difficulté, montage rapide à la surjeteuse, montage de l'encolure selon la méthode d'Ivanne S. plutôt que celle d'Ottobre, je préfère avoir la couture d'encolure derrière plutôt que sur l'épaule et je préfère également assembler mon encolure une fois le tee-shirt fermé au col, je trouve ca plus propre.

    Une fois cousu je trouvais ce tee-shirt un peu vide et j'ai proposé à mon grand de choisir un appliqué. Il m'a dit "ben...  un coq jaune maman voyons"  comme si c'était carrément évident. Et de m'expliquer après que ce tee-shirt avait les couleurs exactes d'un maillot de l'équipe de France de rugby et qu'il ne manquait donc que le coq pour qu'il soit parfait. Soit. La scan'n cut a donc facidelembnt numériser le logo de l'équipe de France de foot, préféré à celui du rugby, allez savoir pourquoi et l'affaire a été vite pliée. Tellement vite qu'en sortant mon flex tout fraîchement découpé de la machine je l'ai direct appliqué sur le tee-shirt. Sans l'écheniller. Si c'est posssible quand on est au téléphone et qu'on fait deux choses à la fois en se disant que c'est tout simple... Je me suis évidemment rendu compte de mon étourderie au moment de soulever légérement le support plastique pour voir si ca avait bien collé avant de laisser refroidir. Ca avait collé... partiellement... ce qui fait que j'ai pu à peu près décoller les morceaux de flex innopportuns et en y passant un peu de temps récupérer un motif propre sans abimer le tissu... Ouf...

    Résultat nickel donc  :

    Bikes and Stripes

     

    Bikes and Stripes

    Bikes and Stripes

    Bikes and Stripes

    Rapide et efficace ! Grand ravi, maman aussi !

     


    13 commentaires
  • J'essaie de rattaper un peu mon retard avec une robe cousue pour offrir à Noel (dernier!) pour ma nièce... Déjà cousue ici pour ma grande, Feliz est issue du livre "Sewing clothes kids love" (Farbenmix) . Ma nièce ayant juste un mois de moins que ma grande mais étant plus garnde j'ai recousu la même taille, 140 cm, ca devrait aller pour cet été vu que la robe est une peu grande pour ma fille.

    C'est elle qui a choisi le tissu papillon qui restait du Trop top de ma grande (tissu cadeau de La boîte à Bulles)  et on a ensuite associé les unis (Quartier des tissus St Cannat pour le rose et coupons de St Pierre pour le bleu) pour compléter. Le montage a été nettement plus facile que la première fois, pas grand chose à redire. Voilà le résultat présenté sur ma fille...

    En mode coincée.... !

    Puis pour montrer l'ampleur...

    Puis le joli dos...

    Et la jupe qui tourne...

    Je crois que ca a plu à ma nièce, j'ai hâte de la voir portée cet été !


    11 commentaires
  • Aujourd'hui sort le nouveau patron d'Etoffe Malicieuse sous le joli nom d'une plante vivace des Alpes. : Erine. C'est donc tout naturellement (et par pur hasard évidemment) que je suis allée faire les photos de ce modèle à Gap, Hautes Alpes, sous un joli soleil de printemps.

    Erine est un patron multi-choix pouvant être décliné en débardeur, en tunique ou en robe, avec ou sans manches et les manches kimono peuevnt être courtes ou manches longues. Il se coud en jersey relativement extensible et c'est un patron plutôt près du corps. Pour de basiques raisons de métrage disponible au moment de le coudre j'ai choisi la version tunique à manches courtes. Au vu des schémas et de la mention "près du corps" j'ai eu de sérieux doutes quand à son adaptation pour les formes un peu moins standards que le 36-38, particulièrement quand mes mensurations tournent plutôt autour du 46 pour la taille et un petit 44 pour les hanches.  J'ai donc préféré coudre un peu large, quitte à rependre ensuite. La version que je vous présente est donc un 42 pour la poitrine ( ce qui correspond à mon tour de poitrine réel) et 46 pour le reste. Le jersey principal vient de tissu.net me semble t'il et le fuschia est un reste de jersey de l'Ouvrage des Dames.

    Question montage, pas grand chose à dire, ça se monte presque tout seul, d'autant que j'ai une surjeteuse et c'est plutôt rapide. J'avais quelques angoisses sur la pose de la bande d'encolure (mon point faible récurrent) mais elle s'est vraiment bien déroulée. Youpi !

    A l'essayage j'ai été très agréablement surprise. Je craignais que ne soit mise en avant ma "ceinture-bouée" reste de grossesse mais l'empiècement milieu permet justement un très léger évasement dessous qui tombe nickel pour moi. Jugez plutôt :

    Erine...

    La photo a été prise par ma sister qui m'a dit "je peux l'essayer après " ? Elle l'a essayé et du coup j'ai fait les photos...  et comme le top lui va à merveille, présentation sur elle :

    Erine...

    Les manches kimono tombent bien, pas trop d'ampleur sous les bras :

    Erine...

    profil nickel ... ( et elle a elle aussi des restes de grossesse, on se les compare de temps à autre, les soirs de déprime !!!)

    Erine...

    et dos...

    Erine...

    Pour la documentation elle fait un 44 au moins  au niveau de la poitrine et vous noterez que l'encolure tombe mieux sur elle que sur moi où elle baille un peu. Comme je vous disais qu'Erine est une fleur des Alpes, la tunique est restée là bas, où habite ma sœur, pour qui je n'aurais jamais osé coudre et qui est contente -je crois- de son nouveau top. Et moi je suis ravie de lui avoir laissé.

    Rien à dire, elle lui va encore mieux à elle qu'à moi, non ?

    Erine...Erine...

    Du coup j'ai un maxi bon prétexte pour m'en recoudre une, ce qui n'était de toute façon pas nécessaire parce que j'étais déjà convaincue ...

    En résumé j'aime beaucoup ce patron, parce que :

    - c'est un pdf et je n'aime pas décalquer. De plus Viviane a fait un super boulot quand à l'impression à la carte du patron. Non pas pour imprimer juste les planches dont vous avez besoin mais juste les tailles que VOUS choisissez. C'est purement génial, tout comme le fait de pouvoir choisir avec ou sans marges ! Pour les détails je vous invite à lire son post d'hier.

    - la forme est inédite (pour moi) et malgré mes doutes je trouve qu'elle me met en valeur

    - elle est rapide à coudre, permet d'écouler les chutes si on mixe les tissus.

    - elle peut être déclinée en de multiples versions.

    Le seul point délicat que je pourrais y voir est le choix des jersey et de la taille par rapport au coté "près du corps" que l'on recherche, ou non... question d'expérience :-)

    Pour moi je pense que ça va devenir un basique, en version robe courte pour l'été au bord de la piscine (avec manches pour éviter les coupes de soleil) et en version top manches courtes puis manches longues. Merci Viviane pour ta confiance pour ce test et aussi, surtout pour ce chouette patron.

     

    J'en profite pour vous demander votre retour sur un tout autre sujet qui m'enchante beaucoup moins : la plateforme eklablog a mis en place de la pub à laquelle on ne peut échapper qu'en payant un joli abonnement premium. Ce qui me gonfle un peu beaucoup vu que j'avais choisi cette plateforme pour son absence de pub. En plus cette pub, je ne la vois pas car je suis généralement connectée en mode administrateur. Elle vous gêne ? jusqu'à quel niveau ?

     


    13 commentaires
  • Fin décembre, juste avant de partir en vacances, ma jolie number 3 a fait une petite descente dans mon armoire à tissus pour "choisir des tissus qu'elle aimait bien"  et me dire ensuite en quoi elle aimerait que je les transforme. Elle a donc sorti 4 coupons et on a bossé ensemble pour trouver modèles et tissus coordonnés avant le départ en vacances. Vacances sans machine donc mais avec patrons et tissus. Ainsi au 28 décembre j'avais 5 projets coupés en attente de montage. Ensuite c'est allé vite....

    Tout d'abord ce coton violet tout simple "pour une robe maman"... Son choix s'est porté sur la robe à encolure ronde des Intemporels pour enfants (tome 1).  Je n'étais pas super emballée, le montage de l'encolure ne me plaisait pas mais l'insistance de Mamzelle couplée au fait que le livre s'arrête au 8 ans et qu'elle va justement sur ses 8 ans ont fini par me convaincre.  C'était la dernière occasion... Pour le col on a choisi le liberty Mac Leod acheté chez Mamzelle fourmi il y a longtemps. J'ai donc coupé un 8 ans. Comme prévu  j'ai un peu galéré pour le montage du col et, après essayage, j'ai repris les emmanchures beaucoup trop larges de manière sauvage avec une couture sous les bras pour supprimer l'accumulation disgracieuse de tissu. Au final cette robe me laisse une impression de "bof" mais miss L. l'adore et l'a déjà portée cet hiver avec sous pull et collants. Comme quoi....

    Séance photo un jour ensoleillé de mars

    La demoiselle est persuadée que les photos sont beaucoup plus jolies quand on est sur un pied. J'ai donc toute une série de photos "flamand rose" et je lui ai promis d'en mettre au moins une sur le blog. Chose promise chose due !

     

    Pour le dos elle a choisi deux "fausses" pressions kam en forme d'étoile pour fermer ma patte indéchirable pas tout à fait conforme aux explications. Ça fait un joli cou pour les bisous....

    et une jolie demoiselle songeuse.... Et je pense que cette robe sera bien agréable à porter quand il fera 30 degrés cet été...

    Le coupon numéro deux était un jersey blanc pailleté acheté sur un groupe de revente FB, arrivé taché avec à mon sens une certaine mauvaise foi de la vendeuse et donc impossible à utiliser pour le projet initial... Passons...  Dans le morceau qui restait exploitable il restait de quoi faire un Trop Top, version A, valeur sûre pour l'été. Le coupon trois, un coton imprimé acheté chez Hawthorne il y a bien 3 ans était pour une jupe. J'ai voulu (enfin) tester le tuto de Mme La Courte pièce pour la jupe. Tuto parfait. Coupon imparfait : la laize était trop petite pour donner une belle ampleur à la jupe. Tant pis, le coupon étant destiné à une jupe, je l'ai évidemment cousu selon les désirs de la miss. Et si on ne sait pas que l'idée initiale était cette jolie ampleur, ça passe très bien !

    Ce Trop Top m'enchante définitivement !

    Et inspire visiblement la demoiselle...

    Une petite vue sur la ceinture qui fait la spécificité du tuto par rapport au rectangle élastiqué de base...

    Bingo !

    Et enfin, le coupon 4, qui vient lui aussi de chez Hawthorne, a été utilisé pour une robe, la "Trumpet Flowers" du magazine Ottobre  déjà cousu ici  (oh punaise qu'est ce que ma grande a l'air petite sur ce vieux  post !!!) et donc déjà patronnée en 8 ans... Bonheur ! Le coupon était un peu juste pour rentrer toutes les pièces, j'ai donc réduit l'ampleur de la jupe devant et derrière d'environ 6 cm en réduisant chaque pli de 1,5cm. Au final on n'y voit rien. Je n'avais pas non plus assez de tissu pour faire les mancherons comme prévu donc je les ai doublés dans une cotonnade grise au lieu de plier mes pièces comme sur le patron. Du coup ils sont un peu plus larges que la version originale. Coté technique, la robe est entièrement doublée et une fermeture invisible est montée dans le dos.  Je pense que cette robe sera parfaite pour un mariage prévu fin juillet.

     

     La FE invisible, avec les raccords qui tombaient bien en haut et à la ceinture, une prouesse quand on connait ma tendance aux approximations...

    Une petite épaule qui attire elle aussi les bisous... et le détail sur le corsage et ses empiècements

     Une robe qui tourne... juste un peu !

     Et une pin-up qui m'éclate dans ses poses !

    et cette dernière photo sur laquelle je craque littéralement, c'est tellement tout elle !

     Parée pour l'été ?

     

     


    13 commentaires
  • Avant d'attaquer le vestiaire des filles, voilà la suite du vestaire d'été du grand avec sa chemisette "Print pattern" issue du ottobre 3/2015. Déjà testée avec succès l'année dernière, j'ai donc recopié le patron dans la taille 158cm pour ses 12 ans et demi. Pour une fois je n'ai pas fait la taille du dessous en largeur et j'ai carrément bien fait parce qu'au niveau des épaules elle est juste comme il faut. Il semblerait que le jeune homme commence à développer une certaine masse musculaire... Elle est tellement nickel en taille d'ailleurs que j'ai un doute sur sa portabilité d'ici la fin de l'été. On verra bien... (sinon j'en referai une !!!)

    Le grand a choisi une popeline gris orageux de France Duval Stalla pour marier à un liberty acheté il y a quelques années chez Mamzelle fourni. Le coupon de liberty  faisait seulement 25cm, j'ai expliqué au grand que ce n'était pas suffisant pour tailler la patte de boutonnage mais celui ci m'a dit que je pouvais la couper dans la largeur de la laize, que personne ne verrait que le motif n'était pas dans le bon sens et que de toute facon c'est ce tissu là qu'il voulait... Sans appel... Je me suis donc exécutée. Ma surjeteuse étant toujours en révision j'ai idonc de nouveau fait des coutures anglaises, ca fait de jolies finitions quand même. Sinon rien à signaler, j'aime toujours autant les manches raglans derrière et "normales" devant ainsi que le montage astucieux du col aux devants. Le montage a suivi sans encmbre.

    Photos en intérieur pour un grand un peu patraque n'ayant pas envie de sortir (et de mettre ses chaussures exprès...)

    On continue pour le grand

    On continue pour le grand

    On continue pour le grand

    On continue pour le grand

     

    On continue pour le grand

     Sans parole...


    13 commentaires
  • Dans les patrons que j'aime beaucoup mais que je n'ai pas assez cousu pour moi, il y a Chataigne de Deer and Doe, ce joli short dont deux versions ont accompagné tout mon été 2015. Dans mon armoire à tissu il y avait aussi un coupon de laine pas très grand d'un beau jaune moutarde  de chez L'Ouvrage des dames dont j'avais décidé en novmbre 2014 qu'il serait parfait pour un Chataigne d'hiver. Et c'est en  février 2016 que j'ai finalement donné vie  à ce projet finalisé dans ma tête depuis bien trop longtemps !

    Entre temps j'avais aussi craqué sur un coupon de ce fabuleux "Twist mustard" de Atelier Brunette que j'avais intialement prévu de transformer en Datura mais dont une version manches longues de Denver de Nun Studio (feu c'est Dimanche ) s'est imposée au fil du temps dans mon cerveau  pour aller avec le short. D'où l'intérêt de murir ses projets plus d'un an... !!!

    J'ai donc cousu Denver en taille 40 comme ma première version. Comme ma surjeteuse était en réparation j'ai fait des coutures anglaises ce qui fait que cette version est un peu plus ajustée que ma première version qui elle est un poil large. Le rendu est donc tout à fait conforme à ce que je souhaitais. Par contre, le dos était initailement très long, trop long. J'ai recoupé d'environ 3-4 cm et impossible de me souvenir si je l'avais également fait sur la première version. J'ai passepoilé  la patte de boutonnage  dans un gris très foncé dont je trouve qu'il s'accorde mieux que le noir avec ce tissu. J'ai également mis 5 boutons au lieu de trois pour la version intiale en positionnant stratégiquement l'un des boutons à l'endroit le plus fort de la poitrine, ce qui manquait cruellement à ma première version.

    Coté short, j'ai utilisé les chutes de la Denver pour les poches et fond de poches. J'ai hésité à passepoiler les poches et l'empièrement devant et j'ai bien fait de ne pas le faire, l'épaisseur de lainage ajoutée à celle du passepoil n'auraient pas permis de finitions nickel. Le problème s'est d'ailleurs posé au niveau de la fermture invisble qui, bien que posée correctement, ne l'est plus tout à fait au raccord des empiècements devant et dos car il y a justement trop d'épaisseurs de tissus. Je vous l'accorde, ca ne se voit pas beaucoup  et je vis très bien avec !

    Au final ma tenue d'aujourd'hui :

    Denver et Chataigne

     

    Denver et Chataigne

    Denver et Chataigne

     

    Denver et Chataigne

    Denver et Chataigne

    Denver et Chataigne

    Duo gagnant ! Je remettrais surement ca... dans 2 ans ?


    17 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires